Le Mont perd tout sur une erreur incroyable

Le Mont perd tout sur une erreur incroyable

Il s’en rappellera longtemps, Aurélien Chappuis, de cette 59e minute. Lui, d’habitude si sobre et si sûr, n’a pas senti Samir Fazli dans son dos. Alors qu’il pensait tranquillement jouer une balle en retrait vers Johnny Leoni, sans aucun danger, simplement pour relancer, le milieu de terrain du Mont s’est aperçu trop tard que l’attaquant du FC Wil traînait par-là. Fazli, surpris au début mais très réactif, a intercepté cette balle en retrait, a dribblé le gardien montain et inscrit le 2-1 dans la cage vide. Cruel pour Le Mont et pour Aurélien Chappuis, qui ne méritait pas ça, lui qui était entré à la mi-temps pour amener plus de solidité à mi-terrain.

Jérôme Martin titulaire, Nicolas Gétaz sur le banc

Claude Gross avait en effet fait deux choix forts pour ce premier match officiel de 2015. Le premier? Titulariser le latéral français Jérôme Martin, pour son tout premier match en Suisse. Nicolas Gétaz se retrouvait ainsi sur le banc, une position très inhabituelle pour lui. Il va falloir s’y faire, la concurrence sera rude au Mont ce printemps, même pour les « tauliers ». Rien ne dit que Gétaz ne retrouvera pas « sa » place très vite, mais Claude Gross ne fera de cadeau à personne.

Deux « numéros 10 » devant le seul Musa Araz

Le deuxième choix fort du technicien montain? Abandonner (provisoirement?) son 4-2-3-1 au profit d’un 4-1-4-1, plus offensif. Le Mont jouait en fin de premier tour avec Musa Araz et Aurélien Chappuis en demis défensifs et Sehar Fejzulahi en « 10 ». Pour ce déplacement à Wil, l’entraîneur montain avait décidé de laisser Musa Araz seul devant la défense et de placer Florian Berisha à côté de Sehar Fejzulahi, dans un système à deux meneurs de jeu. Très audacieux, mais les libertés laissées à Marko Muslin l’ont contraint à changer d’optique à la pause. Musa Araz a beau être très fort (et il l’est vraiment), il s’est retrouvé trop seul, trop souvent, pour colmater toutes les brèches. Il fallait donc renforcer le milieu. Exit Berisha, et bienvenue à Chappuis. « Aurélien a fait ce que j’attendais de lui, à savoir aider Musa  à bloquer Muslin. Du coup, Taipi s’est retrouvé isolé sur son côté. On avait réglé ce problème-là », a expliqué Claude Gross. Tactiquement, pas de souci, mais Chappuis aurait sans doute préféré être largué de ce point de vue-là et ne pas coûter la perte d’un point à son équipe.

Coup-franc de Florian Berisha, tête de Benjamin Kololli: 0-1

On exagère un peu, car ce n’est pas une passe en retrait ratée qui décide du sort d’un match, bien sûr. Le Mont, cependant, rentre avec 0 point de son long voyage en Suisse orientale et cela fait mal au moral d’un groupe qui espérait une victoire pour commencer l’année. Tout avait d’ailleurs très bien commencé avec le 0-1, inscrit par Benjamin Kololli d’un joli coup de tête au premier poteau sur un coup-franc rentrant de Florian Berisha (8e minute). Le Mont était meilleur que Wil, jouait haut, et les Saint-Gallois ne faisaient que subir la domination des visiteurs. Pendant vingt minutes, les premières, il n’y avait que Le Mont sur le terrain et l’on se disait que 2015 ne pouvait pas mieux commencer. Alors que les Vaudois semblaient tenir le match et que Sehar Fejzulahi faisait admirer sa technique parfaite sur un synthétique qu’il adore, Wil commençait pourtant à revenir petit à petit dans le match.

