Le nouveau Malley commence par trois points à Baulmes

Le nouveau Malley commence par trois points à Baulmes

Il avait le temps, Dimitri Vanetta, pourtant. A la toute dernière minute du temps additionnel, un défenseur malleysan se troue et l’attaquant du FC Baulmes se retrouve seul, à dix mètres. Il s’applique, comme toujours, il réfléchit peut-être même un peu trop, et son envoi vient mourir à quinze centimètres du poteau. Du faux côté, malheureusement. La tête entre les mains, agenouillé dans l’herbe, le grand attaquant baulméran rage. Quelques secondes plus tard, M. Aguiar siffle la fin de la rencontre et valide la victoire de l’ES Malley pour ce match de reprise. Oui, Baulmes peut avoir des regrets, surtout au vu de sa deuxième période et des occasions que le FCB s’est procuré pour revenir au score et arracher un point.

Malley a tenu bon grâce à Jérémy Roulier

Il y au l’occasion de Dimitri Vanetta, mais aussi d’autres, toutes très bien sauvées par Jérémy Roulier, le très bon gardien malleysan. Baulmes, mené 0-2 à la pause, a pressé en deuxième période et est passé tout près d’égaliser. Bojan Minic, l’attaquant arrivé de Grandson cet été, a trouvé la faille à l’heure de jeu, d’un petit ballon bien déposé dans le petit filet, mais le FCB n’a pas réussi à inscrire à inscrire ce deuxième but qui lui aurait offert un point.

Une fois pourtant, Jérémy Roulier a été trompé sur un centre venu de la droite et une reprise parfaite de Dimitri Vanetta (77e), mais le ballon était sorti quelques secondes avant et M. Aguiar a sifflé une sortie de but, apparemment à raison d’après les spectateurs (neutres) placés à proximité, même si d’autres (un peu moins neutres) estimaient que le ballon était resté dans la surface de jeu. Mais Malley a donc tenu bon.

« C’est rageant, parce que je pense qu’on méritait de revenir. En première période, ils étaient meilleurs que nous, rien à dire. Ils ont bien fait circuler le ballon et ils étaient au dessus de nous. Mais en deuxième, on a mieux joué et on a eu les occasions de revenir », commentait un Stéphan Cornu déçu par le résultat mais fier de ses joueurs.

Deux centres, deux coups de tête, deux buts

Malley, c’est vrai, a été impressionnant en première période. Le ballon tournait bien, surtout au milieu de terrain et, sans se créer non plus une valise d’occasions, les Malleysans ont réussi à marquer deux fois. Les deux buts? Deux centres repris de la tête, un venu de la gauche et un venu de la droite!

Sur le premier, à la 22e, François Dubois a aperçu Abdoulaye Diallo et lui a adressé un ballon parfait. 0-1. Sur le deuxième, à la 31e, Diallo se retrouvait cette fois à la passe et le grand Youssri Naffati (lire notre interview ici) a pu placer un coup de tête splendide sous la latte. 0-2! Deux buts qui se ressemblaient un peu, mais le second, de Naffati, était bien plus compliqué à réduire et le geste de l’avant-centre était particulièrement réussi. « Il joue avec la III, ils ont fait une équipe de copains en provenance du Racing, mais je crois que je vais arriver à la convaincre de jouer avec nous », souriait Luigi Saporito au sujet de son attaquant trentenaire.

En résumé, Malley a donc fait la différence en première période et a tenu en deuxième. « En résumé, c’est ça », souriait Luigi Saporito, content de son coup et de cette place de leader qui va au moins tenir jusqu’à samedi soir.

Stéphan Cornu: « On n’a que trois points de retard sur le premier »

Alors, que peuvent espérer les deux équipes dans ce championnat? Baulmes, avec Stéphan Cornu, ne s’interdit rien et ce n’est pas ce premier match perdu qui va changer quoi que ce soit. « On n’a que trois points de retard sur le premier », souriait l’entraîneur baulméran. Il manquait des joueurs importants à ce FCB, comme Loïc Vanetta (blessé) et Robin Chabod (suspendu) et il n’est pas impossible que la saison soit belle. « Le groupe est réceptif, j’ai du plaisir avec eux. Ils sont sérieux, même si j’aurais aimé qu’ils soient parfois plus nombreux à l’entraînement en préparation », soufflait Stéphan Cornu. Difficile de travailler la conservation du ballon pendant les vacances lorsque l’effectif est réduit et l’entraîneur du FCB avoue se réjouir de pouvoir s’entraîner à quinze ou plus.

