Le SLO s’est montré patient et prend la tête

Le SLO s’est montré patient et prend la tête

Il aura fallu 72 minutes et toute sa patience à Stade-Lausanne-Ouchy pour faire la différence, samedi après-midi, à Samaranch, contre les M21 de Team Vaud. Dans une rencontre qui est allée crescendo au niveau de son intensité, le SLO a inscrit l’unique but du match par Axel Danner, suite à un cafouillage dans la surface adverse, alors que Stéphane Goncalves, très en vue dans l’offensive des jeunes Vaudois, avait bien failli donner l’avantage aux siens quelques secondes plus tôt. Grâce à ces trois points difficilement glanés, mais mérités, la troupe d’Andrea Binotto prend la première place du groupe en profitant du nul d’Yverdon à Echallens et de la défaite de La Chaux-de-Fonds sur le terrain d’Azzurri.

Une victoire longue à se dessiner

Partis sur les chapeaux de roue, ne laissant que très peu respirer leurs adversaires à la faveur d’un pressing très haut, les joueurs de Vidy ont rapidement levé le pied, acceptant de partager le ballon avec les visiteurs, après le leur avoir confisqué pendant un bon quart d’heure. Il aura, d’ailleurs, fallu une percée de Mylord Kasai à la 23e pour réellement voir apparaître Team Vaud dans la partie. Le jeune attaquant manquait toutefois de sang froid au moment d’affronter, seul, Robin Enrico. A peine cinq minutes plus tard, Julien Ruchat trouvait une première fois la barre pour son équipe, sur coup-franc. Le score restait vierge, mais la partie était lancée!

Andy Laugeois met son équipe sur le bon chemin

Bien mieux rentré dans le match, Stade-Lausanne Ouchy récidivait en seconde période. Les progrès aperçus dans le jeu des «bleus et blancs» au fil de la première mi-temps avaient, semble-t-il, été laissés aux vestiaires.  Efficace mais plutôt discret dans la première moitié du match, Andy Laugeois a joué le rôle de fer de lance d’une équipe au visage conquérant, après le thé. Tranchant sur le côté quand il en avait l’occasion, le n°19 se sera principalement illustré dans l’entre-jeu, grâce à une précision phénoménale dans le jeu de passe. Avec une telle aisance démontrée, le demi-gauche a endossé un rôle prépondérant pour mettre le SLO sur de bons rails. Les applaudissements nourris du public lorsque ce dernier céda sa place en fin de match n’étaient, sans doute, pas anodins.

Une histoire de coups-francs

Alors que la partie peinait à désigner son vainqueur, tant Team Vaud répondait présent au défi proposé par les pensionnaires de Samaranch, malgré deux entames de période compliquées, c’est finalement Stade-Lausanne qui tirait son épingle du jeu. À quelque 30 mètres des goals, Julien Ruchat envoyait le ballon dans un imposant paquet de joueurs à l’intérieur de la surface de Thomas Castella. Aucun défenseur n’arrivant à dégager le cuir hors de la zone dangereuse, c’est Axel Danner qui a eu le dernier mot, ne pouvant manquer de pousser la balle au fond des filets, alors qu’il se tenait à quelques centimètres, seulement, de la ligne de but.

Ce n’était pas la façon la plus esthétique d’ouvrir la marque, mais cela venait récompenser tous les efforts consentis de la part des hommes d’Andrea Binotto, qui avaient, 15 minutes plus tôt, trouvé une seconde fois la barre transversale.

Stéphane Gonçalves, héros malheureux

Si le bloc défensif des M21 aura repoussé l’échéance inlassablement, leur offensive n’aura que rarement su se montrer dangereuse. Ils s’en seront, d’ailleurs, quasiment exclusivement remis à l’excellent Stéphane Gonçalves pour tenter d’inquiéter Robin Enrico dans ses cages. Que ce soit en relais avec Mvula Lotomba, très actif sur son côté gauche, ou seul, lancé en profondeur, l’attaquant de pointe du SLO se sera fait remarquer aujourd’hui. Bien que remarquable, Gonçalves peut, à juste titre, porter la frustration de cette défaite sur ses épaules, lui qui a eu, à deux reprises, un ballon en or pour donner l’avantage à son équipe: «Évidemment, c’est frustrant! Ça l’est d’autant plus qu’il s’agissait d’occasions pour faire la course en tête », confie le principal intéressé. Notre performance n’a pas été mauvaise, loin de là. On avait les armes pour faire jeu égal avec Stade-Lausanne, il ne nous a pas manqué grand chose. Maintenant, il va falloir oublier la défaite et se remobiliser pour la suite.»

Andrea Binotto: «Je crois en cette équipe»

À l’heure de l’interview, Andrea Binotto, entraîneur du, désormais, leader du classement, se montrait, quant à lui,  pleinement satisfait de ce qu’il avait vu sur le terrain: «On a réalisé un match de qualité, je suis content de mes joueurs. On a évolué avec un volume de jeu vraiment très intéressant, l’équipe est sur la bonne voie». Une voie qu’il va falloir suivre, sans, toutefois, s’emballer: «Faire un pronostic sur la suite de la saison ne rimerait pas à grand chose, tout peut tourner tellement vite dans un championnat avec autant de bonnes équipes. Mais on possède un groupe incroyable depuis plusieurs années, avec des joueurs d’une qualité immense. Personnellement, j’y crois, en cette équipe!»

Un compte-rendu de Florian Vaney

Les prochains rendez-vous

Stade rejoue à domicile, face à Fribourg, le samedi 3 octobre à 17h. Gros match en vue. Le Team Vaud sera à Bavois, même jour, même heure.

Stade-Lausanne-Ouchy – Team Vaud M21 1-0 (0-0)

But: 72e Danner 1-0.

Arbitres: Un trio irlandais en stage à l’UEFA.

SLO: Enrico; Karac, Fungilo, Rego (46e Luyeye), Danner; Ngindu, Laugeois (72e Pianaro), Ruchat, Tebib; Mejri; M’Futi (77e Soos)

Entraîneur: Andrea Binotto

Team Vaud: Castella; Ombala, Oyono, Dangubic, Lima; Parra, Tugay Ozcab (59e Tambwe), Jaquier (64e Salihaj), Lotomba (85e Le Rose), Gomes Gonçalves; Kasai.

Entraîneur: Ilija Borenovic.

Stade Juan Antonio Samaranch, Vidy.

Categories: 1re ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.