La bonne première de Numa Lavanchy

Les Saint-Gallois ont commencé par des frappes mal cadrées, avant que Marko Muslin, étrangement seul, ne parvienne à tromper Johnny Leoni d’une balle curieusement lobée, peu avant la demi-heure. 1-1 à la pause, malgré une belle occasion pour Numa Lavanchy, titularisé à l’aile droite dans le 4-1-4-1 montain. Le jeune homme, prêté par le LS, s’est ouvert le chemin du but, mais sa frappe a été bien sortie par Yanick Brecher, sur sa droite (43e). Le match de Numa Lavanchy? Plutôt positif. Il a percuté, a défendu, s’est bien battu et s’est créé des occasions. Certains de ses centres n’ont malheureusement pas été à la hauteur de sa débauche d’énergie, mais, globalement, il a réussi sa première. Il semble avoir dans l’esprit de Claude Gross un peu d’avance sur ses adversaires directs dans le couloir droit en ce début d’année.

Leyti N’Diaye a eu la balle du 2-2 à la 87e

1-1 à la pause et bientôt 2-1, on l’a dit, grâce à l’opportunisme de Samir Fazli. Le Macédonien, joli joueur, a désormais inscrit 6 buts en 12 apparitions avec le FC Wil, lui qui a disputé une trentaine de matches en première division hollandaise avec Heerenven, ce qui n’est pas rien. Ce but a donc été celui de la victoire pour Wil, même si Le Mont, en deuxième période, s’est créé deux belles occasions. La première était pour Numa Lavanchy, lequel, excentré côté droit, trouvait le poteau des buts de Brecher (50e). La deuxième, en fin de match, était l’oeuvre de Leyti N’Diaye. Monté sur un corner, le grand Sénégalais pouvait frapper, mais son tir frôlait la lucarne des buts saint-gallois (87e). Pire, en contre, Fazli crucifiait une dernière fois Leoni. 3-1, score final.

Wil a désormais neuf points d’avance

Le Mont peut avoir des regrets, car il y avait bien mieux à faire que de repartir battu de Wil, surtout que les Saint-Gallois se donnent de l’air au classement. Le Mont, en gagnant, serait revenu à trois points de son adversaire du jour. Il en est à neuf, ce qui n’est vraiment pas la même chose. Et Bienne est juste derrière, à trois points… La lutte sera acharnée, c’est certain.

Les hommes du match

Du côté du Mont, on a bien aimé Benjamin Kololli. De notre point de vue, il s’agit même de son meilleur match depuis son arrivée. Concerné par l’enjeu et bien en jambes, il a provoqué balle au pied et obtenu plusieurs corners, tout en adressant de bons centres. Volontaire, déterminé, il commence 2015 de belle manière et a même marqué. Prêté par Sion, il marquera des points s’il continue à ce niveau. Bon match également de Gilberto Reis, comme très souvent. Aujourd’hui, dans le groupe, il était le seul joueur à avoir participé la promotion voilà neuf mois, puisque Ndiasse Ndiaye était suspendu et Marco Gabriele pas convoqué. Il a montré à ses coéquipiers ce qu’était l’esprit du Mont: du caractère, de la hargne et de la volonté. Exemplaire de la première à la dernière minute et très tranchant dans ses débordements.

Les prochains rendez-vous

Dimanche 22 février, à 15h, à La Pontaise! Derby!

FC Wil – FC Le Mont-sur-Lausanne 3-1 (1-1)

Buts: 8e Kololli 0-1; 27e Muslin 1-1; 59e et 90e Fazli 3-1.

Arbitre: M. Tschudi.

Wil: Brecher; Gonçalves, Lekaj, Matri, Cerrone; Muslin, Sacirovic, Stillhart; Koller (77e Schäppi), Fazli, Taipi (83e Audino).

Entraîneur: Francesco Gabriele.

Le Mont: Leoni; Reis, L. N’Diaye, Tall, Martin; Araz (70e Dubajic); Lavanchy (86e Alvarez), Fejzulahi, Berisha (46e Chappuis), Kololli; Mustafi.

Entraîneur: Claude Gross.

IGP-Arena, 650 spectateurs

 

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.