Le match de l’année dans le football vaudois, c’est samedi!

Le match de l’année dans le football vaudois, c’est samedi!

Notre sélection du vendredi des points forts du week-end vaudois, de la Challenge League à la 2e ligue inter!

 

L’endroit où il faut être

A Chavannes-près-Renens, évidemment. Azzurri et Stade-Lausanne, tous deux 37 points, s’affrontent dès 17h et ce choc s’annonce énorme. Azzurri, vainqueur 0-1 au match aller à Vidy (but de Luca Scalisi) n’est pas au mieux après sa défaite de dimanche à la Pontaise face à Team Vaud (4-1). Celle-ci a ulcéré le président Antonio D’Attoli, qui a préféré ne pas réagir à chaud. Voyant les lacunes collectives de son équipe, il a décidé de resserrer les liens et de créer une unité de groupe pour préparer au mieux ce choc au sommet. Sa décision? Offrir à ses joueurs et à son staff une préparation digne d’une équipe professionnelle. Azzurri va en effet se mettre au vert pour préparer cette partie, prenant ses quartiers au Novotel de Bussigny vendredi en fin d’après-midi. Au programme, séances vidéos, prise de conscience collective grâce à la présence d’un invité-surprise (Gennaro Gattuso?), une bonne nuit de sommeil dans une chambre confortable, un réveil musculaire, le mot d’encouragement du président et le départ au match.

Cette mise au vert, qui devait rester interne à l’équipe, a immédiatement fuité et tout le petit monde du football vaudois a été au courant dans l’heure. Ainsi, les commentaires ont fusé lors du repas de soutien de Stade-Lausanne-Ouchy, jeudi à midi. Ce n’est pas un secret, Azzurri 90 et le SLO ne sont pas des clubs amis et tout est bon pour piquer l’autre, que ce soit en privé, souvent, ou en public, quelques fois. Samedi, il y aura de l’électricité dans l’air, c’est sûr.

Azzurri et son président jouent sur leur image de club ambitieux. Antonio D’Attoli le dit, il veut aller le plus haut possible et installer son club au niveau national. Le SLO, lui, reste plus discret et insiste énormément sur les valeurs d’amitié, de fair-play et son président Alain Vallélain aime souligner le côté familial du club de Vidy. Deux visions différentes, donc, et deux clubs qui comptent 37 points avant de s’affronter dans un choc de cadors aux philosophies opposées.

Gardien de Stade-Lausanne la saison dernière et d’Azzurri cette année, Mickael Castejon est le mieux placé pour nous parler de ces deux clubs. Il a tenu à calmer le jeu à deux jours de ce « crunch ».

Mickael, c’est le match de l’année samedi, non?

Oui, on peut le dire comme cela. Le 2e reçoit le 1er, il y a de l’émotion, un peu de tension… Mais il faut dédramatiser tout ça. C’est très bien qu’il y ait de la rivalité, mais il faut aussi que cela reste un jeu. Depuis que cette histoire de mise au vert est sortie, on se fait tailler de partout, mais je trouve cela ridicule. Il faut remettre les choses dans leur contexte: on a fait un mauvais match à la Pontaise et le président n’était pas content. Il a le droit. Il a cherché des solutions pour qu’on gagne face à Stade-Lausanne et je trouve très bien ce qu’il nous propose.

Pourquoi?

Parce que cela va nous aider à retrouver notre état d’esprit collectif du premier tour. Il le faut et ce rassemblement va dans ce sens.

Vous vous réjouissez de cette mise au vert?

Vous savez, j’en ai vécu pas mal dans ma carrière. Antonio D’Attoli est quelqu’un d’intelligent et il fait cela parce qu’il croit en nous et veut nous mettre dans les meilleures dispositions possibles. Il était déçu après notre défaite et il aurait pu nous pénaliser financièrement ou que sais-je, mais il a au contraire choisi de resserrer les liens entre nous et de tout faire pour qu’on soit concentrés sur le match. On va regarder nos erreurs en vidéo, on va les analyser. Ça va nous faire du bien. C’est très bien vu de sa part et ça ne mérite pas ce que j’entends depuis quelques dizaines d’heures. Oui, on est en 1re ligue, pas en Champions League. Il le sait et on le sait, ne vous inquiétez pas. Il aime son équipe et il donne tout pour elle. Moi je dis bravo. Il faut arrêter de faire passer Azzurri pour le méchant et les autres pour des gentils. Oui, il y a de l’ambition à Azzurri et un président qui aime son club. Tant mieux pour le foot, non?

Vous avez le sentiment qu’on se moque de vous?

Je le sais, mais ce n’est pas bien grave. J’ai reçu un nombre de messages depuis hier, si vous saviez… Je sais qu’au repas de soutien du Stade, certaines personnes nous ont taillé jeudi. Moi, je tiens vraiment à dédramatiser tout ça. Je me réjouis de retrouver ce club et je sais que ça se passera bien avec tous les joueurs. On s’apprécie, il n’y a pas de souci. Ce n’est que du foot, calmons-nous. Et je vais vous dire une bonne chose. Une vérité.

On vous écoute?

Parmi tous ceux qui nous taillent, il y en a 99% qui rêvent d’être à Azzurri, joueurs comme entraîneurs. Aujourd’hui, je connais peu de joueurs qui refuseraient de venir ici si on leur proposait. Il y a beaucoup de jalousie, mais c’est normal.

Vous aviez raté le match aller en raison d’une suspension. Vous serez là samedi?

Oui. Je suis dans les 18 joueurs à disposition du coach.

Vous serez avec qui en chambre vendredi?

