«Les montants, ça fait partie du jeu!»

«Les montants, ça fait partie du jeu!»

Le moment après un match est toujours un régal avec Jean-Michel Aeby. La recette de l’entraîneur du FC Bienne? Pas mal d’humour et un brin de mauvaise foi, généralement orientée dans le sens qui l’arrange. Alors, quand on lui a suggéré que son FC Bienne était miraculé en ce lundi soir, vu que Le Mont avait touché deux fois les montants de Mirko Salvi, il nous a regardé, l’air un peu étonné, avant de lancer: « Mais les montants, ça fait partie du jeu! Pour que le but compte, il faut que le ballon ait franchi la ligne, vous savez.. Moi, j’ai surtout vu une belle partie de football, entre deux équipes qui ont fait honneur à la Challenge League. » Au final, Le Mont et Bienne se sont séparés sur le score de 1-1, un résultat vraiment flatteur pour les visiteurs. Une autre preuve, mis à part les deux poteaux? Le Mont a tiré 15 fois au but, Bienne 4.

Le Mont reçoit Wil jeudi

Avec trois points de retard sur son adversaire du jour, Le Mont voulait absolument gagner pour quitter cette dernière place. « On aurait aimé, oui, mais ce n’est pas aujourd’hui qu’il faut être au dessus, c’est à la fin. On a fait une bonne partie et maintenant, il faut penser à récupérer. On s’entraînera légèrement mardi et mercredi pour être dans les meilleures dispositions possibles pour jeudi », commente Claude Gross. Dans trois jours, déjà, le FC Wil sera en visite à Baulmes pour le deuxième match d’une série de quatre à la maison. Lundi prochain, ce sera Lugano et Winterthour clôturera la marche.

Hélios Sessolo, très bon, a frappé le poteau

Le Mont peut donc avoir des regrets car les Vaudois ont été clairement supérieurs à leur adversaire, sauf, peut-être, en tout début de match. « On a eu 20 à 25 bonnes minutes au début, laissez-nous ça », grinçait Jean-Michel Aeby. Vrai. Bienne est bien entré dans la partie, trouvant les solutions face au 4-4-2 du Mont. Claude Gross, privé de nombreux joueurs, avait fait en effet le pari de reconduire l’équipe s’étant imposée à Wohlen la semaine dernière. En pointe, Bojan Dubajic était associé à Orhan Mustafi et Le Mont jouait sans meneur de jeu, puisqu’Hélios Sessolo et Florian Berisha occupaient les côtés. Un vrai 4-4-2 à plat, donc, qui a donné sa pleine mesure dès le quart d’heure de jeu. Les situations chaudes se sont alors succédées, jusqu’au poteau de Sessolo à la 25e. Plein axe, le Genevois s’est créé un chemin et envoyé une frappe puissante à ras de terre, laquelle a frappé le montant droit de Mirko Salvi et longé la ligne alors que tout le banc montain croyait au but. Ensuite? Une domination constante jusqu’à la pause, mais aucun but.

Comment Janick Kamber a-t-il pu manquer le but vide?

En début de deuxième période, Le Mont recommençait sur le même rythme, mais ne trouvait toujours pas la faille dans la très solide défense biennoise. Bojan Dubajic et Aurélien Chappuis tentaient leur chance, sans succès, jusqu’à une occasion monumentale pour les visiteurs. Janick Kamber, magnifiquement servi par Nico Siegrist, réussissait l’exploit insensé de frapper au dessus alors que la cage était vide (58e). Comment a-t-il pu rater cela? Heureusement pour Kamber, Bienne allait tout de même ouvrir la marque quelques minutes plus tard. Sans quoi l’ancien joueur du LS s’en serait voulu toute la semaine. Jonas Elmer, comme pour rattraper la maladresse de son coéquipier, envoyait un coup-franc merveilleux par dessus le mur d’un Maxime Brenet qui n’y pouvait rien (65e). 0-1! Le coup d’assommoir pour Le Mont? Non.

Penalty-cadeau pour Le Mont?

