Le Mont de nouveau déçu avec un point

Le Mont de nouveau déçu avec un point

89e minute, samedi au Stade de la Niedermatten. Wohlen et Le Mont font match nul, 2-2, et les Argoviens bénéficient d’un six-mètres. Au grand étonnement des 840 spectateurs présents, Joël Kiassumbua, le gardien local, prend tout son temps pour dégager, s’attirant même une remontrance de M. Urs Schnyder, arbitre central. Les spectateurs argoviens le pressent aussi de se dépêcher un peu, mais Martin Rueda ne bronche pas. Le nouvel entraîneur du FC Wohlen, c’est sûr, se contentait de ce point face au Mont, ce qui montre bien le changement de statut des Vaudois dans ce championnat de Challenge League. On l’écrivait déjà la semaine dernière face à Chiasso (lire ici), mais c’était encore plus flagrant ce samedi. A domicile, pour le premier match de la saison devant son public, Wohlen n’a de loin pas pleuré après ce match nul. Le Mont fait peur et ça, c’est nouveau.

Les deux attaquants n’ont pas assez défendu en première période

Les Vaudois ont réalisé une belle partie, samedi, revenant bien après avoir passé un quart d’heure très compliqué en première période. Après l’ouverture du score d’Orhan Mustafi, en deux temps, après douze minutes de jeu, leur 4-4-2 a connu quelques difficultés face à la maîtrise du jeu argovienne. Pourquoi? Parce que Wohlen, au milieu de terrain, est vraiment fort. Le 4-2-3-1 de Martin Rueda a quelques failles derrière, où les départs de Mario Bühler (Vaduz) et d’Alban Pnishi (GC) n’ont absolument pas été compensés. Mais au milieu de terrain, le quintette Geissmann-Muslin-Ramizi-Brahimi-Schultz est de très haut niveau pour la Challenge League. Il aurait fallu que Bojan Dubajic ou Orhan Mustafi, l’un des deux attaquants de pointe, décroche et vienne aider son milieu de terrain, mais cela n’a pas été le cas en première période. Wohlen a pu faire circuler le ballon, à une ou deux touches, et en a profité pour mettre le feu un peu trop souvent.

Claude Gross avait prévenu ses joueurs de la qualité de frappe d’Alain Schultz

Ainsi, l’avantage de 2-1 à la pause n’était pas forcément immérité pour les hommes de Martin Rueda. Oui, Le Mont aurait pu marquer une fois de plus, peut-être, mais les Vaudois ont payé une erreur de concentration (sur le 1-1) et ont encaissé un fort joli but de loin d’Alain Schultz (pour le 2-1). Claude Gross avait prévenu ses défenseurs pourtant, avant le match: « Attention à Schultz, il peut frapper de loin, et fort! Il a un pied droit qui lui permet d’être très dangereux à mi-distance, mais le gauche n’est pas mal non plus. » Tout juste, puisque c’est du gauche que le numéro 30 argovien a inscrit ce splendide 2-1, même si sa frappe était légèrement déviée.

Les Montains sont montés en puissance dans ce match

Alors, changement tactique en vue pour la deuxième période? Pas vraiment, non. Le Mont est resté en 4-4-2, avec Drilon Pacarizi (très bonne première mi-temps de sa part) et Daniel Gygax sur les côtés, mais la différence est que Bojan Dubajic est plus revenu aider au milieu, tout simplement. Le Mont a aussi plus eu le ballon et est monté en puissance dans le match, exactement comme la semaine dernière face à Chiasso. C’est logique, finalement. Il y a tellement de nouveaux joueurs qu’apprendre à se connaître ne se fera pas en une semaine, ni même en un mois. Mais en même temps, il y a tellement de qualités que cela peut et doit aller très vite pour que Le Mont transforme son potentiel en résultats concrets. Un match nul à Wohlen en est déjà un, c’est vrai, mais on parle ici de victoires. Elles vont finir par arriver, c’est certain.

Le 2-2 spectaculaire de Bojan Dubajic, d’un joli ciseau

Une preuve? Le 2-2 de Bojan Dubajic. Parfaitement servi par un centre au cordeau de Gilberto Reis, le Serbe a réussi une merveille de reprise acrobatique dès le retour des vestiaires. Une réussite spectaculaire, qui a en outre permis aux deux attaquants de marquer dans ce match. Bon pour la confiance, forcément. Dès lors, Le Mont est devenu la meilleure équipe sur le terrain, prenant l’ascendant dans le jeu et dans les têtes. Wohlen commençait à se dire qu’arracher un point ne serait pas plus mal et l’a donc défendu jusqu’au bout, malgré une immense occasion pour Luis Pimenta à la 85e. Le coup de tête de l’ancien Biennois, entré en jeu peu auparavant, a fini sur la barre transversale et a rebondi sur la ligne. La balle était-elle entrée? Non, indiscutablement. Mais au final, ce match nul déçoit donc les Montains, mais qui leur prouve qu’ils ont évidemment le potentiel pour faire mieux.

