«Les gars ont l’amour du maillot. Ils le disent et je le vois»

«Les gars ont l’amour du maillot. Ils le disent et je le vois»

Tous les événements forts du week-end à venir dans le football vaudois, de la 2e à la 5e ligue.

 

L’invité de Footvaud: Jordi Peracaula

Entraîneur du FC Assens (2e ligue)

 

Jordi, le FC Assens est resté très discret cet hiver…

Médiatiquement, peut-être. On n’a pas fait parler de nous sur le marché des transferts, c’est vrai. Mais pour ce qui est de la motivation et de l’ambition, le FCA est là, et bien là.

Vous avez tout de même enregistré le retour de Christopher Risse…

Oui, il est revenu. C’est un excellent joueur et c’est vraiment un plus pour nous par rapport au premier tour. Il s’agit de notre seul transfert et du seul changement au sein de l’effectif.

C’était une volonté de votre part, de ne pas renforcer le groupe?

Vous savez, si notre premier tour n’a pas été bon d’un point de vue comptable, car il ne faut pas se le cacher, c’est surtout parce qu’on a eu énormément de blessés. C’était hécatombe sur hécatombe, catastrophe sur catastrophe. Notre problème au premier tour, il était là. C’est identifié et admis par tout le monde. Alors, je prends le retour de ces joueurs comme notre mercato hivernal. Thierry Martin, par exemple, n’est revenu que sur la fin du premier tour et il nous apportera beaucoup ce printemps. Et il y en a d’autres, qui ont manqué moins de temps, mais qui sont désormais là à 100%. Cela me donne énormément de confiance.

Et vous connaissez aussi mieux le groupe, désormais…

Oui, étant arrivé cet été, il y avait des choses à mettre en place. Cela fait maintenant six mois qu’on se connaît. Les joueurs comprennent de mieux en mieux ma philosophie, il y a un vrai échange entre nous. Je perçois vraiment ces « aller-retour », si j’ose dire. Vous voyez, si l’on additionne le retour des blessés, l’arrivée de Christopher Risse, le fait que le groupe et moi nous connaissions de mieux en mieux, on arrive à une somme de petites choses qui me font dire que notre deuxième tour sera meilleur que le premier. Ah, et il y a encore une chose!

Laquelle? 

Du fait de nos nombreuses absences, on a lancé passablement de jeunes. Ils ont eu droit à un apprentissage accéléré, qui va énormément leur servir, et nous servir, ce printemps. Ils ont six mois d’expérience en plus, désormais. Tout cela mis bout à bout me donne des raisons de penser qu’on va vers un beau deuxième tour.

On vous sent complètement serein! Quand on parle à d’autres entraîneurs dans le même cas comptable que vous, il y a un peu plus de tremblement dans la voix…

Je suis serein, mais je ne suis pas tranquille. On n’a que deux points d’avance sur la barre, j’en suis assez conscient, croyez-moi! Une saison, ça peut vite tourner dans le mauvais sens. On l’a vu au premier tour et on n’est pas à l’abri d’avoir de nouveau beaucoup de blessés. Mais ce que je constate à l’entraînement, c’est qu’il y a un vrai esprit de club. Cela, c’est important dans la lutte pour le maintien.

C’est-à-dire?

Les gars ont l’amour du maillot. Ils le disent et je le vois. Cet hiver, personne n’est parti et si on tombe, ils seront encore là. Ils ont envie de se battre pour rester en 2e ligue et moi aussi. J’ai un groupe qui s’identifie au club, c’est un avantage.

Quand vous avez signé ici, vous nous aviez dit que c’était, entre autres, ce que vous veniez chercher!

Et je l’ai trouvé. Vous savez, je trouve que ce club a su gérer la crise de manière exemplaire. On n’avait pas les points, mais le comité, le président, tout le monde a été parfait. On a traversé ça sereinement, en sachant que c’était le nombre de blessés qui nous empêchait de gagner des matches. Du coup, on n’a pas de contre-coup négatif ou de chute de pression, ou que sais-je… On travaille bien, on progresse et on va s’en sortir.

Vous êtes satisfait du match à Bosna, dimanche dernier en Coupe vaudoise?

Oui. On jouait contre une équipe solide, très forte défensivement, qui avait beaucoup de joueurs ayant évolué plus haut. On s’est qualifié aux tirs aux buts, on a gagné du rythme.

Dans votre situation au classement, vous faites de la Coupe un objectif?

Non, mais aujourd’hui, on est en quarts. On va jouer pour la gagner, c’est sûr! Moi, j’adore la Coupe et je crois que les joueurs aussi. Ce n’est pas un objectif, puisque la seule obligation est le maintien, mais on ne va pas se priver d’aller aussi loin que possible. Les gars et moi, on était vraiment contents de gagner à Bosna, je peux vous l’assurer.

