Michael Martinez rend Pied du Jura fou de joie

Michael Martinez rend Pied du Jura fou de joie

Il y a eu une explosion de joie bien méritée d’un côté, mais il y a eu des perdants de l’autre, bien sûr. Pully peut s’en vouloir d’avoir laisser filer cette demi-finale, et il y a de quoi. Yannick Favre, son emblématique capitaine, avait pourtant ouvert le score d’un maître coup-franc à la 80e. Du pied droit, en pleine toile, de 22 mètres. Pully devait tenir dix minutes, c’est tout. Dix toutes petites minutes et la finale de la Coupe vaudoise, le 24 mai à Echandens, était au Pully Football.

Les hommes de Mario Fontana n’ont tenu que 30 secondes, le temps pour Adrien Fuchs d’égaliser sur un coup-franc excentré de Nicolas Montangero. 1-1 à la 81e et 1-2  à la 90e, un but vainqueur signé Michael Martinez. Dix minutes de folie dans ce match, mais surtout dix minutes de cauchemar pour les Pulliérans.

Du combat et de la discipline, beaucoup

Que le déroulement de cette partie a été cruel pour eux! Privés d’Anthony Schwyn et de Mehdi Hassani, deux pièces-maîtresses, les hommes de Mario Fontana ont livré une partie solide, ne concédant que peu d’occasions au FC Pied du Jura. Durant 80 minutes, sur le synthétique de La Rochettaz, les spectateurs auront eu peu de grand football à applaudir. Du combat, ça oui. De la discipline, encore plus. Mais de jeu et d’occasions de but, très peu. L’enjeu était trop important, sans doute.

Michael Martinez, l’instinct du buteur à la 90e

Pully et Pied du Jura ont ainsi énormément défendu et l’on peine à ressortir de notre mémoire de sérieuses occasions de but jusqu’à ce coup-franc splendide de Yannick Favre. Loin d’enfoncer Pied du Jura, cette ouverture du score a révolté les visiteurs, qui ont égalisé dans la foulée. Et alors que l’on se dirigeait vers les tirs aux buts, voilà ce long ballon aérien pour Michael Martinez. Va-t-il le jouer? La réponse est oui et le buteur a fait parler tout son instinct en cette 90e minute. Il bénéficie d’un rebond favorable et s’en va tromper Antony Russo d’un extérieur du pied parfaitement maîtrisé. Pully n’avait plus que les arrêts de jeu pour égaliser. Trop peu et Pied du Jura pouvait alors crier sa joie, ouvrir une caisse de bière, voire deux, et fêter cette qualification pour la finale, la première de l’histoire du club.

#baselwirkommen, vraiment?

Plus tôt dans la journée, le hashtag #mardionsortpully était sorti sur les réseaux sociaux. Directement après le match, il était remplacé par un #baselwirkommen peut-être un peu trop optimiste. Il faudra déjà passer par Echandens avant de découvrir le Parc Saint-Jacques. Reste que, oui, Pied du Jura est à 90 minutes d’une qualification en Coupe de Suisse, laquelle serait la première de l’histoire du club.

Apples-Ballens a joué la Coupe de Suisse

La première de FC Pied du Jura, donc, mais pas de ses ancêtres. Nicolas Jotterand, lecteur attentif, nous a en effet fait parvenir une coupure de presse de 24 heures datant de la fin des années 90. Le FC Apples-Ballens, entraîné par Serge Limat, s’était fait battre (1-6) par le FC Signal-Bernex. Olivier Gaudin, encore une fois exemplaire mardi, et ses copains savent ce qui leur reste à faire face à l’US Terre Sainte II, leur adversaire en finale le dimanche 24 mai…

Il a dit à Footvaud.ch

Michael Martinez, attaquant du FC Pied du Jura

Mon but? Un attaquant doit y croire jusqu’au bout, même quand il n’a pas touché un ballon du match (rires)! C’était un match compliqué, avec des ballons qui passaient de défense en défense, une vraie partie de ping-pong. Sur ce dernier ballon, je vais au duel aérien, je la touche du dos, elle me rebondit quelque part sur le ventre, j’ai un contre favorable et je suis devant le gardien. Bon, là, je finis d’un joli extérieur. Laissez-moi ça, au moins (rires)! Je suis super content pour le groupe et pour moi, bien sûr! Il s’agira de ma première finale de Coupe vaudoise, à 34 ans! J’ai fait des huitièmes, des quarts, mais jamais plus. On voulait éviter les tirs aux buts, c’est clair. Les deux tours précédents, on a passé aux penalties, mais on ne voulait pas forcer le destin une nouvelle fois! On est un groupe uni, très sain, où il n’y a pas de star. Atteindre les finales avec cette équipe, c’est génial. Si c’est notre année? J’espère bien, oui!

Les hommes du match

Junior Panda Kalala a été très bon pour Pully dans son rôle habituel de sentinelle du milieu de terrain. Il a récupéré, distribué et joué juste, comme toujours. Derrière, bon match du latéral droit Yannick Mbemba. Le sosie de Sidney Govou a bien tenu son couloir et s’est fait l’auteur de plusieurs interventions décisives.

Du côté de Pied du Jura, Adrien Fuchs a livré un match de grande classe. Sa technique lui permet de ne pas être embêté par le synthétique et il a inscrit le 1-1 d’un geste pas forcément évident. Très bon. Nicolas Montangero mérite également une mention. On parle tout le temps de lui? Il le mérite, désolé. Il dirige la défense, il va à l’impact et il apporte énormément offensivement, dont l’assist du 1-1.

Pully Football – FC Pied du Jura 1-2 (0-0)

Buts: 80e Favre 1-0; 81e A. Fuchs 1-1; 90e Martinez 1-2.

Arbitres: M. Tiago Pinto, assisté de M. Abadzic et de M. Nunes Fernandes.

Pully: Russo; Mbemba, Petrovic, M. Caregnato, Stojanovic; Panda Kalala, Makonda; Malamba, Favre, Oppliger (61e A. Caregnato); D’Aquino.

Entraîneur: Mario Fontana

PDJ: Chauvet; Gaudin, Lecocq, Montangero, Pittet; Pavillard (71e Matthey), A. Fuchs, T. Fuchs, Azombo; Martinez, Laubscher.

Entraîneur: Bruno Chappuis

Centre sportif de la Rochettaz.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*