Le Talent vient chercher un bon point à Pully dans le choc au sommet

Le Talent vient chercher un bon point à Pully dans le choc au sommet

Quel superbe match! Pully IIA et Le Talent comptaient tous deux le même nombre de points avant ce dernier match du groupe 3 de 4e ligue. Avec 7 victoires, deux nuls et une défaite, leur bilan est resté exactement le même… après le match. Les deux équipes de tête se sont en effet neutralisées, offrant au nombreux public un très joli 2-2, un tout petit peu frustrant pour Pully, peut-être, qui a dominé la deuxième période. Cela dit, Le Talent, très discipliné et très solide, n’a absolument rien volé. Les hommes de Sébastien Salvi menaient d’ailleurs 1-2 à la pause, grâce à deux réussites splendides, et a eu le mérite de bien défendre en deuxième période, malgré la domination adverse. Un match nul mérité dans l’esprit, donc, mais pour ce qui est des occasions, Pully est un tout petit peu devant avec, en plus des deux buts, deux poteaux et une barre transversale.

Pully cherche (presque) toujours la solution au sol

Ce choc au sommet a donc été de très bonne facture, sur le synthétique de la Rochettaz. L’opposition de styles était réelle, entre une très jeune équipe de Pully, qui essaie toujours de jouer au ballon (sauf quand son défenseur central Karim Bouberguig fait parler la qualité de ses longues balles, ce qui plaît moyennement à son entraîneur), et une équipe du Talent plus expérimentée et plus orientée « résultat », peut-être. On caricature un tout petit peu, évidemment, parce que Pully a aussi envie de gagner et que Le Talent sait aussi jouer au football, mais l’idée de base est quand même un peu là.

Le Talent plus solide dans les duels

Cette opposition de styles a ainsi débouché sur un match vivant, très engagé, mais très correct. Le Talent était peut-être un peu plus agressif dans les duels, notamment, aériens, bousculant un peu les jeunes Pulliérans, qui devront encore apprendre à s’imposer quand une balle arrive en l’air. Demander à chaque fois une faute à l’arbitre est une stratégie, peut-être, mais lorsque celui-ci se montre permissif dans les duels, il faut aussi apprendre à faire preuve d’autorité à son tour. Cela s’appelle l’expérience et cela s’apprend.

Diego Sanchez, le taureau de la Rochettaz

Après dix bonnes minutes des Pulliérans, Le Talent est monté en puissance, ouvrant la marque au quart d’heure grâce à une frappe magnifique de Gaëtan Lafaille. En clair? Une mine de 25 mètres, qui a heurté la barre transversale avant de franchir la ligne du bon côté! Bam! Pully, loin d’être sonné, a cependant égalisé deux minutes plus tard grâce à son buteur Diego Sanchez. Cet attaquant est un petit peu atypique, lui qui est aussi puissant que volontaire. Il a une bonne technique de base, soyons clairs, mais il a aussi et surtout une hargne qui nous plaît bien, lui qui a volleyé au fond, plein axe, un ballon qui traînait sur un coup de pied arrêté. Un vrai but d’avant-centre qui a remis les deux équipes à égalité.

Kevin Imhof inscrit un très joli but collectif

La suite? Un très joli but pour Le Talent, né des pieds d’Alan Schmid. Le Kaiser, auteur sur ce coup-là d’une passe incroyable dans le dos d’un défenseur adverse, a magnifiquement servi Kevin Imhof en profondeur pour le 1-2, un avantage assez mérité à ce moment-là du match. Quel coup d’oeil d’Alan Schmid et quelle finition, tout en sang-froid, de Kevin Imhof! Pully aurait alors pu revenir au score, frappant deux fois les montants jusqu’à la pause, mais restant finalement derrière.

Le Talent recule après la pause

La deuxième période a, elle, été, à l’avantage de la jeune équipe locale. Le Talent était fatigué et peinait à ressortir, ne frappant plus qu’en contre. Et encore, les milieux avaient bien de la peine à suivre leurs attaquants une fois l’offensive lancée… Il y a eu quelques possibilités pour les visiteurs, surtout sur coup de pied arrêté, mais c’est bien Pully qui était alors la meilleure équipe sur le terrain, égalisant fort logiquement par Diego Sanchez, encore lui. 2-2, score final.

Echallens III va-t-il profiter de ce nul?

Le Talent peut donc se tourner vers son repas de soutien (vendredi midi) avec le sourire, lui qui a obtenu un bon point sur le synthétique de La Rochettaz. Les deux équipes passeront l’hiver avec 23 points, mais pourraient… se retrouver toutes deux éjectées de la première place! Echallens III, qui reçoit Bercher dimanche matin, a en effet l’occasion de doubler tout le monde et de s’emparer de la première place. Il faudra jeter un oeil attentif à ce qui se passe du côté d’Etagnières dimanche, car une belle lutte à trois semble se profiler dans ce groupe 3. On n’oublie bien sûr pas Porto Lausanne II (4e) et Romanel IB (5e), qui reviendraient aussi dans la course, un peu plus loin, en s’imposant ce week-end.

Les hommes du match

Du côté de Pully, le double buteur Diego Sanchez a réalisé un match plein. Quelle hargne, quelle volonté! Cet homme-là, c’est Carlos Tevez, tout simplement. Il est l’un des seuls à ne pas avoir été formé à Pully et, quelque part, cela se voit. Il apporte quelque chose de différent, de très complémentaire à ses coéquipiers, qui sont tous d’excellents joueurs de football. Lui, il est peut-être un tout petit peu moins « propre » techniquement, mais il compense par tout le reste. Enfin, on a bien aimé le numéro 17 Ayrton Foutinho. Déjà parce qu’il a un nom absolument génial, on l’avoue, mais aussi parce qu’il est parfaitement entré dans le match. Il a fait son apparition au cours de la première période, sur le côté gauche, et a été bon tout de suite, sur son premier ballon, ce qui n’est pas donné à tout le monde. En 4e ligue, on le sait, les changements sont illimités. Avec lui, on a eu une bonne idée de ce que cela peut apporter lorsqu’un joueur arrive pour faire une différence dès la 25e minute. Fort.

En ce qui concerne Le Talent, le gardien Lionel Rudaz mérite une mention. Il ne peut absolument rien sur les deux buts et, surtout, il a fait parler son leadership, communiquant très bien avec ses défenseurs et réalisant quelques arrêts déterminants. Solide. Mention très bien également à Robin Grossenbacher à mi-terrain. Son entraîneur Sébastien Salvi l’avait pourtant prévenu avant le match: « Pas trop de roulettes s’il-te-plaît! » Son numéro 3 ne l’a pas écouté et a régalé à mi-terrain, jouant le 80% de ses touches de balles avec la semelle et mettant à peu près tous les milieux de terrain de Pully dans le vent l’un après l’autre. Un joueur soyeux.

Les prochains rendez-vous

Vacances pour tout le monde, rendez-vous en mars!

Pully Football IIA – FC Le Talent 2-2 (1-2)

Buts: 16e Lafaille 0-1; 18e Diego Sanchez 1-1; 38e Imhof 1-2; 65e Diego Sanchez 2-2.

Centre sportif de La Rochettaz.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*