Le LUC et Forward se sont rendu coup pour coup

Le LUC et Forward se sont rendu coup pour coup

C’est un Vagner Gomes inconsolable et très remonté qui a quitté, en dernier, la pelouse synthétique de Dorigny ce mardi soir. Et pour cause, il est passé près, très près, de jouer un bien mauvais tour à son ancien assistant Jean-Marc Dupuis, aujourd’hui entraîneur de Forward Morges (3e). Mais au lieu d’avoir pris cinq longueurs d’avance sur son adversaire du jour, qui aurait permis au LUC (2e) d’envisager l’avenir un peu plus sereinement, c’est bel et bien le même écart qu’avant la rencontre, de deux points, qui séparent toujours les deux formations. Une victoire lausannoise aurait-elle été méritée? Sur le plan du jeu, pas vraiment… mais à la lumière de ce qu’il s’est passé de fin de match, ce sont bien eux qui vont le plus mal dormir.

Un choc au sommet, dans le verbe et dans le geste

Ce but du 3-2 annulé en fin de partie pour un hors-jeu tout sauf évident (on y reviendra plus tard dans l’article) a légèrement fait dégénérer des débats (ou, du moins, ce qu’il en restait), qui étaient déjà bien musclés avant ça. Lausannois et Morgiens se sont, en effet, livré un véritable choc au sommet. De l’intensité, de la rigueur, de l’envie, du répondant… Bref, personne n’était là pour se faire des politesses, et cela s’est ressenti, notamment dans une seconde période plutôt hachée, clairsemée de plusieurs cartons… et de certaines formules fort peu courtoises, et lors de laquelle les deux formations se sont neutralisées, ne trouvant que rarement la faille pour inquiéter le portier adverse. Il n’en fallait pas plus pour donner au moindre fait de jeu litigieux une dimension dramatique.

Morges vire en tête de manière spectaculaire

Si, on l’a dit, la seconde mi-temps n’a pas fait soulever les foules, les 45 premières minutes valaient, à elles seules, le détour. Après un premier quart d’heure où la balle circulait d’un camp à l’autre, et où Karim Diarra aurait tout à fait pu donner l’avantage aux siens, c’étaient bien les visiteurs qui frappaient les premiers, et de quelle manière! Piero Arena brossait une merveille de coup-franc, dont le rebond à un mètre du gardien adverse ne laissait aucune chance à celui-ci. Un petit bijou, «involontaire» d’après Cristovao Da Luz, son coéquipier qui en rigolait et qui se serait, sans doute, bien vu le tirer aussi. La suite? Une frappe terrible de Gzim Thaqi, à 25 mètres, tout simplement, qui est venue se loger dans la lucarne des buts de Mickael Abrial, avant de ressortir aussitôt vu la violence du tir! En 10 minutes, Morges, réaliste, venait de se donner un espoir majeur de chiper la place de finaliste du LUC, en inscrivant deux goals de grande classe, sans doute parmi les plus beaux que totalise leur compteur, qui en affiche pourtant déjà 58.

Le LUC riposte dans la tempête

C’est au plus fort de la tempête, le vent et la pluie s’étant invités à ce choc, que le LUC-Dorigny décidait de répondre. À 5 minutes de la pause, Valon Hysenaj se voyait offrir le ballon du 1-2 par son capitaine Jérôme Barrier. Idéalement placé au milieu de la défensive morgienne, celui-ci ne manquait pas le cadre. De passeur, l’ancien joueur de Morteau (Barrier, donc) se transformait en buteur, dans l’enchaînement. Sa tête ne tremblait pas au moment de modifier la trajectoire d’un coup-franc de Jérome Martin, directement dans les filets. De la 40e à la 45e, les locaux ont bien failli tout gagner. Presque seul sur le terrain, Karim Diarra, notamment, détenait à nouveau un énorme ballon pour permettre aux siens de faire la course en tête, après avoir passé en revue trois adversaires. Sans réussite… 2-2, Forward Morges s’était sans doute vu trop tôt arriver aux vestiaires avec son avantage. Tout était à refaire.

