Le Mont ramène un point de Kriens pour ses débuts en 1re ligue Promotion

Le Mont ramène un point de Kriens pour ses débuts en 1re ligue Promotion

Le FC Le Mont, s’il avait des craintes sur son niveau en 1re ligue Promotion, peut être rassuré: les hommes de Claude Gross ont de quoi bien figurer dans ce championnat, et largement. En tenant tête au SC Kriens, de loin pas le premier venu, Le Mont a envoyé un signal fort au reste de ses concurrents. Car oui, N’diasse N’diaye et ses coéquipiers auraient pu perdre au Kleinfeld, mais avec plus de lucidité en fin de match, ils auraient tout aussi bien pu l’emporter. « Le résultat? Il est mitigé… On débloque le compteur, et c’est une très bonne chose. Le premier point est fait, c’est important. Mais c’est vrai qu’il y avait la place pour aller chercher autre chose. » L’analyse de Claude Gross, quelques minutes après la fin du match, était la bonne. Car si Ridge Mobulu avait mieux négocié quelques ballons de contre brûlants, ou si Sid-Ahmed Bouziane avait pu reprendre le centre parfait de Michele Morganella (90e), le retour en bus aurait pu être très festif. Mais personne n’oubliait que Claudio Gentile avait dû réaliser deux arrêts hallucinants devant Lars Unternährer pour garder le score à 1-1. Au final, un match nul équitable… mais qui peut frustrer les deux équipes.

Dix des onze titulaires étaient déjà là l’an dernier

En débarquant au Kleinfeld, Le Mont retrouvait l’élite du football suisse, et a réussi son examen de passage. Face à une équipe de Kriens en grande difficulté financière (200’000 francs ont été trouvés en urgence cet été pour éviter la faillite) et en reconstruction avec de nombreux jeunes joueurs, Le Mont s’est présenté sans une grande partie de ses renforts. Serge Duperret avait promis de la stabilité, et il a tenu parole. Sur les onze titulaires, seul Ahmed Mejri (arrivé de Fribourg) n’était pas là l’an dernier. Le Tunisien remplaçait poste pour poste Ayoub Rachane (parti à Bavois) dans un style assez similaire. A court de compétition, Mejri a montré de belles qualités, jouant vers l’avant et perdant peu de ballons. Un joueur intéressant, à revoir. Les dix autres étaient des figures connues du Mont, qui avait donc ses repères. Mobulu M’Futi (blessé) et Emmanuel Domo (pas encore qualifié) postuleront sans doute à une place de titulaire dans les semaines à venir, mais, pour l’heure, Le FC Le Mont 2013/2014 ressemble furieusement au FC Le Mont 2012/2013.

Une bonne première mi-temps ponctuée par un penalty discutable pour Kriens

La seule inconnue, mais ce n’en était pas vraiment une, résidait dans le fait de savoir si ce groupe pouvait être compétitif en 1re ligue Promotion. La réponse est oui, et largement. La première mi-temps a été intégralement dominée par les Montains, meilleurs dans la circulation du ballon, et dangereux à de multiples reprises, sans parvenir à tromper Jonas Omlin. Sid-Ahmed Bouziane et son pied gauche ont fait trembler le public lucernois à plusieurs reprises, mais Le Mont ne trouvait pas l’ouverture. Kriens, tranchant en contres, obtenait alors un penalty litigieux à la 30e minute. Fabio Rego accrochait l’attaquant lucernois, lequel était déséquilibré, mais parvenait à rester debout… avant un nouveau contact, léger, avec Gilberto Reis. M. Schmid, après avoir hésité, indiquait le point de penalty, ce qui a fait exploser le latéral cap-verdien, lequel s’est estimé victime d’une injustice. Franchement, on est d’accord avec lui, et si le penalty n’avait rien de véritablement scandaleux, car contact il y a eu, il était, pour le moins, généreux. Edmond N’Tiamoah, idole locale, transformait du plat du pied en pleine lucarne. 1-0 pour Kriens à la pause, après un bel arrêt de Claudio Gentile sur un coup-franc direct de ce même N’Tiamoah (45e).

