Le Mont poursuit sa belle série

Le Mont poursuit sa belle série

On ne va pas rentrer dans le débat concernant le fait que le LS aurait pu, ou aurait dû, laisser gagner Le Mont vendredi soir ou, en tout cas, ne pas jouer à fond. En clair, cela ne nous intéresse pas et on est sûr que cela intéresse également très peu Fabio Celestini. La seule obsession de l’entraîneur du LS? Construire l’équipe de la saison prochaine, quitte à ne pas faire jouer ses meilleurs éléments aujourd’hui. La vérité, la seule, est là. Le LS est sauvé et un joueur comme Jordi Delclos, peut-être le meilleur atout offensif depuis un bon mois, ne fait plus partie du contingent du club et a été libéré avec effet immédiat. Si le LS jouait encore quelque chose, il serait allé au bout de son contrat, bien sûr. Même chose pour Guillaume Rippert, lui aussi tracé des listes. Aujourd’hui, le LS pense à demain.

Un Lausanne-Sport prenable

Et il est bien clair que Fabio Celestini peut se permettre cela car son équipe est mathématiquement sauvée. Ainsi, vu que le départ de Guillaume Katz a été acté cette semaine, l’entraîneur du LS a préféré titulariser une charnière composée d’Elton Monteiro et d’Adriano De Pierro. Lausanne n’était donc pas délibérément diminué pour faire plaisir au Mont, mais quand même, cette équipe était prenable. Largement.

Numa Lavanchy, deux assists

« On espérait qu’ils viennent en 4-3-1-2, parce qu’on avait repéré quelques faiblesses dans leur arrière-garde », expliquait d’ailleurs John Dragani, entraîneur en chef ce soir, Claude Gross étant en tribunes. Bien vu. Le LS s’est bien présenté avec Chris Malonga en soutien d’Andelko Savic et Romain Dessarzin et Le Mont a complètement dominé la première période, se créant pas moins de quatre occasions nettes. Les plus belles? Pour Benjamin Kololli, deux fois, et pour Bojan Dubajic. Et c’est d’ailleurs le Serbe qui allait ouvrir la marque, profitant d’un service impeccable de Numa Lavanchy (hors-jeu?) pour marquer de près dans le but vide (31e). Un avantage ultra-mérité pour Le Mont à la pause, même si le LS a eu des occasions de marquer, notamment sur coup de pied arrêté.

Un peu de tension en fin de match

Le 2-0, tout aussi logique, allait tomber peu après le break, Hélios Sessolo profitant à nouveau d’un bon travail de Numa Lavanchy (prêté par le LS, on le rappelle) pour inscrire le 2-0, de manière très opportuniste. La réduction du score de David Marazzi, à un quart d’heure de la fin, n’a été qu’anecdotique, et a eu surtout servi à échauffer les esprits. La tension entre les deux bancs était réelle et s’est même propagée dans les couloirs du stade Sous-Ville, après la rencontre. Le calme a fini par revenir et les deux clans ferraient bien de s’habituer l’un à l’autre puisqu’ils seront sans doute amenés à se revoir la saison prochaine.

Le Mont peut être sauvé lundi soir… comme se retrouver dernier

Car oui, avec ces trois points, Le Mont a fait un pas vers le maintien, grimpant à la septième place, ce qui ne lui était jamais arrivé cette saison. Les Montains n’étaient jamais montés aussi haut au classement, mais n’ont aucune garantie, puisque Bienne a gagné à la 87e face à Wohlen. A 180 minutes du dénouement, les Vaudois ont tout pour bien faire, mais seraient bien inspirés d’aller gratter un point à La Praille lundi. Ils pourraient être sauvés ce soir-là avec ce résultat, d’ailleurs, si Bienne s’inclinait face à Lugano. Mais ils pourraient tout aussi bien se retrouver derniers… Bref, rien n’est fait.

SUISSE PORTRAIT DE L'EQUIPE DE FOOT U16Andi Zeqiri, pas encore 16 ans, et vingt minutes de jeu

A noter, pour finir, dans le cadre du « rajeunissement » du LS, la première apparition avec les professionnels d’Andi Zeqiri. Ce jeune homme n’a pas encore 16 ans (il est né en juin 1999), mais on en dit déjà le plus grand bien dans le petit monde du football vaudois et même helvétique. International M16 (sept sélections, trois buts), le jeune Lausannois fait déjà parler de lui et les émissaires de très grands clubs européens ont déjà coché son nom dans leur carnet. Fabio Celestini lui a offert vingt minutes, vendredi, qui lui ont permis de s’illustrer. On ne va pas s’enflammer sur un jeune homme de 15 ans, mais l’histoire se rappellera, peut-être, qu’il a disputé ses premières minutes en match officiel sur le terrain de Baulmes.

Les hommes du match

Du côté du Mont, grosse première mi-temps de Benjamin Kololli, le meilleur homme sur le terrain dans la première demi-heure de jeu. La sortie de Jérôme Martin l’a forcé à reculer au poste de latéral, où il peut moins apporter, forcément. Le Chablaisien a le potentiel pour jouer en Super League, tout le monde le sait et lui le premier. Reste à se montrer constant sur toute une saison. On a bien aimé Bojan Dubajic, aussi. Très généreux, il défend beaucoup et fait les efforts à la place d’Orhan Mustafi, qui reste plus en pointe. Le Serbe a marqué des points lors de son intérim avec Le Mont, lui qui en est à quatre buts (contre un seul avec Lugano au premier tour).

Parmi les satisfactions pour le LS, la prestation impeccable d’Olivier Custodio au milieu de terrain. Titularisé avec le brassard, l’international juniors joue avec calme et maîtrise. Autant son frère Micky, bien connu des lecteurs de notre site, est une flèche offensive, capable de perforer n’importe quelle défense, autant Olivier est un régulateur du milieu de terrain, infatigable et fiable. Thomas Castella a fait un bon match et permis à son équipe de rester dans la partie en première période.

Les prochains rendez-vous

Lundi, à 18h, Le Mont sera à Servette. Lors de la dernière journée, les Vaudois recevront Chiasso. Le LS, lui, recevra Winterthour lundi avant de finir à Wil.

Le Mont-sur-Lausanne – Lausanne-Sport 2-1 (1-0)

Buts: 31e Dubajic 1-0; 51e Sessolo 2-0; 74e Marazzi 2-1.

Arbitres: M. Ovcharov, assisté de M. Zurcher et de M. Jedelhauser.

Le Mont: Brenet; Lavanchy, Tall, Gétaz, Martin (60e Berisha); Sessolo (76e N. N’Diaye). Zambrella, Chappuis (54e Araz), Kololli; Mustafi, Dubajic.

Entraîneur: Claude Gross

LS: Castella; Romano, Elton Monteiro, De Pierro, Marazzi; Ming Yang Yang (57e Hochstrasser), Custodio, Maouche; Malonga; Savic (71e Zeqiri), Dessarzin (64e Stéphane Gonçalves).

Entraîneur: Fabio Celestini

Stade Sous-Ville, Baulmes. 850 spectateurs.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*