L’Espérance via le ballon rond est sur la bonne voie

L’Espérance via le ballon rond est sur la bonne voie

Deux éducateurs de l’institution l’Espérance à Etoy intègrent les résidents à leurs activités footballistiques. Benjamin Pittet, FC Crissier, et Jean-Marie Perret, FC Epalinges, veulent faire passer un message de tolérance à travers le football.

Tolérance et intégration ont toujours été associées avec le football. Parfois pour l’image d’un club ou d’une formation, parfois avec la vraie volonté d’aider des gens à rejoindre un groupe, une équipe ou même participer à un événement. La seconde option a été choisie par le FC Epalinges et le FC Crissier qui ont décidé de collaborer avec le Foyer l’Espérance à Etoy, une institution spécialisée pour personnes handicapées.

Tournoi à Epalinges le 29 juin

La collaboration a plusieurs buts comme l’explique Jean-Marie Perret, président des juniors du club du nord de Lausanne depuis 3 ans. « L’objectif principal est de passer un moment ensemble et de gratifier les bénéficiaires (NDLR Nom des résidents de l’Espérance) d’instants de joie au bord du terrain. La première expérience en commun des deux formations lausannoises a eu lieu en mars lors d’un tournoi de juniors. Plusieurs résidents de l’établissement ont intégré l’entourage de l’équipe en tant que supporters, mais ils ont aussi participé aux entraînements du Fc Crissier et ont donné des coups de main pour l’avant-match en préparant les gourdes et les chasubles durant la saison. » Leurs encouragements ont également tonné dans la salle de gymnastique et leurs sourires ont transmis la joie à toute l’affluence.

Plusieurs bénéficiaires ont participé à la vie d’une équipe de football du FC Crissier avec joie et spontanéité!

Cet événement hivernal, organisé en collaboration avec Benjamin Pittet, coach des juniors E de Crissier, ne va pas rester sans avenir. En effet, les deux compères ont décidé de continuer sur leur lancée en prévoyant une nouvelle journée à Epalinges le 29 juin. Au programme, un match amical entre la E d’Epalinges et celle de Crissier. Ensuite, une équipe de foot de l’Espérance rejoindra la pelouse pour disputer une rencontre avec les juniors B. « Le but est de réunir tout le monde et surtout de mélanger les personnes en situation de handicap avec les membres de la formation qui joue en championnat. La mixité est primordiale afin d’intégrer au mieux les bénéficiaires », ajoute l’entraîneur des gardiens palinzards.

« Pour avancer, nous devons mettre ensemble tout le monde »

La cohabitation est l’un des combats de Jean-Marie Perret, qui est éducateur dans l’établissement etierruz. « Je me révolte de voir les gens évoquer l’intégration, alors qu’ils préfèrent organiser des événements entre personnes en situation de handicap ou encore des migrants. Plusieurs équipes ont été formées entre eux, mais sans mélange. A mon avis pour avancer et pour évoluer, nous devons nous mettre ensemble sans faire de différence. Le foot est fait pour tous et le ballon rond peut donner un cadre aux bénéficiaires. Même s’ils ne pourront pas jouer avec une équipe du championnat classique au vu des difficultés du handicap, l’important est de les voir s’épanouir avec d’autres enfants sur et en dehors du terrain », détaille le coach des juniors B.

Président des juniors du FC Epalinges, Jean-Marie Perret espère que ce projet fera avancer les mentalités

Un jour, Robert Zend, un poète franco-canadien a écrit « Les gens ont quelque chose de commun: ils sont tous différents. » Cette vérité résume parfaitement la cohésion aperçue durant le tournoi qui a eu lieu à Crissier et cette cohésion sera à nouveau observée lors de la journée du 29 juin qui aura lieu au stade de la Croix-Blanche à Epalinges dès 10h. Cette dernière promet déjà une belle fête émotionnelle qui encouragera la tolérance et l’intégration. Le rendez-vous est pris.

Plus d’information:

Le site du FC Epalinges

Le site du FC Crissier

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*