Meyrin fait valser Azzurri

Meyrin fait valser Azzurri

Le FC Azzurri 90 LS s’est incliné à domicile face à Meyrin FC (2-4) dans le cadre de la 6e journée de première ligue. Une deuxième défaite consécutive qui coûte la place de leader aux lausannois.

« Le groupe est diminué avec les absences de Mutombo en défense centrale et Ukehaxhaj au milieu de terrain » (tous les deux expulsés lors du dernier match) admet le Président d’Azzurri, Antonio D’Attoli. Sans oublier de citer Luca Scalisi qui manque cruellement à l’équipe. « C’était la mascotte de l’équipe. C’est très difficile de remplacer un joueur d’une telle qualité » conclut-il.

La défaite dimanche dernier face au dernier du classement le FC Oberwallis Naters (2-1) a laissé des séquelles. Le capitaine lausannois Lyazid Brahimi (ci-dessous), auteur d’un très bon match, n’en pense pas moins : « Il nous a manqué un peu de tout aujourd’hui face à Meyrin. On nous dit à chaque fois qu’il faut faire attention au premier quart d’heure et pourtant on prend deux buts dans les 15 premières minutes, ça nous plombe un peu le match. On fait les cons la semaine dernière face au dernier et on perd trois joueurs, évidemment que ça change la donne du match. On devrait pouvoir jouer même sans Diego (Mutombo) derrière. On va tenter de faire mieux la semaine prochaine. »

Meyrin démarre très fort

Il est vrai que l’équipe de Jean-Philippe Lebeau a livré un début de match tonitruant. L’ouverture du score arrive à la 5e minute par Natanael Martins après déjà deux incursions dangereuses. Six minutes plus tard, Matt Moussilou est à la conclusion d’une action superbe sur le flanc droit : Seth Howard récupère la balle et joue avec Drilon Paçarizi, son contrôle poitrine et son décalage sont parfaits. Il est alors lancé en profondeur et l’emporte physiquement sur le défenseur avant de centrer pour Matt Moussilou qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans le but vide. Le ciel s’obscurcit pour Azzurri qui est alors mené 2 à 0 après seulement 11 minutes.

La première mi-temps est dominée par les Genevois, à l’image de Paçarizi qui est intenable dans le camp adverse. Le gardien des locaux, Sahingoz est sollicité à de nombreuses reprises et l’on craint le pire à la 28e après un choc dont il mettra quelques minutes avant de se relever. L’attaquant congolais, passé par Lille, Saint-Etienne et Marseille entre autres, manque de peu d’inscrire le 3 à 0 à la 35e, mais sa reprise peu académique trouve l’extérieur du petit filet. Dans la foulée et contre le cours du jeu, c’est Azzurri qui va réduire le score par son capitaine Lyazid Brahimi.

Entrée remarquée de Rodriguez

Metin Karaguelle, entraîneur lausannois, effectue un changement à la mi-temps et fait entrer Rodriguez, l’expérimenté milieu de terrain va apporter l’agressivité qu’il manquait jusque-là à ses coéquipiers. Toutefois, Azzurri ne concrétise pas ses occasions, et c’est Cédric Tsimba qui va inscrire le 3 à 1 causant la colère du staff vaudois. La juge de touche va alors demandé à l’arbitre de venir expulser le Président d’Azzuri pour des réclamations injurieuses. Seul bémol, Antonio D’Attoli n’était pas l’auteur de cet incident. Il s’agissait d’un autre membre du staff.

Quelques minutes plus tard, nouvelle bourde du trio arbitral, le gardien d’Azzurri doit jouer une remise en jeu. Alors que son défenseur revient avec la balle de derrière les buts, le gardien rend un autre ballon à un ramasseur de balle sur le côté, l’arbitre siffle alors une touche pour Meyrin (considérant que la remise en jeu a été joué). L’arbitre ne semble plus vraiment à son affaire depuis quelques minutes.

Fin de match passionnante

Azzurri presse et va enfin trouver la faille à la 88e sur une frappe puissante de Joel Monteiro (entré en jeu quelques minutes avant). L’arbitre annonce quatre minutes de temps additionnel et les hommes de Karaguelle jouent le tout pour le tout, mais l’égalisation ne vient pas. C’est d’ailleurs Meyrin qui va enfoncer un peu plus le clou avec un but dans les arrêts de jeu de son capitaine Cédric Tsimba, qui inscrit un doublé.

Le meneur de jeu Drilon Paçarizi (ci-dessous) revient sur ce sixième match sans défaite : « On est content, on continue sur la lancée, ça fait pratiquement une année qu’on ne perd pas. On a une très belle équipe. On s’est créé beaucoup d’occasions, franchement, c’est bien. L’arrivée de Matt Moussilou nous fait du bien, il parle beaucoup avec les jeunes et il marque, c’est surtout ce qu’on lui demande (sourire), ça fait vraiment du bien. »

 

Azzurri 90 LS 2

1
Sahingoz
28
Erroutbi
7
Ombala
5
Lekiqi
12
Ciavardini
67
Gasic
70
Ndoye
10
Brahimi (c)
38
Galokho
9
Daclinat
11
Ramadani

Entraîneur :  Metin Karaguelle

 

Meyrin FC 4

1
Grujicic
3
Dembele
4
Tissot
16
Buchs
13
Howard
6
Diallo
10
Pacarizi
21
De Freitas
17
Martins
9
Moussilou
19
Tsimba (c)

Entraîneur : Jean-Philippe Lebeau

 

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*