Les frères Dufey montent à Thierrens

Les frères Dufey montent à Thierrens

Ils avaient le profil idéal. Jeunes, ambitieux, pas regardants sur la question financière, et sachant pertinemment ce que le mot « campagne » veut dire. Cela faisait un moment que le FC Thierrens avait repéré les deux frères Dufey, pièces-maîtresses d’un AS Haute-Broye impressionnant au premier tour de la saison dernière en 3e ligue. Et vu que Cyril, le buteur, et Grégory, le milieu de terrain, n’avaient jamais caché leur ambition « d’aller plus haut », l’affaire s’est faite presque naturellement.

Beaucoup de propositions cet été

Il y avait d’autres propositions, pourtant. Elles sont arrivées de 1re ligue, mais aussi de 2e ligue inter et de 2e ligue. Elles étaient plus ou moins concrètes, plus ou moins intéressantes et plus ou moins sérieuses. Les deux frères ont hésité, un peu, quitte à se séparer, mais ils ont fait le choix qui était, quelque part, le plus logique: celui de monter à Thierrens.

Ils incarnent le présent, mais aussi l’avenir

Le FCT ne s’en cache pas, il doit penser à renouveler son effectif. Il y a des jeunes, mais il y aussi quelques « vieux » qui ne seront pas éternels. A 20 (Cyril) et 24 ans (Grégory), les deux Dufey incarnent l’avenir et ont évidemment prouvé à l’ASHB être de vrais « clubistes » (lire notre article ici). Thierrens compte sur eux pour la saison à venir, mais aussi pour les suivantes. Ils seront opérationnels d’entrée, c’est sûr, Cyril restant sur une saison à 21 buts et Greg sur des prestations impeccables au milieu de terrain.

L’intégration se fera sur le terrain et en dehors

Sur le papier, ce double-transfert est donc la première bonne affaire de l’été pour le FC Thierrens, mais, comme d’habitude, ce sera le terrain qui parlera… et un peu ce qui passera autour. Au FCT, il faut s’intégrer également dans « l’après-football », et les deux frères le savent bien. Ils n’arrivent pas en territoire inconnu, eux qui partageaient ces valeurs-là à l’ASHB.

L’ASHB s’est fait voler sa roulotte cette semaine!

Le club d’Oron-la-Ville et de Palézieux va donc devoir se reconstruire et la tâche ne sera évidemment pas chose facile. Daniel De Nardis étant retourné à Montreux, l’ASHB cherche des joueurs, un entraîneur pour sa I, ainsi qu’un coach pour la II. Et pour couronner le tableau, le club s’est fait voler sa roulotte cette semaine… Après le deuxième tour très compliqué, Haute-Broye n’avait pas besoin de ça.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*