L’influence de Daniel Gygax est déjà réelle

Un mot sur Daniel Gygax pour finir? L’homme aux 35 sélections en équipe nationale n’est pas encore au top de sa forme, mais il montre déjà des choses intéressantes sur son côté. Son influence est déjà réelle, tant dans le jeu que dans le vestiaire. Il est aussi l’une des raisons qui font que Le Mont, aujourd’hui, est plus craint qu’hier. Pour l’instant, c’est sur son nom et sa réputation. Mais bientôt, ce sera pour ses performances avec le maillot vaudois.

Il a dit à Footvaud.ch

Claude Gross, entraîneur du FC Le Mont

Il y a de la déception. De la frustration, même! On a deux points après deux matches, et on mériterait d’en avoir six. C’est plutôt bon signe, je pense. On avait un souci offensif, l’année passée, et là on a déjà marqué trois fois, en tirant deux fois sur la barre. Et en plus, il y a un penalty oublié sur Dubajic en deuxième mi-temps. Comme la semaine dernière, on a eu de la peine à se mettre dans le match, mais on a réalisé une grosse deuxième mi-temps. Je suis satisfait de ce que l’on a montré et je tiens à souligner l’excellent état d’esprit qui règne dans ce groupe. A la mi-temps, les gars n’étaient pas contents de ce qu’ils avaient montré. On a dit tous ensemble qu’on allait retourner ce match et c’est ce qu’on a fait… Enfin, pas tout à fait, puisqu’on n’a pas eu les trois points. On doit encore apprendre à jouer ensemble et, quelle que soit la qualité de nos joueurs, cela prend du temps. On ne peut pas être prêts comme ça, en deux semaines. Mais quand je vois un Maxime Brenet, gardien remplaçant, être le premier à fêter quand on marque, je me dis qu’on est en train de créer une atmosphère de groupe intéressante. On a changé beaucoup de choses, mais il y a déjà un esprit dans ce groupe, on le sent à la théorie, dans la vie de tous les jours. Gilberto Reis? Il a été très bon, vous pouvez l’écrire. Je suis content de tout le groupe, mais puisque vous me parlez de lui, je peux dire que je l’ai déjà trouvé bon la semaine dernière et qu’il confirme aujourd’hui. Il a deux assists en deux matches, c’est bien. Quand il est à ce niveau-là, qu’il se concentre sur le terrain et qu’il bosse, il est excellent. Oui, on cherche un latéral droit, mais ça ne veut pas dire que c’est pour le remplacer. Il aura des jours où il devra souffler, où il sera peut-être suspendu ou blessé… On doit étoffer notre contingent en défense, cela ne veut pas dire qu’il devra aller s’asseoir sur le banc.

Les hommes du match

Gilberto Reis a été le meilleur homme sur le terrain, les deux camps confondus. Le Mont cherche un latéral droit? Reis démontre à ses dirigeants et à son entraîneur qu’il n’a pas l’intention de laisser sa place comme ça. Mais lui, contrairement à d’autres, il parle sur le terrain et non pas en dehors. Avec ses prestations, le seul joueur de l’effectif à être encore présent depuis la 1re ligue se rend indispensable. Il termine avec un assist magnifique pour Bojan Dubajic et une performance impeccable en défense, avec un coeur immense. Mention très bien également à l’autre latéral Elhadji Ciss. Moins offensif, mais plus présent dans l’impact, il a réalisé une grosse partie. Il a d’énormes qualités physiques, qu’il utilise à bon escient, et il ne se prend pas pour un autre. Pas de grandes transversales, pas de gestes techniques superflus: il défend et il fait mal.

Les prochains rendez-vous

Samedi 1er août, à 15h, les Montains seront en déplacement à Schaffhouse. Même jour, même heure, Lausanne recevra Chiasso. Et le dimanche 9 août à 15h, à Baulmes, ce sera ce superbe Le Mont – Lausanne!

FC Wohlen – FC Le Mont 2-2 (2-1)

Buts: 12e O. Mustafi 0-1; 16e Abegglen 1-1; 38e Schultz 2-1; 48e Dubajic 2-2.

Arbitres: M. Urs Schnyder, assisté de M. Efe Kurnazca et de M. Michael Lüthi.

Wohlen: Kiassumbua; Urtic, Dünki, Burgy, Stadelmann; Geissmann, Muslin (72e Giampa); Schultz, Brahimi (87e Lugo), Ramizi (60e Lika); Abegglen.

Entraîneur: Martin Rueda

Le Mont: Omlin; Reis, Tasic, Tall, Ciss; Gygax (78e Meite), Hochstrasser, Chappuis, Pacarizi; Dubajic, O. Mustafi (68e Pimenta).

Entraîneur: Claude Gross

Niedermatten, 840 spectateurs.

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.