«Les gens ne parlent plus que de ce match!»

«Les gens ne parlent plus que de ce match!»

Steve Saffioti s’attend à un nombreux public dimanche à Aigle pour le match retour face à Genolier-Begnins. Après le 2-2 du match aller, le gardien des Chablaisiens assure que son équipe visera la victoire pour assurer sa promotion en 2e ligue inter. Le FCA est en confiance et son capitaine de 21 ans, sous contrat avec le FC Sion encore une saison, nous explique ce qui fera la différence dans cette partie où 1500 à 2000 personnes sont espérées.

Le coup d’envoi sera donné par Christian Constantin en personne, accompagné de la Coupe de Suisse. L’aigle Sherkan, la fameuse mascotte de Genève-Servette, sera également là. Aigle a préparé une fête magnifique pour ce dimanche.

Steve, vous allez pouvoir jouer dimanche? Vous êtes sorti sur blessure à cinq minutes de la fin au match aller…

Oui, c’est tout bon, je serai là. J’ai passé la semaine à me faire soigner, je serai à 100% dimanche.

Genolier vous a impressionné dimanche dernier?

Ah, c’est une belle équipe, ça c’est clair. Ils jouent depuis longtemps ensemble et ça se voit. En plus, ils ont quelques solides individualités. J’ai bien aimé les deux frères Jemmely, mais aussi leur milieu de terrain, Cloux. Et la charnière centrale, j’ai trouvé très fort. Franchement, ces gars-là sont très bons et si Genolier est en finales, c’est que ce club le mérite. Ils l’ont prouvé encore dimanche, mais je n’avais pas vraiment de doutes à ce sujet.

Le but concédé dans les dernières secondes change-t-il vraiment quelque chose?

Pour nous, non. Pour eux, oui.

C’est-à-dire?

Nous, de toute façon, on veut gagner. On ne va pas jouer pour le 0-0, ça, vous pouvez l’écrire en grand. Le but, c’est de nous imposer, chez nous, et de faire un gros match. Je vous le dis sincèrement, avoir gagné 1-2 là-bas n’aurait rien changé à notre état d’esprit avant le retour. Mais pour eux, être revenu comme ça à l’arraché, c’est important dans la tête.

Plus concrètement?

Ils sont revenus deux fois au score, ils ont marqué le dernier but du match et sont restés toute la semaine avec ce souvenir-là. La bonne dynamique, elle est de leur côté. S’ils avaient perdu 1-2, cela aurait été différent. Voilà ce que je pense de ce 2-2.

Combien de personnes attendez-vous dimanche?

Le club a fait les choses très bien. On parle de 1500 à 2000 personnes.

Ah oui, quand même!

Ça me paraît beaucoup, mais en même temps, tout le monde ne parle que de ça ici. C’est de la folie et je crois sincèrement qu’on sera dans les chiffres espérés par le club. Il y a un engouement génial.

En plus, Christian Constantin viendra donner le coup d’envoi. Il est encore votre président, c’est juste?

Oui, je suis sous contrat encore une année avec le FC Sion, c’est vrai.

Vous y retournerez cet été?

Rien n’a encore été discuté, mais, de prime abord, ça me semble compliqué. Vanins a fait une bonne saison, je crois (rires). Franchement, je suis concentré à fond sur ce match de finales. On parlera de tout ça après, si vous le voulez bien.

Vous êtes un gardien très expressif, vous parlez beaucoup avec vos coéquipiers, avec l’adversaire, avec le public… Vous adorez faire le show, non?

Je suis comme ça, ça fait partie de mon jeu. J’aime bien parler, chambrer, répondre au public, tout ça… Mais je ne calcule rien et je ne prépare rien. Ça vient sur le moment, c’est spontané. Je ne me dis pas avant le match: « Tiens, je vais allumer le gars derrière le but ». Mais s’il me parle et qu’il me chambre, je peux lui répondre comme je peux aussi ne rien dire.

Vous avez besoin de ça pour vous concentrer?

Non, même pas. C’est juste que je suis comme ça, j’ai ce côté un peu fou que j’assume. Je peux pousser un immense coup de gueule contre mes défenseurs et être très calme tout de suite après. En fait, je ne me pose même pas la question, je vis simplement mon match.

Quand on écrit avant les finales qu’Aigle est fort grâce à ses individualités, pas grâce à son jeu, vous en pensez quoi?

Que du mal. C’est facile de dire ça sans nous avoir vu jouer. Si on est arrivés là, c’est grâce à notre cohésion et à notre jeu. Aucune équipe n’arrive première, dans aucun championnat, s’il n’y a pas un esprit de groupe. On l’a vu lors du match aller de ces finales, on a montré qu’on était un groupe.

Vous avez un attaquant de deux mètres en face, Julien Jemmely. Ça change quelque chose au moment de sortir? On se dit plutôt: « Non, n’y va pas! »?

Bon, moi, je ne suis de toute façon pas un gardien dont le point fort est les sorties aériennes. J’ai d’autres qualités, mais pas celle-là. Mais pour répondre à votre question, non, je ne raisonne pas comme ça. Au contraire, même, j’aurais plutôt tendance à aller aider mes défenseurs. Eux, ils n’ont pas les mains, donc si je peux leur éviter une fois ou deux un duel contre le grand, j’y vais volontiers.

Vous êtes le président d’un club ambitieux et vous avez droit à un attaquant entre Julien Jemmely et Salvatore Barbaro. Vous prenez qui?

Ah, Toti! Ça ne se discute pas. Il a mis 29 buts, c’est le plus fort de toute la 2e ligue. Il est incroyable, la grande classe. J’ai beaucoup de respect pour Jemmely, bien sûr, mais Toti, c’est Toti. C’est le meilleur. Il fait des choses que lui seul a dans la tête et dans les pieds. Je ne l’échangerais contre personne.

Franchement, Steve, vous jouez à la maison, il y aura du monde, vous avez été chercher un 2-2 à l’aller… Qu’est-ce qui peut vous empêcher de monter en 2e ligue inter?

Franchement, je ne vois pas. Voilà, tout le monde va penser qu’on a le melon, merci (rires). On a tout pour bien faire: le score à l’aller, l’équipe qu’on a, le terrain à domicile, la ville avec nous. Après, il peut tout se passer et on sait que ça va être difficile, mais je pense que ça va dépendre de nous. Comme depuis le début de saison, notre principal adversaire c’est nous-même. Franchement, là, on ne peut pas se rater. On va passer.

 

FC Aigle –  FC Genolier-Begnins, dimanche 21 juin à 16h aux Glariers

Match retour des finales de promotion en 2e ligue inter (aller: 2-2)

Categories: 2e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*