Deux minutes plus tard, Hélios Sessolo était très légèrement déséquilibré par Michael Silberbauer? Le contact? Réel, mais infime. Le penalty semble très sévère, mais disons que la faute d’Ibrahim Tall sur Cidimar pour le coup-franc du 0-1 deux minutes auparavant était tout aussi discutable. Penalty-cadeau pour Le Mont? Disons que les Vaudois pourront difficilement se plaindre de l’arbitrage sur ce match. Orhan Mustafi égalisait en prenant Salvi à contre-pied pour une égalisation mille fois méritée.

Bojan Dubajic trouve la barre à la 82e

Le Mont poussait alors tant et plus pour aller chercher la victoire et pensait avoir trouvé la faille en plusieurs occasions, dont une monumentale pour Bojan Dubajic à la 82e. Sur un coup-franc rapidement joué, l’attaquant serbe du Mont crochetait parfaitement son défenseur et envoyait une frappe enroulée sur la latte de Mirko Salvi, qui semblait battu. Dans l’enchaînement, le coup de tête de Fabrizio Zambrella était dévié en corner. Il était écrit quelque part dans le ciel du déluge qui s’est abattu sur Baulmes en deuxième période que Le Mont n’allait pas marquer le but qui aurait fait toute la différence en ce lundi soir. « La bonne affaire, elle est pour nous. On laisse Le Mont à trois points et on laisse aussi Chiasso deux points derrière », terminait Jean-Michel Aeby.

Du changement au classement dans trois jours?

 

Attention toutefois: mercredi, le LS reçoit Chiasso. Et jeudi, Bienne accueille Servette, tandis que Le Mont jouera à la maison face à Wil. Quelque chose nous dit que vendredi matin, le classement n’aura pas tout à fait le même visage.

Les hommes du match

Jérémy Manière a été très bon à Bienne, comme toujours. En fin de contrat avec les Seelandais cet été, il hésite à prolonger, espérant recevoir des offres de Super League. Sur ce qu’il montre avec Bienne depuis son arrivée en provenance de Thoune, il mériterait une deuxième chance au plus haut niveau. Sinon? Il continuera à Bienne, dans le tout nouveau stade. Pas mal non plus, mais on lui souhaite d’aller voir un cran plus haut. Nico Siegrist a été bon, dans un rôle plus reculé que d’habitude. On le trouvait peu convaincant en attaque, mais sur le côté droit, il a montré de très belles choses.

Au Mont, gros match d’Hélios Sessolo en tant que milieu droit. A son actif, une énorme activité, une belle frappe sur le poteau et un penalty obtenu. Ce jeune homme est vraiment étonnant et a tout de suite pris le rythme de la Challenge League, lui qui n’arrivait pas à forcer les portes du contingent de Young Boys. Il est bon avec le ballon et il travaille énormément. Clairement, ce passage au Mont lui fait du bien et il fait du bien au Mont. Partenariat gagnant-gagnant. Fabrizio Zambrella a montré toute sa classe au milieu de terrain. Il revient en forme et il est évidemment au dessus de tout le monde en terme de talent pur. Quel joueur, quand même…

Les prochains rendez-vous

Le Mont reçoit Wil (7e) dans trois jours, le jeudi 30 avril à 19h45. Même jour, même heure, Bienne recevra Servette (2e). Une tâche a priori plus facile pour les Vaudois.

FC Le Mont-sur-Lausanne – FC Bienne 1-1 (0-0)

Buts: 65e Elmer 0-1; 67e Mustafi, pen. 1-1.

Arbitres: M. Ovcharov, assisté de M. Zgraggen et de M. Jedelhauser.

Le Mont: Brenet; Lavanchy, Tall, Gétaz, Reis; Sessolo, Zambrella, Chappuis, Berisha (72e Kololli); Mustafi, Dubajic.

Entraîneur: Claude Gross

Bienne: Salvi; Zangger, Manière, Sejmenovic, Elmer; Silberbauer, Ukoh; Siegrist (86e Fekete), Salamand (57e Morello), Kamber; Cidimar (72e Pimenta).

Entraîneur: Jean-Michel Aeby.

Stade Sous-Ville, Baulmes. 550 spectateurs.

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*