Le Mont est sauvé sur tous les plans!

Le Mont est sauvé sur tous les plans!

Le Mont a obtenu son maintien avant la dernière journée en allant gagner à la Praille. Cette phrase-là en aurait fait sourire plus d’un au coeur de l’hiver, lorsque les « Le Mont, c’est raide », fleurissaient dans toutes les buvettes et autour de tous les stades du canton. Ils étaient bien peu à y croire, il faut dire la vérité. Alors, aujourd’hui, la joie du sauvetage n’en est que plus belle. Car oui, Le Mont a assuré son maintien en Challenge League!

N’Diasse N’Diaye l’avait promis à Serge Duperret

Alors, c’est sûr, la « belle aventure » du FC Le Mont ne concerne plus les mêmes joueurs et nous avons été les premiers à regretter, ici-même, le fait que seulement trois des joueurs ayant obtenu la promotion soient aujourd’hui dans le contingent. Ils s’appellent N’Diasse N’Diaye, Gilberto Reis et Nicolas Gétaz et pour les deux premiers, l’histoire est vraiment magnifique. Encore plus pour le premier, le valeureux capitaine, qui avait promis à Serge Duperret, le jour de la relégation en juin 2010, qu’il allait tout faire pour ramener Le Mont en deuxième division. Il a tenu parole et, cette fois, Le Mont s’est maintenu, ce qui est encore plus dur à 10 équipes qu’à 16. Le Mont va donc passer deux ans parmi les vingt meilleures équipes de Suisse et du Liechtenstein et l’exploit est de taille.

Claude Gross, deux promotions et un maintien en trois ans

Ce résultat fantastique n’a pas été obtenu sur l’envie et sur les fameuses « valeurs montaines », mais bien grâce à la qualité des joueurs et à un recrutement hivernal qui a été bon. Numa Lavanchy, Bojan Dubajic et Hélios Sessolo sont arrivés en prêt et Fabrizo Zambrella pour se relancer. Tous quatre ont joué un rôle maximal dans le maintien, ayant un vrai impact sur le terrain. Le Mont, c’est sûr, était meilleur au deuxième tour qu’au premier et cela en dit long sur plusieurs plans.

Le premier? La qualité de gestion de son entraîneur Claude Gross. Il n’a jamais dévié de son mode de management, même au coeur d’une série de défaites qui mettait en danger sa relation avec son président et son groupe. Il restera dans l’histoire du Mont comme l’homme qui l’aura fait monter en deux ans de la 1re ligue à la Challenge League et, surtout, l’aura maintenu à ce niveau. Il mérite une immense part des louanges. Respect aussi à Serge Duperret, lequel a hésité à confier l’équipe à quelqu’un d’autre avant Noël, mais qui a fini par prendre la bonne décision, celle qui s’imposait: laisser son entraîneur en place. Le Mont a survécu à toutes les crises et cela en dit long sur la qualité des gens qui le dirigent et du staff. John Dragani, Pino Varquez et Mathieu Degrange, sans oublier Yane Bugnard (parti cet hiver) ont tous leur part de responsabilité dans ce succès.

La licence? Ce n’est pas encore officiel, mais c’est bon

Enfin, la dernière inconnue devrait être levée d’ici le 1er juin, date à laquelle la commission des licences de la Swiss Football League rendra son verdict concernant le FC Le Mont. Pour rappel, le club montain avait été sanctionné en première instance, des documents n’ayant pas été livrés à temps. Cette fois, selon nos informations, Serge Duperret a déjà été averti personnellement que son dossier avait passé la rampe. Le fougueux président du Mont a refusé de commenter cette information, s’en tenant à une prudence tout à fait normale. Mais son enthousiasme ne laisse guère de place au doute: son club a assuré le maintien sur et en dehors du terrain.

Et la suite? Il sera temps d’y penser plus tard

La suite? Elle passera sans doute par une fusion, ou n’importe quoi qui puisse assurer la pérennité du club car tout le monde est conscient, Serge Duperret le premier, que Le Mont n’a pas les reins assez solides pour réaliser un miracle lors de chaque saison. Il sera temps d’y penser un peu plus tard: les Montains, c’est sûr, ont gagné le droit de fêter ce maintien acquis avec brio. Il faudra se pencher cependant assez vite sur la composition de la nouvelle équipe. Pourquoi? Parce qu’entre les joueurs prêtés et ceux qui n’étaient là que jusqu’à cet été, le visage du Mont devrait radicalement changer cet été. Mais ça, de nouveau, tout le monde aura le temps d’y penser d’ici quelques jours ou quelques semaines.

SFC-Le Mont2

Servette FC – FC Le Mont-sur-Lausanne 1-2 (0-2)

Buts: 19e Fejzulahi 0-1; 44e Mustafi, pen. 0-2; 90e Kamber 1-2.

Servette: Frick; Sauthier, Pont, Doumbia, Markovic; Hiraç (14e Pasche), Zakaria (51e Gazzetta), Kamber, Avanzini; Besnard, Roux.

Entraîneur: Kevin Cooper

Le Mont: Brenet; Lavanchy, Tall. Gétaz, Kololli; Araz, N. N’Diaye; Berisha, Fejzulahi, Dubajic; Mustafi.

Entraîneur: Claude Gross

Stade de Genève.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*