Avec Yann Jeanmonod, je crois. Entre gardiens, on aura des choses à se raconter (rires).

Votre femme, elle n’a rien dit?

Non, non, elle a rigolé et elle a bien compris. De nouveau, c’est plutôt un geste sympa de notre président, pour qu’on soit vraiment soudés et unis pour ce match très important et cette fête du football. Les gens doivent remercier les personnes qui s’investissent dans le football et font tout pour que celui-ci vive. Sans ces gens-là, rien ne serait possible. Je parle des présidents de tous les clubs, que ce soit Antonio D’Attoli, Charles Berney, Alain Rochat, que je connais tous trois, ou Jean-Michel Viquerat, que je connais moins, ainsi que ceux d’Echallens, Terre Sainte, Yverdon… de tous les clubs en fait. Ces gens-là font en sorte que notre football vaudois est passionnant à suivre.

 

FC Azzurri 90 LS – FC Stade-Lausanne-Ouchy, samedi 25 avril à 17h à Chavannes-près-Renens

1re ligue, groupe 1, 21e journée

 

Le joueur qu’on attend

Manuel Bühler. Le milieu de terrain a fait un match de feu face à Martigny la semaine dernière (victoire 4-1) et aura à coeur de prouver au FC Fribourg qu’il est un joueur de grande classe. Transparent au premier tour, loin de sa forme idéale, il revient gentiment à un bon niveau et ses coups de génie vont faire du bien à YS durant ce printemps. Il peut être le joueur décisif dans la lutte pour les finales, car en ce qui concerne le talent pur, il n’a aucun égal en 1re ligue.

FC Fribourg – Yverdon Sport, samedi 25 avril à 17h à Saint-Léonard

1re ligue, groupe 1, 21e journée

 

La question du week-end

Dardania va-t-il mettre fin à sa série de quatre défaites consécutives? En plus, les deux dernières visites d’une équipe genevoise à Chavannes se sont soldées par deux revers pour les hommes de Paulo Diogo, puisque Collex-Bossy et Signal Bernex sont venus s’y imposer. UGS, le leader, est un autre gros morceau, mais Dardania a l’occasion de revenir dans la course à la promotion. Avec six points de retard sur leur adversaires, les Lausannois doivent absolument gagner. Ils peuvent le faire et, surtout, ils sont obligés de le faire. Gros match attendu, sous peine de perdre ses dernières illusions.

Dardania Lausanne – UGS, dimanche 26 avril à 15h30 à Chavannes-près-Renens

2e ligue inter, groupe 1, 20e journée

 

La citation

« Ça va être un match super excitant à jouer. En plus, ce n’est pas trop loin de Vallorbe, donc ma famille et mes amis seront là en nombre. Ça risque d’être un joli petit match, qu’on espère bien gagner. »  Jérémy Manière, le défenseur central du FC Bienne, ne garde pas un bon souvenir de sa dernière visite à Baulmes. En début de championnat, Le Mont s’était imposé 1-0 grâce à un but de Sid-Ahmed Bouziane, remportant sa première victoire de la saison. Lundi, le même résultat permettrait à Claude Gross et à ses joueurs de rattraper les Biennois. Jérémy Manière a raison: gros match en vue.

FC Le Mont-sur-Lausanne – FC Bienne, lundi 27 avril à 19h45 au Stade Sous-Ville

Challenge League, 29e journée

 

L’info utile

Terre Sainte sera diminué samedi pour le match de la peur. L’USTS (11e) reçoit Meyrin (13e), avec trois points d’avance. Pas besoin de faire de dessin, la victoire est fortement conseillée pour prendre une belle avance sur la barre. Un vrai match d’homme attend les Coppétans, mais Benoît Bryand et Yann Fontolliet, deux de leurs cadres, seront suspendus. Gros coup dur. La bonne nouvelle pour les Vaudois? Les Genevois ne sont pas mieux lotis, eux qui seront privés de Farid Benhaddouche, Damien Prébandier et de Cédric Tsimba, tous trois titulaires face à Naters la semaine dernière et tous trois suspendus ce samedi. Autre motif d’espoir pour Patrick Duval, le retour de Paul-Henri Pilloud. L’entraîneur de l’USTS aura en outre un choix à faire dans les buts. Titularisera-t-il Kevin Bally, très bon face à Fribourg la semaine dernière, ou celui-ci devra-t-il laisser sa place à Yohann Lacroix, de retour de suspension? La tendance irait plutôt vers une nouvelle titularisation de Bally.

US Terre Sainte – FC Meyrin, samedi 25 avril à 18h aux Rojalets

1re ligue, groupe 1, 21e journée

 

Le match qui promet une surprise

Vevey doit absolument réagir et la venue de Signal Bernex est très attendue du côté de Copet. Les Veveysans avaient bien débuté le deuxième tour, mais ont perdu leurs deux derniers matches (0-1) entre la 89e (Collex-Bossy) et la 92e (Veyrier)! Très rageant et il faut désormais faire des points et vite. Pourquoi? Parce que samedi prochain se profile le derby de la Riviera sur le terrain de Montreux. Et si le MS sent l’odeur du sang et voit dans ce match l’occasion de revenir tout près de son voisin, ce sera électrique au Stade Eugène-Parlier… Vevey doit se mettre à l’abri le plus vite possible et cela passe par un bon résultat face aux Bernésiens, lesquels font de plus en plus figure de candidats numéro un à la promotion.

FC Vevey Sports 05 – Signal Bernex-Confignon, samedi 25 avril à 17h30 au Stade de Copet

2e ligue inter, groupe 1, 20e journée

Categories: 1re ligue, 2e ligue inter

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*