Lonay, une équipe de jeunes aux dents (très) longues

Lonay, une équipe de jeunes aux dents (très) longues

Troisième du groupe 1 de 3e ligue, la FC Lonay est une des surprises du premier tour. Néo-promue, l’équipe du milieu défensif Ian Enderli profite de la fougue de la jeunesse et d’un talent certain. Immersion.

Ils sont jeunes, frais, respirent l’innocence, le bonheur et le prouvent bien sur le terrain. Eux? Ce sont les joueurs de Jordi Peracaula, entraîneur heureux d’une joyeuse bande de lurons prête à déjouer les pronostics en 3e ligue. Après avoir été promu de manière majestueuse – trois victoires en finales -, le FC Lonay a surfé sur la vague de ces succès pour réaliser un premier tour bluffant (Lonay s’impose face à Veyron-Venoge).

Seule ombre au tableau? La défaite finale contre « BRP »

« J’avoue que l’on a fait de bons débuts en 3e ligue, mais le dernier match me reste quand même en travers de la gorge », estime sobrement Ian Enderli, pièce incontournable de l’effectif lonaysan. Cette ultime rencontre du premier tour s’est terminée sur une défaite 2-0 contre Bursins-Rolle-Perroy. Ce revers est « lourd » de conséquences, car « BRP » est repassé devant. « Avec un nul, voire une victoire, on était en position de finalistes, poursuit l’étudiant de 21 ans. On a poussé jusqu’au bout, mais ça n’a pas marché. »

Ian Enderli, pièce maîtresse du collectif lonaysan

Ian Enderli, 21 ans, pièce maîtresse du collectif lonaysan

Malgré cette contre-performance, Lonay croit en ses forces. « On s’en est bien remis, sourit l’ex-membre du Team Vaud M17. Tout le monde est plus motivé que jamais pour réaliser un second tour de haut vol. » Des paroles passionnées, mais que cachent-elles? « On veut aller le plus loin possible, atteindre ces finales de promotion et les jouer à fond. Franchement, on a les clefs en main pour réussir. L’équipe est forte, les infrastructures sont magnifiques, Jordi est excellent et le comité nous soutient à 200%. On a même le droit à du thé à l’entraînement », se marre le milieu de terrain.

« Pied du Jura, c’est solide »

Débarquée en provenance de la 4e ligue, la formation de Jordi Peracaula a tenu tête aux favoris du groupe. Pied du Jura est l’équipe qui a fait la plus forte impression à Ian. « C’est du solide, « PdJ » joue physique, mais juste. Derrière, il y a des gars qui jouent intelligemment et laissent très peu d’espaces. » D’autres clubs peuvent être cités. « Crans n’est pas très loin et je pense que Saint-Sulpice, après un début de saison raté, va revenir fort au deuxième tour. Il faudra également se méfier des formations du bas de classement qui ne vont rien lâcher pour essayer de se maintenir. »

Jeunes, peut-être, mais avertis et humbles, les hommes du capitaine et portier Denis Prior regardent vers l’avenir sereinement, mais avec ambition. En revanche, évoquer le manque d’expérience avec l’ex-joueur d’Echichens est à ses risques et périls. « On en a énormément glané lors des finales de promotion l’été dernier, rétorque Ian Enderli. Et chaque partie en 3e ligue joue en notre faveur. Nous savons néanmoins que nous devons améliorer notre gestion des rencontres. Il faut également que nous fassions attention avec les coups-francs défensifs. Vu que nous sommes des petits gabarits, on encaisse beaucoup lors de ces situations. »

Plus de 20 ans que la 2e ligue échappe aux « jaune et rouge »

A seulement une unité des finales de promotion, le FC Lonay peut rêver à nouveau et pour la deuxième année consécutive de participer à cette belle fête du football. Prêt à retrouver son glorieux passé du début des années 90, le club du président Vincent Antonioli et son magnifique nouvel écrin situé à En Faclay, repaire des « jaune et rouge » depuis 60 ans, est prêt à continuer à vibrer avec cette bande de « gamins » qui est d’attaque afin de mettre le feu à toutes les défenses de 3e ligue.


Archive:

Jordi Peracaula évoque la rencontre contre Crans (2-2)

Categories: 3e ligue, FC Lonay

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*