Le mauvais temps n’a pas empêché Pully de briller

Le mauvais temps n’a pas empêché Pully de briller

Victorieux 4-0 de Champvent, Pully se qualifie pour les quarts de finale de la coupe vaudoise. Dominatrice dans le jeu, la troupe de Mario D’Alessandro a pris son temps pour passer l’épaule définitivement.

Entraîneur de Champvent ad intérim, Florian Gudit, pour sa der, n’aura pas réussi à sortir par la grande porte. En effet, après deux victoires en championnat, les Chanvannais se sont fait éliminer 4-0 par Pully en huitièmes de finale de la coupe vaudoise. « C’est dommage de terminer comme ça. Après six points en deux rencontres, les gars se sont un peu relâchés », soupirait le joueur d’Yverdon-Sport. Le résultat final est sévère mais les Pulliérans ont à nouveau pu compter sur un Alex Trabelsi des grands soirs.

18 ans et déjà décisif

A peine majeur, Alex Trabelsi, qui a fêté ses 18 ans en septembre, s’est fait l’auteur d’un but, le deuxième, et provoqué le penalty qui a scellé le score dans les dernières secondes de la rencontre. Après une ouverture de score rapide par Yannick Favre, le tableau d’affichage est resté scellé un long moment. Le temps à Adrien Gulfo de prendre un deuxième jaune, mais cette expulsion, un brin sévère, a galvanisé les pensionnaires de La Rochettaz.

Sur un corner, quelques minutes plus tard, Alex Trabelsi plaçait sa tête pour inscrire le 2-0 et mettait K.O Champvent, qui, pourtant, commençait à reprendre espoir. « Sans me vanter, je suis assez bon dans le jeu aérien, déclare le jeune homme à l’issue de la rencontre. Quand je touche le ballon de la tête, c’est souvent cadré. » Le corner était bien tiré. « Si on travaille une combinaison à l’entraînement ? Non, il n’y a pas vraiment de tactique, rétorque l’intéressé. Il existe plusieurs options et sur ce coup, ça a marché. » Cette réussite a eu pour effet de libérer Pully et permis à Hugo D’Aquino d’inscrire le troisième but avant que Lionel Schumacher ne scelle le score sur penalty.

Double objectif au printemps

Très en vue dans l’effectif de Pully, Alex Trabelsi devrait sûrement attirer les convoitises ces prochains mois. Il a, l’été dernier, effectué des tests au Hertha Berlin M19. « Ça n’a pas fonctionné. J’étais déjà trop vieux », soupire-t-il. Au sein du très jeune effectif pulliéran, l’ailier est comme un poisson dans l’eau. « On se connaît très bien. Les automatismes sont restés depuis l’époque des B inter. En plus, nous avons plusieurs joueurs d’expérience dans l’équipe qui nous donnent de précieux conseils. »

Pully, malgré une moyenne d’âge basse, joue les premiers rôles en 2e ligue avec une deuxième place et reste toujours en course en coupe avec un quart de finale à jouer en mars prochain face à Bosna Yverdon ou Gland. Un double objectif réalisable mais compliqué, « on doit se rattraper. La saison dernière, on échoue sur le fil en championnat et on perd la finale en coupe », conclut l’ambitieux Alex Trabelsi.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*