Le LUC va devoir vite s’en remettre

Le LUC va devoir vite s’en remettre

Christopher Teixeira Oliveira est allé gentiment vers Maïque Perez, le commentateur de la finale de la Coupe vaudoise. Le coup de sifflet final avait été donné depuis déjà une bonne quinzaine de minutes et tout Genolier-Begnins, joueurs et staff, était en train de faire la fête au centre du terrain. Alors, le très bon défenseur central du LUC, qui a livré une très grosse bataille à Julien Jemmely pendant 120 minutes, s’est approché du speaker et lui a demandé d’accélérer les choses en faisant commencer la cérémonie protocolaire. « Sinon, ils ne vont jamais venir et on ne va pas les attendre là jusqu’à la nuit », a timidement souri « Teix ». Maïque Perez a alors appelé tout le monde au micro, faisant passer le quatuor arbitral d’abord, puis les joueurs du LUC et, enfin, les vainqueurs de la Coupe vaudoise. Et là, les Lausannois ont été magnifiques de fair-play, formant une haie d’honneur au passage des Canaris, les applaudissant sur le trajet. Classe.

Fc Genolier-Begnins vs AF Luc-Dorigny 3-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien, partie 1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien, partie 2 

Le LUC a respecté la joie de son adversaire

Oui, le LUC est resté digne dans la défaite, dimanche à Cossonay. Bien sûr, voir la Coupe être soulevée par son adversaire fait mal, mais ils ont respecté la joie des joueurs du FC Genolier-Begnins et c’est à saluer, aussi bien qu’à souligner. Bravo, messieurs: le LUC a fait un beau perdant. Ecrire cette phrase a quelque chose de cruel, c’est sûr, et on espère que les Lausannois vont se remettre de cette finale perdue, eux qui ont une fin de championnat très ardue à négocier.

5 matches en 14 jours à venir!

Après ces 120 minutes de jeu et cette déception, il va falloir retourner à l’entraînement pour les cinq derniers matches de la saison, avant d’éventuelles finales. Le LUC est actuellement 3e, à deux points de Forward Morges, mais avec deux matches en moins. Et dans deux semaines, il va falloir aller affronter… Genolier-Begnins, sur ses terres, au coeur d’une fin de championnat très resserrée. Car oui, le LUC va devoir sérieusement récupérer durant la semaine à venir, puisqu’ensuite, il faudra sérieusement cravacher. Samedi 21, il faudra en effet aller à Mézières. Le mardi 24, à Gland. Le dimanche 29, à Genolier. Le mercredi 1er juin, le LUC recevra Bex, avant de terminer à la maison face à SLO II le samedi 4 juin! Oui, cela fait bien 5 matches en 14 jours…

Cinq joueurs absents pour cette finale

De quoi faire soupirer Vagner Gomes? Un peu, mais le coach des Lausannois sait bien qu’il est difficile de faire autrement. « Heureusement, je vais récupérer beaucoup de monde. Aujourd’hui, pour cette finale, il me manquait Valon Hysenaj et Jocelyn Tavares, qui ne pouvaient pas jouer dans cette compétition, mais aussi Novica Milenovic et Harmel Makonda, blessés, ainsi que Christophe Meoli, qui a un séminaire dans le cadre de son travail. Ces cinq joueurs-là seront très utiles dans le sprint final », estime l’ancien joueur du LS, optimiste. Sent-il son équipe capable de se relever? « Il le faudra bien », souffle-t-il un bon coup.

Fc Genolier-Begnins vs AF Luc-Dorigny 3-2

 

Oui, le LUC a sa place dans le petit monde du football vaudois

Alors, quel avenir pour le LUC? Une chose est à souligner, les Lausannois ont montré une belle image d’eux lors de cette finale. Rien à voir avec ce qu’ont fait les volleyeurs, bien sûr, mais on ne parle pas de la même chose, bien que dans les statuts de l’Université, le football et le volleyball soient deux entités similaires. Les moyens ne sont pas les mêmes, la ferveur non plus, mais le LUC a sa place dans le petit monde du football vaudois et l’a prouvé encore une fois ce dimanche. Oui, sa place est à part et non, le LUC n’est pas un club comme les autres, avec son terrain sans buvette et son équipe sans public.

Vagner Gomes restera-t-il au LUC?

Mais cette équipe mérite le respect, quand même, de par la qualité de son jeu et par son attitude, qui est celle d’une entité ne faisant pas de bruit et qui demande simplement à ce que l’on la laisse faire son championnat, sans trop se mêler de ses affaires. Sur le plan du football et sur celui de l’image, LUC-Dorigny a fait tout juste ce dimanche. Alors, cette équipe atteindra-t-elle les finales? Si oui, montera-t-elle en 2e ligue inter? Qui sera son entraîneur dans quelques semaines? Vagner Gomes fait (très) bien le job, mais l’homme est volage et pourrait être attiré par un nouveau challenge. Et là, vu la quantité de boulot qu’a abattu « Vagui » ces dernières années, on se demande bien qui aura les épaules pour lui succéder et pour gérer son héritage, car les joueurs actuels du LUC sont aussi (et surtout) venus à Dorigny parce que Vagner Gomes le leur a demandé. S’il part, c’est sûr, un cycle se terminera, mais le LUC, heureusement, n’en est pas encore là.

Fc Genolier-Begnins vs AF Luc-Dorigny 3-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien, partie 1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien, partie 2 

FC Genolier-Begnins – AF LUC-Dorigny 3-2 ap (1-0;1-1)

Buts: 11e J. Jemmely 1-0; 64e Diarra, pen. 1-1; 97e Provenzale 2-1; 98e G. Jemmely 3-1; 110e Diarra 3-2.

Arbitres: M. Gajo Gajic, assisté de M. Julien Mora et de M. Quentin Pellaux.

GB: Elmer; Roch, Bolay, Leonel Ribeiro (46e Gervaix), Martin; G. Jemmely, Kissema, Favre; Selimi (80e Provenzale, 116e Girardet), J. Jemmely, Giannattasio.

Entraîneur: Marc Studer.

LUC: Abrial; Barrier, Teixeira Oliveira, Joao Amaral, Mafuala; Panda Kalala (103e Kaze), Martin, Bao Nguyen (103e Reboredo); Luwawa, Diarra, Towa.

Entraîneur: Vagner Gomes.

En Marche, Cossonay. 940 spectateurs.

Categories: Coupe vaudoise

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*