L’homme qui s’occupe de Footstats est Vaudois!

L’homme qui s’occupe de Footstats est Vaudois!

Adrien Bigler est le fondateur de footstats.ch. Grâce à lui, des milliers de footballeurs peuvent connaître les moindres chiffres du foot des talus. Passionné de ballon rond et de statistiques, le jeune homme se dévoile un peu, mais évoque surtout son application, sa naissance et son évolution.

Son site internet et son application (sur)chauffent, tous les lundis et même les dimanches soirs pour les plus impatients qui sont en quête de chiffres en relation avec les rencontres du week-end du football amateur. Footstats.ch est connu à travers la Suisse afin de réunir bon nombre de statistiques les plus variables et diverses. Ce site ne marcherait pas sans un passionné, et ça tombe bien, car Adrien Bigler est aussi fan du ballon rond que de « stats ».

La récolte des données? Secret défense!

L’histoire a débuté en 2015, lorsque l’ingénieur des médias évoluait en 3e ligue fribourgeoise. « Les joueurs se posaient souvent la question de savoir qui était le meilleur et combien de buts il avait inscrits. Dès lors, j’ai créé une page web pour regrouper les footballeurs les plus performants de l’AFF et l’ACVF. Le bouche-à-oreille a vite attiré des centaines et enfin des milliers de visiteurs. J’ai donc étendu l’offre avec les statistiques de tous les cantons ainsi que celles par équipe. »

Motivé et studieux, Adrien Bigler ne passe pas sa vie autour des terrains, mais son outil lui demande quand même du temps. Quel est le secret pour récolter les données de toutes les associations? « Je le garde pour moi, sourit-il. J’avais écrit à l’ASF il y a quelques années afin de savoir s’il y avait possibilité d’obtenir des données brutes. Je n’ai jamais eu de réponses. J’ai donc choisi de mettre en place un système de récupération des éléments du site football.ch. » Il s’arrête là pour ne pas en dévoiler plus.

Footstats évolue sans cesse

Le temps lui manque parfois, car le joueur du FC Avenches II (4e ligue fribourgeoise) travaille seul. « Footstats me demande pas mal de boulot. » Ce n’est pas une raison pour laisser le projet stagner. « J’essaie de faire évoluer l’application en y rajoutant de nouvelles statistiques ou fonctionnalités. Je dois néanmoins faire attention à ce que les données récoltées soient correctes. Je tiens également à répondre aux nombreux messages des footballeurs. Ils m’aident beaucoup en signalant les oublis trop fréquents que l’on remarque sur football.ch ».

Jamais à court d’idées, le Vaudois ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. « Je vais ajouter les statistiques individuelles pour les joueurs de 2e ligue et 2e ligue inter, mais seulement la saison prochaine. » D’ici mi-avril, l’application verra apparaître à nouveau le Social Wall (il était en phase test lors du premier tour). Il permettra aux utilisateurs de partager leurs vidéos et leurs photos des matchs, mais également des célébrations et bien d’autres facéties sorties de l’imaginatif des footballeurs des talus.

Regard contrasté

Fan de football, et joueur amateur, le Vaudois porte un regard contrasté sur son sport favori : « Il véhicule des valeurs fortes, comme le fair-play, la solidarité, l’esprit d’équipe et le respect. Malheureusement, la violence au bord des terrains et l’argent à tous les niveaux gangrènent ce sport. En revanche, je ne veux pas faire office de moralisateur. J’ai moi-même manqué de sang-froid dans ma jeunesse et profité des primes de matchs. Toutefois, pour la plus grande majorité des clubs, les qualités que j’ai citées précédemment prédominent et rassemblent les amoureux du foot les soirs de semaine, le week-end, pour encore très très longtemps. »

Le foot des talus le remercie

Et grâce à Adrien Bigler, les amoureux du foot pourront encore profiter de nombreuses années des statistiques par milliers concoctées par ce passionné qui rend les chiffres passionnants. Merci à lui, de la part de tous les footballeurs des talus et tous leurs suiveurs.

Plus d’information: Le site internet de footstats et la page Facebook de footstats

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*