Michel Tachet va avoir besoin de bien du courage

Michel Tachet va avoir besoin de bien du courage

Trente minutes après la défaite de son équipe sur le terrain du Censuy, Michel Tachet, fidèle serviteur du Stade Nyonnais depuis des décennies, est toujours triste. La II du Stade, qu’il a accepté de reprendre par amitié en cours de saison, est plus que jamais en grand danger de relégation, en ayant perdu « le match à six points » face à Renens (3-1).  « A la mi-temps, j’ai dit aux gars que ce 0-0 était un bon résultat. Il fallait s’y accrocher… Au moins, on serait restés à trois points d’eux. Mais à force de subir, on a fini par craquer. Rien à dire, Renens a mérité sa victoire. » Et une question qui revient sans cesse, après ce revers: comment motiver ses joueurs à faire mieux? « Ça… Il suffit de regarder le classement. On a pris un coup sur la tête, ce soir. On est à six points d’eux. On va continuer, s’accrocher. »

La I s’est déplacée à Köniz avec 14 joueurs!

Les jeunes Nyonnais ne manquent pas d’envie, c’est sûr, mais l’expérience leur fait clairement défaut. « On a une équipe de juniors A, c’est ça la réalité. La moitié des gars qui sont sur le terrain ce soir sont de 1997. Et ceux qui les encadrent n’ont pas 28 ou 30 ans, mais il en ont 20! On manque clairement de leaders et on est à notre place, sous la barre. Mais bon, il faut aussi dire que tout s’est mal enchaîné ce week-end. Entre la I et la II, on a 40 joueurs. Mais ce week-end, pour diverses raisons, nous n’en avons que 29, entre les blessures, les gars absents… La I jouait à Köniz cet après-midi et Sébastien Bichard est parti avec 14 gars seulement! Du coup, on a dû jongler un peu. » Le résultat? Un match complètement dominé par le FC Renens, qui a trouvé la faille à l’heure de jeu.

Pippo Arena ouvre le score d’une frappe limpide

Le FCR a intégralement dominé les débats et la seule question était la minute à laquelle les joueurs de Claudemir Alves allaient trouver la faille. Ce sera finalement à la 65e sur une jolie frappe de Pippo Arena. Finition parfaite pour le numéro 10, sous les yeux de son père Nicola et de son frère Piero, arrivés exprès du match d’Azzurri pour voir ça. 1-0 pour Renens et soulagement pour Claudemir Alves. « A force de rater des buts, on peut perdre la patience et la concentration et, surtout, penser qu’on ne va jamais y arriver! Je disais aux gars que ça allait venir et, heureusement, c’est arrivé! », souriait le Brésilien, tout heureux de cette victoire méritée. « On a six points d’avance, c’est parfait. Je voulais vraiment qu’on gagne ce match, j’avais répété son importance toute la semaine aux joueurs. Je leur ai imprimé ça très fort dans la tête », sourit l’ancien professionnel.

Claudemir: « Il faut faire des points très vite »

Surtout que Claudemir se méfie très fort d’Aubonne. « Ah oui! Ils perdent leurs matches de très peu et je pense qu’ils sont vraiment forts. Vous verrez, il faut revenir. C’est pour ça qu’il faut vraiment faire des points très vite, parce que le maintien est indispensable pour notre plan. » Renens, on le répète, a une idée sur trois ans avec Claudemir: le maintien cette saison, la construction d’une belle équipe la saison prochaine et les premiers rôles en 2e ligue en 2016/2017, en profitant de l’impressionnant mouvement juniors du Censuy. La première étape a connu une avancée majeure ce soir, grâce, donc à Pippo Arena, mais aussi au 2-0 de Juan Munoz et au 3-0 d’Amadou Yattara, en toute fin de match. Le 3-1 d’Arthur Robin n’était là que pour faire joli.

Trois ligues d’écart entre la I et la II? Impensable

Alors, le Stade Nyonnais II en danger? Oui, clairement, même si Michel Tachet va remotiver ses troupes dès lundi. « On continue avec nos trois entraînements par semaine. J’ai envie que les gars prennent du plaisir et que ça se voie en match! Ils ont de la chance, ces gamins! Ils s’entraînent à Colovray, dans des installations que j’aurais rêvé d’avoir à leur âge. On veut se maintenir, ne serait-ce que pour que l’écart avec la I soit acceptable. Etre la réserve d’une équipe de Promotion League en étant en 3e ligue, ce serait un problème… Alors oui, on ne s’en cache pas, on va accueillir des joueurs de la I lors des prochaines parties. Ce ne sera pas toute l’équipe comme la saison dernière face à Genolier-Begnins, mais quelques joueurs, oui. Mais bon, à la première, aujourd’hui, ce ne sont plus que des jeunes…. On aurait besoin de briscards, de gars qui savent gérer les matches pour encadrer nos jeunes à nous, mais ce profil n’existe plus à Nyon. Je tiens cependant à dire que l’entente avec Sébastien Bichard est très bonne. On collabore bien et la relation que j’ai avec lui me satisfait pleinement. »

Renens a les joueurs d’expérience qui font la différence

La différence entre Renens et Nyon II, samedi? Elle se situe justement dans ces joueurs d’expérience, ceux qui forcent la décision quand il le faut. Renens aussi est une équipe composée de très jeunes éléments, mais possède les gars capables de prendre un match de 2e ligue en main. Un nom? Celui de Pippo Arena, mais aussi ceux du gardien Fadil Kosumi, du latéral Guy Yassa Tena ou de l’attaquant Amadou Yattara. Ces quatre joueurs-là, Nyon ne les a pas. Et, en 2e ligue, l’expérience fait la différence, plus que l’enthousiasme de jeunes joueurs. La Sallaz a payé pour l’apprendre la saison dernière et Malley le subit cette saison. C’est sûr, Michel Tachet aura besoin de bien du courage pour ne pas vivre la même désillusion que ces deux équipes-là dans quelques semaines.

Les prochains rendez-vous

Renens sera à Gland le samedi 18 avril à 18h30. Le lendemain, à 15h à Colovray, aura lieu Stade Nyonnais – USTS II.

FC Renens – Stade Nyonnais II 3-1 (0-0)

Buts: 65e Arena 1-0; 87e Juan Munoz 2-0; 89e Yattara 3-0; 90e Robin 3-1.

Arbitres: M. Bloesch, assisté de M. Jobin et de M. Rusch

Renens: Kosumi; Yassa Tena, Madeira, Alves, Luis Salgado; Lecart (60e Sadrija), Savic, Arena (83e Juan Munoz); Yattara, Jusufi (60e Leandro Silva), Cibran.

Entraîneur: Alves Claudemir.

Nyon: Badan; Beqiri, Guillot (87e Nnady), J. Tachet, Späth; Bonnet, Ouriaghil, Hasani (70e Zehnder); Fabio Nascimento, Ismaili, Robin.

Entraîneur: Michel Tachet

Stade du Censuy.

Categories: 2e ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.