Le Mont avait imaginé un autre scénario

Le Mont avait imaginé un autre scénario

Un carton rouge, trois joueurs blessés et une élimination sans gloire. Voilà le bilan du 8e de finale de la Coupe de Suisse pour le FC Le Mont, battu sans discussion par un FC Aarau absolument pas supérieur au coup d’envoi, mais qui a bénéficié d’énormément de circonstances favorables. Difficile en effet de faire plus poissard que les Montains jeudi soir au Brügglifeld. A la 53e, Claude Gross avait déjà dû effectuer ses trois changements, alors que Yancoub Meite boitait à n’en plus pouvoir et a dû terminer le match, au courage, courant sur une jambe durant 40 minutes. Le Mont, qui était déjà à dix depuis la 24e suite à l’expulsion (très logique) d’Elhadj Ciss, ne pouvait que subir face à un FC Aarau très déterminé.

Ridge Mobulu en béquilles à la fin du match

Le Mont n’est pas mal entré dans la partie, pourtant, les débats étant équilibrés jusqu’à la 24e minute. Le tournant de la rencontre, le seul en fait, est arrivé pile à ce moment-là. Adrian Alvarez est victime d’une faute, mais M. Schnyder laisse jouer. Elhadj Ciss, un peu en retard, découpe alors Ridge Mobulu dans la continuité de l’action. Une faute très spectaculaire, qui a laissé l’ancien joueur du Mont au sol et qui l’a même contraint à sortir. Croisé dans les couloirs du Brügglifeld en fin de partie, le genou bandé et en béquilles, Mobulu faisait peine à voir et l’on craint une blessure assez sérieuse. Rien à dire sur le rouge de Ciss, donc, même si le jeu aurait dû être arrêté peu avant. Le Mont aurait évité le carton rouge et Ridge Mobulu aurait toujours son genou, mais on va surtout souligner la brutalité du geste de Ciss, qui n’a absolument pas maîtrisé son tacle sur ce coup-là.

Le Mont allait devoir subir

Les visiteurs se sont donc retrouvés à dix, et Claude Gross a décidé de faire sortir Drilon Pacarizi pour permettre à Gilberto Reis d’entrer comme latéral gauche. Le 4-4-2 de base, qui a tant fait de bien ces dernières semaines, était donc détruit d’entrée et il était clair que Le Mont allait désormais subir pendant septante minutes. Il ne restait qu’un espoir: tenir sans encaisser de but, et attendre un coup de pied arrêté pour espérer en marquer un. Dans le jeu, en effet, cela s’annonçait compliqué d’aller mettre en difficulté des Argoviens très déterminés. C’est vrai, les hommes de Marco Schällibaum ne sont pas en confiance, étant derniers en championnat, mais l’arrivée de l’ancien entraîneur du FC Chiasso leur a fait du bien, eux qui n’ont pas été ridicules, de loin pas même, face au Lausanne-Sport lundi. Cette équipe-là, qui était en Super League il y a cinq mois, rappelons-le, a un potentiel qui devrait lui permettre de vite quitter cette vilaine dixième place.

Une succession incroyable de coups du sort

Tout a été encore plus compliqué pour Le Mont dans les minutes suivantes, avec, dans l’ordre, le 1-0 de Luca Radice suite à une belle action collective argovienne, ainsi que les sorties sur blessure de Sehar Fejzulahi et de Xavier Hochstrasser, le deuxième ayant d’ailleurs remplacé le premier à la 42e avant de sortir à la 52e! Une succession incroyable de coups du sort pour Le Mont, sur lequel tous les malheurs du monde se sont abattus en quelques minutes. De compliquée, la mission devenait impossible, et la fin de match n’était qu’un long remplissage. Les Vaudois n’ont fait que subir et seules des parades de Maxime Brenet, couplées à pas mal de maladresse de la part des Argoviens, a laissé un semblant de suspense à ce match. Il a ainsi fallu attendre la 89e minute et le 2-0 de Marvin Spielmann, bien servi par Luca Radice, pour que tout soit consommé. Mais en vérité, Le Mont était déjà éliminé depuis bien longtemps.

Penalty ou pas sur Adrian Alvarez?

En fait, Le Mont a eu une chance, une seule, en tout début de deuxième période, lorsqu’Adrian Alvarez s’est écroulé dans les seize mètres. Faute ou pas? Des tribunes, il nous a semblé que non, mais les images télévisées nous font plutôt penser à un penalty. Le Mont peut se sentir lésé sur ce coup-là, mais on voit mal, pour être sincère, comment ce penalty aurait pu changer le cours du match. Bien sûr, il y aurait eu 1-1, peut-être, mais au vu du reste de la partie et de la domination constante des Argoviens à 11 contre 10, sans même parler du nombre d’occasions nettes qu’ils ont raté, leur qualification est méritée à 100%. Le Mont a donc dit adieu à la Coupe de Suisse pour cette saison, ce qui est forcément dommage vu le prestige qu’aurait été une qualification en quarts de finale, surtout qu’il n’y reste que des formations de Super League et le FC Köniz (Promotion League), en plus d’Aarau, donc.

Quelle équipe pour affronter le LS dimanche?

Il faut désormais penser à bien récupérer avant d’aller affronter Lausanne, dimanche à La Pontaise. Les Montains s’entraîneront vendredi et samedi matin pour préparer au mieux ce court déplacement, lequel s’annonce compliqué vu la forme des Lausannois et le nombre de blessés enregistrés ce soir. Elhadj Ciss sera suspendu, et on voit mal comment Sehar Fejzulahi, Xavier Hochstrasser et Yancoub Meite pourraient être alignés dimanche. Et comme, en plus, le LS n’a pas joué la Coupe de Suisse cette semaine, Le Mont part clairement avec un handicap physique dans ce derby. La fraîcheur et l’énergie seront lausannoises, tout comme la profondeur de banc.

Les hommes du match

Les meilleurs Montains? Difficile à dire, tant le match a été faussé après l’expulsion de Ciss. Disons simplement que Fabrizio Zambrella a été bon à mi-terrain dans des conditions forcément très compliquées, et que Maxime Brenet a longtemps empêché Aarau de marquer le 0-2. François Marque a aussi été très solide en défense centrale, avant de passer en pointe dans les toutes dernières minutes, sans succès.

Les prochains rendez-vous

Derby! Le Lausanne-Sport accueille Le Mont dimanche à la Pontaise, dès 15h.

FC Aarau – FC Le Mont-sur-Lausanne 2-0 (1-0)

Buts: 36e Radice 1-0; 89e Spielmann 2-0.

Arbitres: M. Urs Schnyder, assisté de M. Stéphane De Almeida et de M. Efe Kurnazca.

Aarau: Pelloni; Martignoni, Thaler, Garat, Jaggy; Burki, Perrier; Radice (90e Jäckle), Carlinhos (80e Romano), Mobulu (29e Spielmann); Lüscher.

Entraîneur: Marco Schällibaum

Le Mont: Brenet; Chappuis, Tall, Marque, Ciss; Zambrella, Ndzomo, Meite; Fejzulahi (42e Hochstrasser, 54e Khelifi); Alvarez, Paçarizi (31e Reis).

Entraîneur: Claude Gross

Brügglifeld. 24e, expulsion d’Elhadj Ciss (faute grossière sur Ridge Mobulu).

Categories: Coupe suisse, FC Le Mont

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.