«Mon choix est fait et je suis sûr que je ne vais pas le regretter»

«Mon choix est fait et je suis sûr que je ne vais pas le regretter»

Après avoir marqué huit buts la saison dernière avec Bursins-Rolle-Perroy, Sylvain Gétaz s’est engagé avec Benfica Lausanne, toujours en 2e ligue. A 28 ans, il quitte donc la Perrausaz et ne retrouvera pas le BRP dans les mois à venir, puisque les deux clubs ne se trouvent pas dans le même groupe. Interview, juste après le premier entraînement de l’attaquant à Chavannes, lundi soir.

Sylvain, pourquoi avoir choisi Benfica?

Il n’y pas mille raisons, en fait. La principale, c’est que cela fait un moment que les frères Cabacas, Luis et Carlos, me proposent de les rejoindre. Ce sont vraiment des amis, que je connais depuis notre passage commun au FC Orbe. J’ai décidé de leur dire oui cette fois et je me réjouis vraiment de jouer avec eux. Le projet que m’a présenté Luis est solide, après la belle saison qu’ils viennent de réaliser.

Le projet, c’est de jouer les finales?

Disons que c’est de figurer dans le haut du tableau. Ils ont terminé cinquièmes cette saison, on va essayer de faire aussi bien.

Si vous vouliez jouer avec Luis, c’est un peu le dernier moment, non? Il a quel âge, 37 ans?

Il les aura cette année, je crois! Je suis d’accord avec vous, il ne fallait pas perdre trop de temps, mais je me suis entraîné avec eux ce lundi soir et je peux vous dire qu’il a la forme. Il avance encore, croyez-moi!

Cet été, des clubs de 1re ligue et de 2e ligue inter nous ont parlé de vous comme renfort potentiel. Pourquoi avoir choisi Benfica, alors? Ce n’est ni un choix sportif, ni financier…

Alors financièrement, c’est clair, le montant que je vais toucher est de zéro, comme tout le monde là-bas. Je n’ai jamais couru après l’argent dans le foot. En tout cas, je n’ai jamais effectué mes choix ainsi. Après, oui, j’aurais pu aller en 1re ligue ou en 2e ligue inter, mais je ne suis pas sûr que j’aurais été gagnant avec mon boulot. Je travaille le soir, comme assureur, et annuler des rendez-vous pour aller s’entraîner quatre fois par semaine… J’aurais perdu de l’argent, croyez-moi. Là, à Benfica, c’est idéal. Ils s’entraînent tard, c’est parfait pour moi. Après, bien sûr qu’au fond de moi, j’aurais peut-être aimé disputer encore une ou deux saisons en 1re ligue. Mais mon choix est fait et je suis sûr que je ne vais pas le regretter.

Vous quittez Bursins, après avoir été le héros du sauvetage…

Oui, j’y ai passé de super moments. Il y a eu du changement au BRP cet été et ils ont compris mon choix. J’ai appelé le président Daniel Rezzonico lundi, je lui ai dit que je partais. Tout est réglé, y compris avec Gabet Chapuisat. Je crois qu’ils sont un peu déçus, mais qu’ils s’y attendaient.

Et maintenant, Benfica… Allez, dites-nous la vérité.

Comment ça?

Avec les frères Cabacas et vous, le FC Orbe était monté en 2e ligue inter en juin 2010. Vous voulez refaire le coup, avouez-le!

Ah, c’est sûr que si on peut réitérer la chose, on ne va pas se priver (rires)! Non, franchement, je ne sais pas. Disons juste que je me réjouis beaucoup de cette saison et que je suis convaincu qu’on va vivre de grandes choses avec Benfica!

Categories: 2e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*