Montreux reforme sa ligne d’attaque «historique»

Montreux reforme sa ligne d’attaque «historique»

L’opération maintien est lancée du côté de Montreux! A deux points de la barre, le club de la Riviera, néo-promu en 2e ligue inter, s’est bien renforcé cet hiver. « Je suis convaincu qu’on va se sauver. Pour moi, on est dans les temps et le tableau de marche est respecté. Regardez le classement… En trois matches, on peut se retrouver quasiment au milieu de tableau. La seule chose qui m’embête un peu, c’est qu’on commence par aller à UGS, puis recevoir Servette, deux matches lors desquels on ne sera largement pas favoris. Mais bon, même là, j’estime qu’on peut prendre entre 2 et 4 points », commence Alain Baré, président optimiste. Il est vrai que le premier tour a été très compliqué pour le MS, mais, pour tout dire, c’était un peu attendu.

Un premier tour compliqué, mais qui est allé crescendo

Après la promotion, beaucoup pensaient que Montreux allait largement se renforcer, mais il n’en a rien été. Au contraire, Micky Custodio et Fatah Ahamada sont partis et ils n’ont pas été remplacés. Alain Baré l’avait dit clairement et il n’avait pas menti: place aux jeunes, encadrés par quelques joueurs d’expérience, arrivés en cours de saison (Frank Boudard, Rudy Torest). Pour le reste, l’important était de maîtriser le budget. « On n’avait pas les moyens de faire des folies et on n’en a pas fait », résume l’ancien buteur de l’Olympique Lyonnais. Au contraire, cette première partie de saison a été l’occasion d’intégrer de nombreux jeunes joueurs. Au début, les claques ont été nombreuses (16 buts encaissés lors des deux premiers matches!), mais, petit à petit, l’expérience est entrée et des éléments hyper-prometteurs comme Edon Beqiri et Visar Tahri ont pu se révéler. Montreux est remonté, obtenant cinq matches nuls puis la première victoire de la saison, lors de la toute dernière journée. De quoi y croire.

Micky Custodio et Nelson Oliveira reviennent tous deux de 3e ligue

Surtout que le club de la Riviera n’est pas resté inactif cet hiver. Toujours sans faire de folies, Alain Baré a réussi à reconstituer sa ligne d’attaque « historique ». Au centre, l’inamovible buteur Eric Rameau. Le Guadeloupéen (3 buts au premier tour) est toujours là, mais il était un peu seul. Désormais, il va retrouver Michael Custodio et Nelson Oliveira autour de lui. Le premier nommé était parti à Napoli Vevey (3e ligue) où il a réussi un premier tour de feu. Son départ avait surpris beaucoup de monde l’été dernier, tant il avait été l’un des artisans de la promotion du club montreusien. Il y a quelques mois, il nous avait expliqué vouloir aller jouer avec des amis, mais l’appel d’Alain Baré a donc été le plus fort. « Micky » Custodio, très attaché à son président, ne pouvait pas se résoudre à voir son club de coeur en difficulté. L’appel du drapeau, en somme. Nelson Oliveira, lui, jouait dernièrement à Villeneuve (3e ligue) et a lui aussi décidé de rejoindre Chailly.

Cédric Faivre se concentrera sur son rôle d’entraîneur

Ces deux arrivées spectaculaires en attaque vont sans doute permettre à l’entraîneur Cédric Faivre de revenir à un 4-3-3 « historique » et adapté aux qualités des trois hommes. Nelson Oliveira et Micky Custodio sont des perforateurs et Eric Rameau un formidable finisseur. Et ne ce sont pas quelques mois passés en 3e ligue qui ont affaibli les deux ailiers, on peut en être sûr. Ce retour au 4-3-3 sera d’ailleurs sans doute une nécessité, puisque Cédric Faivre a annoncé à Alain Baré sa retraite sportive. « Je ne m’y attendais pas et cela m’embête. Chez Cédric, j’aime l’entraîneur, mais j’aime aussi le joueur. Mais il est trop embêté physiquement, il a préféré dire stop. On n’a pas trop le choix, mais du coup, c’est vrai qu’on risque de changer le dispositif tactique, ça me semblerait logique », explique Alain Baré, qui n’exclut toutefois pas qu’un milieu de terrain supplémentaire arrive.

Fabio Provenzano se réjouit déjà du 2 mai

Autre arrivée très importance, celle de Fabio Provenzano. Le gardien titulaire de Vevey n’a pas terminé le premier tour à Copet, en conflit ouvert avec la direction du club veveysan. Une séparation en mauvais termes, donc. Alain Baré, toujours au courant de tout, a sauté sur l’occasion et proposé à l’ancien gardien du FC Baulmes, notamment, de le rejoindre. Autant dire que le prochain derby entre le MS et le VS s’annonce d’ores et déjà particulier pour Fabio Provenzano… Nul doute que la date du samedi 2 mai est déjà inscrite dans son agenda! Enfin dernière arrivée, celle de Jonathan Brönimann, défenseur de 23 ans formé à Montreux. « C’est un bon gamin. Il est parti un moment, mais il revient aujourd’hui et j’en suis très content », glisse le président montreusien, très satisfait de son recrutement hivernal.

Seul départ cet hiver, celui d’Edon Beqiri

« Ce qui me plaît surtout, c’est qu’on a bouclé le recrutement très tôt. Tous ces joueurs-là, ça s’est fait en 2014 encore. Comme je vous l’ai dit, je n’exclus pas l’arrivée d’un milieu de terrain, mais c’est tout. Surtout qu’on n’a aucun départ, mis à part Edon Beqiri à la Lazio Rome (lire ici), mais je ne vais pas me plaindre de perdre un joueur de 16 ans, quand même (sourire). Enfin, si, il y a un autre départ, celui de Cédric Faivre, mais qui reste mon entraîneur, comme je vous l’ai dit », termine Alain Baré, homme au franc-parler irréprochable et au culot impressionnant.

Le culot impressionnant du président au repas de soutien

Une preuve? « J’avais envie de faire quelque chose pour les joueurs si on se sauvait… Une prime, pour parler clair! Mais je n’avais pas les sous, et je ne les ai toujours pas, d’ailleurs. Alors, j’ai eu une inspiration un peu folle au repas de soutien. J’ai pris le micro et j’ai dit à tout le monde, nous étions plus de 30o, que cette équipe devait être encouragée. Et j’ai invité les gens à s’engager à verser une somme, que j’irai encaisser seulement en cas de maintien. Au total, j’ai récolté plus de 10’000 francs uniquement grâce à ça! Bon, c’est un truc qu’on ne peut faire qu’une fois, mais j’en suis assez fier. Fallait oser, non? »

Categories: 2e ligue inter

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*