Un match nul qui n’arrange personne

Un match nul qui n’arrange personne

A la lutte contre la relégation, Chavannes-Epenex et Pied du Jura II ont partagé l’enjeu dimanche. Un match nul qui contraint les deux équipes du groupe 1 de 3e ligue à passer l’hiver au froid.

Quand une équipe grimpe d’un échelon, il est toujours difficile de gérer son arrivée dans le nouveau championnat. Surtout si la formation n’a plus atteint ce niveau depuis 33 ans (Mission promotion). C’est le cas de Chavannes-Epenex, qui après cette longue attente, s’est retrouvé en troisième ligue.

(Crédit photo: Nadia Ferreira)

Plus technique et plus rugueux

La transition entre la quatrième ligue et la troisième peut parfois être rude. L’impact physique est plus important, mais l’aspect tactique est également plus élaboré comme l’explique Marco Lopez, entraîneur de Chavannes : « Il y a du changement, surtout au milieu. La saison dernière, nous évoluions au 4-3-3, mais depuis la promotion nous devons densifier l’axe du terrain, car c’est plus technique et aussi plus rugueux dans les contacts. »

Dimanche, aux Terrains de la Plaine, Marco Lopez a décidé de placer son effectif en 4-5-1 afin de déranger et surtout glaner les trois points face au FC Pied-du-Jura II, car cette rencontre était importante pour les deux adversaires au vu de la situation actuelle du groupe 1. En effet, entre la 7e place et la 12e, il y avait seulement quatre points de différence. Et cette zone est occupée par les deux adversaires du jour. Autant dire que la victoire était obligatoire pour les deux formations.

(Crédit photo: Nadia Ferreira)

Pied du Jura mène par deux fois

Malheureusement pour les deux équipes, aucune n’a réussi à passer l’épaule. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé. Le « Pied » a allumé en premier la mèche par Jorge Luis Sousa. Jonatan Gonzalez répondait par un penalty à la 40e, mais les pensionnaires du Terrain de Pontet doublaient la mise par Raphaël Vial à la 54e. Las, les locaux revenaient à nouveau sur penalty par le même Jonatan Gonzalez neuf minutes plus tard. Malgré plusieurs occasions franches dans les dernières minutes, le score restait figé.

Entraîneur assistant de la deuxième garniture du Pied du Jura, Yann Godat déplorait les deux points perdus. « Sur l’ensemble de la rencontre, nous pouvons avoir des regrets. Nous menons deux fois au score. C’est dommage de prendre les buts sur penaltys. Les balles arrêtées sont un problème depuis le début de la saison, nous en encaissons trop. Il nous manque encore de la bonne méchanceté dans les duels. » Acculés autour de leur gardien lors des quinze dernières minutes, les hommes de Simon Fuchs auraient également pu tout perdre. « Cela aurait effectivement pu tourner en notre défaveur, mais on aurait également pu passer l’épaule avant. Il y a ce poteau… », regrette Yann Godat.

(Crédit photo: Nadia Ferreira)

US Portuguaise jeudi

Entraîneur de Chavannes, Marco Lopez regrettait la mauvaise entame de la seconde période. « On se comporte comme si nous menons au score. Nous nous sommes peut-être vus trop beaux. Il nous manque les attaquants habituels (NDLR : Guillermo Gonzalez et sa quarantaine de buts la saison dernière est blessé). Je place des milieux aux postes offensifs. Au final, c’est clairement deux points perdus aujourd’hui. » Il faudra rectifier le tir d’ici jeudi, car Chavannes reçoit l’US Portuguaise pour un match en retard. Une rencontre cruciale, car avec trois points de plus, les pensionnaires des Terrains de la Plaine passeraient au-dessus de la barre avec un bonus de deux points sur la barre. Un cadeau de Noël avant l’heure pour la sympathique équipe chavannoise.

CS Chavannes-Epenex – FC Pied du Jura II 2-2 (1-1)

Buts: 32e Jorge Luis Sousa 0-1, 40e Jonatan Gonzalez (penalty) 1-1, 54e Raphaël Vial 1-2, 63e Jonatan Gonzalez (penalty) 2-2

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*