AF Luc-Dorigny vs Fc Forward-Morges 2-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Forward aurait mérité mieux sur le plan du jeu…

C’était peine perdue, la seconde mi-temps restant hermétique jusqu’au bout, sans occasion de but. Dans le jeu, néanmoins, les visiteurs semblaient plus à même de faire la différence sur un bon mouvement, un enchaînement de passes à une ou deux touches de balles dont «Cris» Da Luz, notamment, détient le secret. Cela ne s’est, donc, jamais fait, mais l’inverse n’aurait pas été un scandale et était loin d’être inimaginable. Et voir les Morgiens passer en tête aurait même été une belle récompense pour une équipe qui n’a jamais cessé d’essayer de créer du jeu. Jean-Marc Dupuis peut être fier de ses hommes depuis son arrivée. Ceux-ci sont clairement sur la bonne voie, ils l’ont prouvé en battant Aubonne et Bex avec la manière, et sont parfaitement capables de régater avec une formation du calibre du LUC-Dorigny. Et l’homme fort du FCFM le sait: même s’il pouvait espérer un peu mieux ce soir, ce point est une excellente affaire.

…le LUC par rapport aux circonstances

Et si ce point est excellent à prendre, c’est aussi et surtout car les hommes de Vagner Gomes auraient dû repartir avec la totalité de l’enjeu. Négociant décidément très mal les fin de périodes, Foward Morges concédait un coup-franc, alors qu’on vivait la 92e minute, synonyme quasiment de dernier espoir pour les locaux. À la réception de celui-ci, c’est bien un «rouge et blanc» qui s’élevait plus haut que tout le monde, mais pour dévier le ballon dans ses filets et tromper son propre gardien. 3-2, donc? Non! Un Lausannois se trouvait en position de hors-jeu et, malgré le fait qu’il s’agissait d’un autogoal, les arbitres décidaient de ne pas accorder le but. On peine encore à comprendre, Jean-Marc Dupuis aussi, reconnaissant volontiers que le but aurait dû être validé, et Vagner Gomes, de son côté, doit encore être en train de s’arracher les cheveux rien que d’y repenser. Et malgré toute la mauvaise foi du sympathique «Vagui» durant le match, sur ce coup-là, on veut bien comprendre.

Le classement reste indécis

Avec ce match nul, Forward Morges reste en effet à portée du LUC-Dorigny pour accrocher une des deux places pour les finales. Les deux équipes doivent encore affronter le leader, Genolier-Begnins, qui reçoit Gland ce mercredi soir. Deux matches capitaux, donc, qui seront un bon indicateur pour savoir dans quel ordre ces trois équipes termineront le championnat. Dans sa lutte directe face au LUC, Morges possède l’avantage d’avoir déjà affronté Montreux ce tour-ci, qui n’a pas encore dit son dernier mot, alors que les Lausannois devront s’y déplacer samedi soir, déjà.

Un compte-rendu de Florian Vaney

AF Luc-Dorigny vs Fc Forward-Morges 2-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Les prochains rendez-vous

Le LUC s’en va à Montreux samedi soir, à 19h. Forward, de son côté, reçoit le FC Genolier-Begnins dimanche à 15h! Quels duels!

AF LUC-Dorigny – Forward Morges 2-2 (2-2)

Buts: 25e Arena 0-1; 36e Thaqi 0-2; 40e Hysenaj 1-2; 44e Barrier 2-2.

Arbitres: M. Dejan Simeunovic, assisté de M. Cvijan Abadzic et de M. Edin Selimovic.

AF LUC: Abrial; Mafuala, Martins Amaral, Teixeira, Gomes Tavares (89e Kaze); Makonda, Martin (85e Panda Kalala), Hugo Lima; Barrier (55e Luwawa), Hysenaj, Diarra.

Entraîneur: Vagner Gomes.

Forward: Ejupi; Ferrari, Loche (62e Aloise), Oulevay, Kiese; Kone, Arena, Puertas; Daniel Escobar (90e Mostefa), Thaqi, Cristovao (82e Cand).

Entraîneur: Jean-Marc Dupuis.

Centre sportif de Dorigny.

AF Luc-Dorigny vs Fc Forward-Morges 2-2

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Categories: 2e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*