Le SLO devra remonter à La Chaux-de-Fonds en semaine

Le SLO devra remonter à La Chaux-de-Fonds en semaine

Il était 18h29, la deuxième mi-temps du match entre La Chaux-de-Fonds et Stade-Lausanne devrait reprendre, lorsque M. Stefan Horisberger a appelé les deux capitaines à lui. Matheus Fungilo, Joao Pedro De Melo et lui-même, l’arbitre, se sont retrouvés dans le rond central du Stade de la Charrière. Le discours de M. Horisberger? « La priorité, c’est la sécurité des joueurs! Là, elle n’est clairement pas garantie. » Matheus Fungilo, qui avait déjà protesté plusieurs fois auprès de lui en première période, a acquiescé en silence. L’avant-centre de La Chaux-de-Fonds a, lui, tenté d’expliquer à l’arbitre que, peut-être, il allait arrêter de neiger et qu’il valait la peine d’attendre un peu. Logique: son équipe menait 3-0 à la pause. Mais M. Horisberger a pris la seule décision qui s’imposait: celle de siffler la fin du match à la 46e.

Stade-Lausanne-Ouchy passe à côté de son début de match

Tout le monde est donc retourné aux vestiaires et cette décision, à notre avis, est difficilement discutable. Bien sûr, La Chaux-de-Fonds a de quoi se sentir frustré puisque les Neuchâtelois perdront tout le bénéfice de leurs trois buts d’avance d’ici quelques semaines, puisque le match sera rejoué depuis le début, à 0-0. Stade-Lausanne s’en sort bien, puisque les Vaudois sont passés complètement à côté de leur début de partie dans ce choc au sommet. Jusqu’à la 25e, en effet, les conditions étaient tout à fait acceptables et La Chaux-de-Fonds menait 2-0 à la loyale, ce qu’admettait d’ailleurs Andrea Binotto. « C’est difficilement explicable. Il n’y a rien à dire, on était battus à la régulière. On a été complètement absents en début de match », estimait avec justesse l’entraîneur stadiste.

Un FC La Chaux-de-Fonds très impressionnant

On s’attendait en effet à un Stade-Lausanne très conquérant, dans la lignée de ses matches de préparation. Durant la première demi-heure, on a surtout vu des Lausannois timides et complètement dominés par une équipe chaux-de-fonnière, il faut le dire, très convaincante. Les Neuchâtelois sont leaders et ils sont redoutables sur leur synthétique, on le savait, mais ils l’ont prouvé encore une fois ce samedi face à Stade. Un match de reprise, vraiment? Si le FC La Chaux-de-Fonds joue tout le championnat comme les 30 premières minutes de cette partie, alors tout le monde a un peu de souci à se faire, disons-le franchement. Bekim Uka, l’entraîneur du FC Bavois, avait d’ailleurs fait le déplacement et, même s’il n’a vu que 30 minutes de football, il a quand même pu se faire une bonne idée de ce qui allait attendre les adversaires des Neuchâtelois ce printemps.

Le SLO a reçu un sérieux avertissement

Stade, qui voulait gagner pour revenir tout près de son adversaire du jour (quatre points au coup d’envoi), n’est donc pas malheureux du scénario, puisque ce match sera rejoué depuis le début, selon la pratique courante de l’ASF. Il faudra remonter à La Chaux-de-Fonds un soir de semaine, sans doute, et ce n’est pas l’idéal, mais c’est tout de même mieux que de commencer le deuxième tour par une gifle. « On le prend comme un avertissement », estimait d’ailleurs Andrea Binotto, dont l’équipe a encaissé trois buts sur des phases de jeu statiques. Après le penalty du 1-0, les Chaux-de-Fonniers ont marqué deux fois de la tête sur coup de pied arrêté (un coup-franc excentré et un corner), mais le 3-0 n’avait pas trop de valeur, puisqu’il a été encaissé au coeur d’une véritable tempête de neige.

Les Neuchâtelois ont tout tenté à la pause, en vain

Il faisait beau avant le match et au coup d’envoi, pourtant, et les bénévoles neuchâtelois s’étaient employés toute la journée pour déblayer le terrain. Le synthétique était magnifique à 17h30, lorsque M. Horisberger a sifflé le début du match, mais, comme prévu par MeteoSuisse, les conditions se sont dégradées aux environs de 18h. La neige a commencé à tomber à gros flocons, et le vent aveuglait les joueurs. De la 30e à la 45e, environ, on n’a pas vu beaucoup de football à La Charrière et les bénévoles ont eu beau s’employer pendant la pause pour tenter d’enlever la neige, il était tout simplement impossible de continuer. Le tracteur est même passé sur le terrain, mais une minute après son passage, une couche de neige s’était déjà reformée!

Une décision arbitrale totalement justifiée

« Franchement, ça n’a rien à voir avec le score. Qu’on perde ou qu’on gagne, je dirais la même chose: c’est injouable », commentait Ahmed Mejri, sur le terrain juste avant que l’arbitre ne prenne sa décision. Les Chaux-de-Fonniers étaient légitimement déçus, mais ils ne pouvaient en aucun cas trouver la décision de l’arbitre injustifiée. Ce n’était tout simplement pas une fin d’après-midi à jouer au football.

Sonny Kok et Leo Morax étaient titulaires

On devra donc attendre pour juger de l’apport de Sonny Kok à sa nouvelle équipe, lui qui était titulaire en pointe, et on devra également patienter pour avoir un aperçu du potentiel de Leo Morax. En l’absence de Fabian Geiser, suspendu, le jeune défenseur central de 19 ans était aligné à côté de Matheus Fungilo. On en a entendu beaucoup de bien ces dernières semaines et on se réjouissait de se faire une idée par nous-même. Là aussi, ce sera pour une prochaine fois.

Les prochains rendez-vous

Samedi prochain, le 12, Stade accueillera le SC Guin à Vidy. Coup d’envoi à 17h.

La Chaux-de-Fonds – Stade-Lausanne-Ouchy 3-0, arrêté à la pause

Buts: 17e Wüthrich, pen. 1-0; 22e Prétot 2-0; 35e Bonnet 3-0.

Arbitre: M. Stefan Horisberger, assisté de M. Sergio Romero Moreno et de M. Stefano Nestola.

FCC: Martinovic; Vuille, Bonnet, Prétot, Tournoux; Wüthrich, Grossenbacher, Slykowicz, Lo Vacco, Coelho; De Melo.

Entraîneur: Christophe Caschili.

SLO: Sahingöz; Karac, Fungilo, Morax, Danner; Laugeois; Ngindu, Mejri, Ruchat, M’Futi; Kok.

Entraîneur: Andrea Binotto.

La Charrière, 310 spectateurs.

CHX-SLO2

Ahmed Mejri est revenu sur le terrain pour la deuxième période, mais a pu vite aller se réchauffer.

Categories: 1re ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*