« L’objectif est d’aller à Rances, à côté de chez nous »

« L’objectif est d’aller à Rances, à côté de chez nous »

Yverdon Sport II s’est défait difficilement du FC Gingins sur le score de 3-2 en quarts de finale de la Coupe vaudoise. La troupe de Vagner Gomes défiera au prochain tour Ecublens pour valider son ticket pour la finale qui aura lieu à Rances.

La demi-finale entre Gingins et Yverdon II a tenu toutes ses promesses. C’était un vrai match de coupe disputé, âpre, avec des rebondissements, de la pluie et des buts. Les deux équipes méritaient la victoire, mais dans une rencontre à élimination directe, il est nécessaire d’avoir un vainqueur au terme de la partie, et à ce petit jeu, Yverdon a gagné 3-2. Le club de 2e ligue est donc vaincu et laisse la place à son adversaire pour défier Ecublens en demi-finale.

(Crédit photo: Vertical-Element/LM)

Vagner Gomes, entraîneur de la deuxième garniture d’Yverdon, était évidemment satisfait, surtout que son équipe s’est retrouvée menée deux fois. « Les gars ont fait preuve de caractère. Pourtant, on a raté les entames de période. La première, on prend un but après moins d’une minute. La seconde mi-temps, c’est pareil, on encaisse, cette fois-ci à la 60e. Nous revenons et nous finissions par marquer le goal victorieux à la 84e ».

« Il y avait mieux à faire »

Florian Rapin, attaquant ginginois, avait montré la voie à suivre à son équipe avec un doublé, à la 1re et à la 60e, mais cela n’a pas suffi. Des regrets, il y en a chez Jérôme Humbert, vice-président des « jaune et bleu » : « Je pense qu’il s’agit du plus mauvais match de notre saison. Peut-être que l’équipe a mal géré la pression. En plus, elle touche deux fois les montants, alors qu’Yverdon a quatre occasions et trois buts. Je suis déçu, il y avait mieux à faire. »

(Crédit photo: Vertical-Element/LM)

Gingins avait Florian Rapin, Yverdon Nidhad Velagic. Ce dernier s’est également fait l’auteur d’un doublé. Le but de la victoire a été inscrit par Théo Rochat, qui s’entraîne avec la « une ». « Nous avons joué avec des gars du cru et surtout beaucoup de jeunes, assure «Vagui». Nous étions physiquement supérieurs, ce qui a fait la différence, surtout en fin de rencontre. Nous avons fait une grosse préparation avec beaucoup de matchs amicaux, ça paie ». Les « jaune et bleu » ont subi les affres du mauvais temps jusqu’en mars et n’ont pas pu se préparer correctement.

« Mario a payé la caisse à l’équipe et aux supporters »

Outre la victoire, l’ex-entraîneur de Forward Morges était heureux de voir du monde autour du terrain. « Une dizaine de fans est venue nous encourager et a chanté durant toute la rencontre. Il y avait également le président des juniors Bruno Vialatte et celui du club, Mario Di Pietrantonio. Il a payé la caisse à l’équipe, mais aussi à tous les supporters », rigole le coach qui rêve de retourner en finale après celle perdue avec Luc-Dorigny contre Genolier-Begnins. Il reste pour atteindre celle-ci une dernière marche à franchir : Ecublens. « Il s’agit d’un collectif expérimenté avec de bons joueurs qui ont évolué plus haut. Je m’en méfie, mais l’objectif est d’aller à Rances (NDLR Lieu de la finale), à côté de chez nous », conclut songeur Vagner Gomes.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*