Le retour de Sonny Kok à Aubonne, c’est fait

Le retour de Sonny Kok à Aubonne, c’est fait

Depuis quelques semaines, les informations partent dans tous les sens en ce qui concerne le FC Chêne Aubonne. La raison? La vraie-fausse arrivée de Jean-François Gerzner, avec lequel rien n’est facile et surtout pas la communication. Avalisée par un membre du comité, mais pas par tous, la « signature » de Jean-François Gerzner dans un rôle de délégué à la première équipe a été différée, mais pourrait être officialisée prochainement. Un signe tangible, crédible et vérifiable? La signature de Sonny Kok. Celle-ci est, depuis ce samedi, officielle et définitive.

Il avait des remords d’être parti après la promotion

L’excellent attaquant, qui a été déterminant dans la promotion de Chêne Aubonne en juin dernier, était parti pour le FC Saint-Sulpice, où il avait rencontré Jean-François Gerzner. « Marre du bénévolat », glissait-il il y a quelques mois pour justifier son choix. En « JFG », il avait trouvé un président capable d’avoir une certaine ambition et de récompenser matériellement ses meilleurs éléments. Mais à Aubonne, l’attaquant avait ses amis et éprouvait, sincèrement, un certain remords à les quitter alors qu’il venait de les propulser, pas tout seul mais presque, vers la 2e ligue. A un moment donné, cependant, il faut bien vivre et le football n’est pas fait que d’émotions, même au niveau amateur.

11 buts marqués, c’est trop peu: Aubonne avait besoin d’un buteur

Alors, il s’en était allé à Saint-Sulpice, mais le départ mouvementé de Jean-François Gerzner du club du Laviau a permis à Sonny Kok d’oeuvrer pour un rapprochement. En clair, Aubonne avait besoin de ses buts pour se maintenir après un premier tour catastrophique sur le plan comptable. Chêne ne jouait pas mal, au contraire, mais n’a obtenu que deux points en treize matches. La raison? Des lacunes offensives criardes. Avec 11 buts marqués, Aubonne est la moins bonne des 28 équipes de 2e ligue, à égalité avec Malley. 11 buts, c’est à peu près ce que Sonny Kok peut marquer en 10 matches. L’équation était claire: Aubonne avait besoin d’un buteur et le meilleur que le club pouvait trouver est encore celui qu’elle connaît le mieux. Mais pour le faire revenir, Chêne avait besoin de prendre « JFG » dans les valises. Un accord a donc été trouvé, dont les détails n’ont pas encore été officiellement dévoilés, mais les faits sont là: Sonny Kok est un joueur d’Aubonne, donc Jean-François Gerzner est là, quelque part, pas trop loin.

Il faudra 23 points en 13 matchs, au moins

Reste que le maintien n’est pas encore acquis, loin de là. Avec 11 points de retard sur Renens et Epalinges, qui ne craqueront pas, il faudra être très fort pour s’en sortir. En clair? Renens devrait atteindre 25 points, quoi qu’il arrive, en en ayant 13 aujourd’hui. Aubonne en a 2, donc il faudra en gagner 23, au moins, pour passer devant le FCR. 23 points en 13 matches, cela veut dire 6 victoires, 5 nuls et deux défaites. Avec Sonny Kok, c’est possible? Disons que c’est moins impossible que sans lui.

Categories: 2e ligue

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.