L’égalisation splendide de Sid-Ahmed Bouziane

En deuxième période, Le Mont revenait survolté sur le terrain, après un orage spectaculaire. Une action splendide permettait à Hervé Towa, sur son côté droit, d’adresser un centre parfait à Sid-Ahmed Bouziane. L’ancien Servettien plaçait un superbe coup de tête au premier poteau pour une égalisation splendide. La partie s’emballait alors complètement, entre deux équipes qui ont véritablement cherché la victoire tout au long des nonante minutes. Le Mont trouvait des espaces sur les côtés, mais en offrait également et il a fallu toute la classe de Claudio Gentile pour garder le score à 1-1.

Les deux arrêts miraculeux d’un Claudio Gentile au top

Le gardien du Mont a en effet réalisé deux miracles inouïs. Le premier à la 62e, face à Lars Unternährer, pour un arrêt réflexe auquel personne n’a rien compris au Kleinfeld. A la 80e, à bout portant, le même Unternährer pensait, cette fois, avoir inscrit le 2-1, mais Gentile, de nouveau, le ramenait à la réalité, refroidissant tout un stade. Le Mont peut ainsi remercier son portier, plus que jamais décisif. Voilà pour la partie défensive, car offensivement, Ange Nsilu et ses comparses se sont créés des situations qu’ils auraient pu, avec plus de réalisme, transformer en but. La plus flagrante? A la 73e, lorsque Bouziane et son pied gauche de feu trouvaient, sur coup-franc, la tête de Ridge Mobulu. Celui-ci faisait tout juste, mais son coup de tête passait dix centimètres à côté du poteau droit lucernois… Dommage, comme les ballons de contre mal négociés et cette action de la 89e lorsque le même Mobulu crochetait deux défenseurs et voyait son tir contré au dernier moment. La dernière action? A la 92e, le centre de Morganella, infatigable sur son côté gauche qu’il a arpenté de la première à la dernière minute, centrait fort à ras de terre pour Bouziane, auquel il a manqué quinze centimètres pour offrir trois points au Mont.

Les hommes du match

Claudio Gentile, bien sûr. Le portier a tout fait juste, dirigeant la défense avec son autorité habituelle, et faisant les deux arrêts décisifs dont on a déjà parlé. Extrêmement fort, et rassurant pour sa défense. Un vrai compétiteur, qui amène sa rage de vaincre et ses immenses qualités techniques. Mention très bien également à Fabio Rego. Si N’diasse N’diaye a été immense, comme d’habitude, son collègue de la défense centrale s’est hissé à son niveau. Sa vitesse et sa volonté lui ont permis de réaliser quelques retours décisifs. Si Emmanuel Domo veut prendre sa place, il devra cravacher. Claude Gross a des solutions partout, et devra faire des choix forcément douloureux. Mais il s’agit d’un impératif à ce niveau.

Les prochains rendez-vous

Deuxième déplacement d’affilée pour Le Mont, qui se rendra à Brühl, samedi 10 août à 16h30. Après avoir ramené le premier point de Kriens, les Montains ramèneront-ils la première victoire?

SC Kriens – Le Mont 1-1 (1-0)

Buts: 31e N’Tiamoah, pen. 1-0; 49e Bouziane 1-1.
Arbitres: M. Schmid, assisté de M. Zehnder et de M. Lisci.
Kriens: Omlin; Ramadani, Fischer, Bajrami, Damcevski, Thaqi (74e Munsy); Unternährer, N’Tiamoah (85e Murat).
Entraîneur: Jean-Daniel Gross.
Le Mont: Gentile; Reis, N’diaye, Rego, Morganella; Kilinc (90e Simic), Bouziane, Mejri; Towa (77e Chioda), N’silu, Mobulu.
Entraîneur: Claude Gross.
Notes: Kleinfeld, 300 spectateurs.