« On a un contingent de vingt joueurs. C’est assez pour la 3e ligue, mais on doit être prudent, parce qu’on n’a pas de II ni de juniors A ou B. » Mais la « méthode Cornu » va prendre, c’est obligé. Eddy Guignard y croit, en tout cas. « On a du plaisir et on sent qu’on progresse. Tactiquement, il est impressionnant et on est conscients que des équipes de niveau supérieur n’ont pas un entraîneur aussi compétent », relève le capitaine du FCB.

Malley vise les six premières places dans le groupe du Nord

Et Malley, alors? Luigi Saporito ne veut pas se mettre de pression: « Le président nous a demandé d’être dans les six premiers. On est en reconstruction, on ne va pas s’enflammer. Ce succès est bon à prendre et il est mérité au vu de notre première période. Bon, on peut ramasser à la fin, c’est vrai (sourire). On attend encore six joueurs qui doivent être qualifiés et je suis confiant, on a un bon groupe. » Parmi les nouveaux, citons Ahdil Smiej ou Digo Paiva Fortunato, deux éléments évidemment très intéressants pour un contingent de 3e ligue.

Malley, cette saison, sera dans le groupe du Nord vaudois. Une bonne chose? « C’est spécial pour nous, c’est sûr. Sans vouloir tomber dans les clichés, c’est clair que c’est plus physique ici. Mais on a l’équipe pour répondre », termine l’ancien entraîneur d’Epalinges II et de Saint-Sulpice, qui connaît bien la 3e ligue et ses spécificités. Seul problème ces jours, le recrutement d’un deuxième gardien. « Avis aux intéressés », souffle Luigi Saporito.

Un bon match de reprise, très bien arbitré

A noter enfin, et c’est important, le très bon match réussi par M. Paulo Alexandre Aguiar. L’arbitre de cette rencontre a tenu son match à la perfection, sans mettre de carton et se montrant juste des deux côtés. Il a tenu sa ligne et a contribué à ce que cette rencontre se déroule bien. Il mérite lui aussi sa part de félicitations suite à ce bon match de reprise.

Les hommes du match

Gabriel Da Costa a été brillant dans les rangs baulmérans. Né en décembre 1996, ce jeune talent a impressionné, que ce soit au poste de milieu défensif, comme en début de match, ou à celui de latéral, après la sortie sur blessure de Jérôme Deppierraz. Il est jeune, combatif, a une bonne mentalité. Il vient de Champvent et Stéphan Cornu ne souhaite pas trop attirer l’attention sur lui, de peur qu’il ne s’en aille. Le jeune homme se plaît bien à Baulmes pour l’instant et sa marge de progression est réelle. Au FCB d’en profiter. Sinon, bonne deuxième période d’Eddy Guignard. Le capitaine a tout tenté sur son côté et a montré l’exemple. Mention bien également à Raphaël Vanotti, touché en fin de première période et qui est resté sur le terrain. Courage et abnégation.

Du côté de Malley, le gardien Jérémy Roulier mérite les éloges pour sa prestation en deuxième période. Si les Stelliens sont repartis avec les trois points, c’est aussi grâce à ses arrêts décisifs. Solide et très sûr dans son placement et ses prises de balle. Il aura 18 ans dans quelques jours et il s’agit d’un gardien à suivre de près. Abdoulaye Diallo a été très bon sur son côté, marquant le 0-1 et offrant le 0-2 à Youssri Naffati sur un centre parfait. Très fort.

Les prochains rendez-vous

Derby pour Baulmes, samedi prochain sur le terrain de Champvent II. Coup d’envoi à 19h. Le lendemain, à 15h30, Malley recevra Champagne. Mais avant cela, il y a la Coupe! Ce mercredi 26 août, à 20h, Baulmes s’en va à Sainte-Croix (4e), le seul tirage régional d’ailleurs possible pour les Sainte-Crix. Le même soir, à 20h30, Malley a un vrai match piège sur le terrain d’Etoile Lausanne (4e ligue). Il faudra être sérieux, car les Maghrébins de Lausanne ont de sacrées qualités et tout pour créer la surprise dans ce tour préliminaire de Coupe vaudoise.

FC Baulmes – ES Malley 1-2 (0-2)

Buts: 22e Diallo 0-1; 31e Naffati 0-2; 59e Minic 1-2.

Arbitre: M. Paulo Alexandre Aguiar

Baulmes: Cornu; Deppierraz (18e Clafalone), Lupeda, Porchet, Chabod; Guignard, Fernandez (61e D. Vanetta), Da Costa, Meylan; Vanotti, Minic.

Entraîneur: Stéphan Cornu

Malley: Roulier; L. Pisani, Piras, Guimaraes, Dubois (78e Montauro); V. Pache, Y. Pisani, Caldas, Diallo; Benalia (54e A. Pache), Naffati (78e Pajaziti).

Entraineur: Luigi Saporito

Stade Sous-Ville.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*