Ce week-end, c’est le FC Pied du Jura qui vient à Assens…

Et pour la première fois depuis que je suis là, j’ai un joueur surnuméraire! D’habitude, en 2e ligue, cela arrive souvent. Ici, avec tous les blessés, jamais. Quand je vois les gars à l’entraînement, se défoncer, je me dis que ça va nous donner énormément de force pour le deuxième tour. Je pense qu’il sera extrêmement serré. Des équipes du haut se sont affaiblies, celles du bas veulent se sauver, donc je pense que tout le monde pourra vraiment battre tout le monde. Ce week-end, deux équipes en danger de relégation, Bavois II et Champvent, ont battu Forward et Bottens, deux équipes qui étaient largement devant au coup d’envoi, par exemple. Ca va être stressant pour les entraîneurs, mais de l’extérieur ce deuxième tour risque d’être très sympa à voir!

FC Assens – FC Pied du Jura, dimanche 22 mars à 14h30 à Assens

2e ligue, groupe 2, 14e journée 

 

 

L’endroit où il faut être ce week-end

A Aubonne, c’est sûr! Il y aura de l’ambiance sur la Côte dimanche pour la réception du FC Echichens. Sonny Kok fait son retour dans le club qu’il a fait monter quasiment tout seul en 2e ligue il y a six mois. Il est attendu comme le sauveur et a le caractère pour faire face à cette pression. Il n’aime pas qu’on parle de lui, mais on passe outre. Il est attendu par le public aubonnois, qui se réjouit de voir la version 2015 de son équipe. Sera-t-elle capable de combler ses 11 points de retard sur Renens? Il faudra commencer par gagner un match, déjà. Pour dimanche? Il y a plus facile que de commencer contre le leader, ce très solide FC Echichens qui a pris 7 buts en 13 matches au premier tour… En plus, le FCE est en forme, on a pu le constater samedi dernier à Chavornay (victoire 1-2).

FC Chêne Aubonne – FC Echichens, dimanche 22 mars à 15h30 à Aubonne

2e ligue, groupe 1, 14e journée

 

Le joueur qu’on attend

Dario Drago, qui d’autre? La « Ferrari » est de retour sur les terrains vaudois dès ce dimanche. Benfica, battu 9-0 à l’aller par le FC Aigle pendant les grandes vacances d’été, a une revanche à prendre, mais le FCA sait bien que tout sera différent dimanche. Les Chablaisiens ont cependant plusieurs nouveaux atouts, dont Julien Dubuis, Cedrico Franja et Stéphane Siggen, mais comme toujours, tous les regards seront tournés vers le showman Drago. Est-il en forme? Prêt à déchirer tous les latéraux de 2e ligue? A voir ce que la Ferrari a encore dans le moteur…

Benfica Lausanne – FC Aigle, dimanche 22 mars à 10h30 à Chavannes-près-Renens

2e ligue, groupe 2, 12e journée

 

La question du week-end

Le groupe 2 de 3e ligue va-t-il être relancé dès ce premier match du deuxième tour? Ou Napoli et Saint-Légier vont-ils assommer la concurrence? Aucune confrontation directe n’est agendée ce week-end mis à part Saint-Légier (2e) -Azzurri (5e) vendredi soir, mais Atlantic Vevey (3e) n’a déjà pas le droit à l’erreur sur le terrain de Vevey. Les deux premiers ont en effet de l’avance dans ce groupe et chaque journée qui passe, ainsi que chaque point perdu par ses adversaires, les rapprochera des finales.

Saint-Légier – Azzurri Riviera (vendredi 20h), Vevey II – Atlantic Vevey (dimanche 10h30), La Tour-Roche (dimanche 14h) et Aigle II – Napoli Vevey (dimanche 15h)

3e ligue, groupe 2e, 12e journée

 

La citation

« Les finales, on y pense. Tout le monde serait partant. L’équipe est à maturité ». Marc Studer, entraîneur du FC Genolier-Begnins, dans « La Côte ».

FC Prilly-Sports – FC Genolier-Begnins, dimanche 22 mars à 10h  à la Fleur-de-Lys

2e ligue, groupe 1, 14e journée

 

L’info utile

Le match entre Orbe et Bavois II (2e ligue), qui devait avoir lieu dimanche, est renvoyé. La raison? Le Carnaval d’Orbe a lieu ce week-end et le club a été informé que le parking du Puisoir était fermé. La III joue vendredi soir et la II à l’extérieur, mais le samedi et le dimanche, c’est donc le carnaval qui a la priorité et le club a été prié de renvoyer la partie.

 

Le match qui promet une surprise

On serait à la place du FC Jorat-Mézières, on se méfierait un peu de ce déplacement à Chavannes dimanche. Le FC Turc Lausanne s’est bien renforcé cet hiver, même s’il a perdu Berkay Ozcan (Bosna), l’un de ses leaders techniques. Les hommes de Gökan Savci ont pris conscience du fait qu’ils ont besoin de faire des points assez rapidement. S’ils ont bien préparé leur match, que le samedi soir se passe à la maison à se concentrer pour un dimanche de feu, alors Turc sera un opposant très crédible pour le FCJM. Reste que les hommes de Pierre-Alain Brülhart sont bien évidemment les favoris logiques de ce match, qu’ils remporteront s’ils sont aussi solides et sérieux qu’au premier tour.

Turc Lausanne – Jorat-Mézières, dimanche 22 mars à 13h à Chavannes-près-Renens

3e ligue, groupe 4, 12e journée

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*