Le LS monte en puissance et s’impose logiquement face au Mont

Le LS monte en puissance et s’impose logiquement face au Mont

« Y avait pas photo! » Tels ont été les premiers mots de Serge Duperret, une seconde après le coup de sifflet final du derby entre Le Mont et le LS, dimanche à Baulmes. Non, effectivement, il n’y a pas eu photo, tant les Lausannois ont mérité leur succès (1-3) acquis grâce à une meilleure jouerie, plus de percussion et un nombre d’occasions largement plus élevés que celui de leur adversaire du jour. Oui, le LS a été bon et séduisant dimanche, devant 2000 spectateurs qui ont apprécié l’accueil réservé par les Montains. Disons-le ainsi: le FC Le Mont a fait tout juste pour son « opération-séduction » pleine d’humour, mais sur le terrain, la prestation n’a pas été suffisamment bonne pour rivaliser avec le Lausanne-Sport.

Alexandre Pasche a survolé la partie

Emmenés par un très bon Alexandre Pasche, tout simplement excellent à la construction, les Lausannois ont très bien fait circuler le ballon et, surtout, ont enfin marqué dans le jeu. Cela ne leur était arrivé qu’une fois cette saison, lors de la première journée face à Bienne. Ensuite? Face à Xamax, le LS n’avait pas marqué et contre Chiasso, le seul but est venu d’un coup de pied arrêté. C’est vrai, Elton Monteiro a inscrit le premier but en reprenant un coup-franc d’Olivier Custodio qui a rebondi sur la barre, mais le 0-2 et le 1-3 sont le fruit de jolies actions collectives, à chaque fois initiées par Alexandre Pasche. C’est peu dire que le blond milieu de terrain a survolé la partie de ce dimanche, lui qui a été dans tous les bons coups et qui a régné sur l’entre-jeu grâce à sa technique et à sa vision du jeu hors-pair. Avec un Alex Pasche à ce niveau, le LS ne craint pas grand-chose dans le coeur du jeu, c’est une certitude.

Le LS était meilleur, c’est tout

Le match? 55% de possession de balle pour le LS, neuf tirs cadrés à deux. Ces chiffres-là ne sont pas trompeurs, ils reflètent la réalité du terrain et de cette rencontre. Après dix minutes relativement équilibrées, l’équipe de Fabio Celestini a pris le contrôle du jeu, se rapprochant de plus en plus du but de Jonas Omlin au fil des minutes. La domination s’est concrétisée grâce à un coup-franc de 20 mètres d’Olivier Custodio, renvoyé par la barre transversale. Aucun défenseur du Mont n’avait suivi, contrairement à Elton Monteiro, auteur du 0-1, de près. Le Mont, disposé en 4-2-3-1 avec Daniel Gygax en meneur de jeu derrière Orhan Mustafi, a eu une ou deux chances de revenir, mais rien de vraiment concret. Les Montains étaient pourtant alignés d’une manière assez offensive, avec Luis Pimenta et Bojan Dubajic, deux purs attaquants sur les ailes. Mais ils n’ont rien pu montrer de très concret offensivement.

Le Mont n’est pas passé si loin de revenir à 2-2

En deuxième période? Un FC Le Mont plus entreprenant, mais un LS toujours supérieur, qui a pu inscrire le 0-2 grâce à Romain Dessarzin (58e), lequel a pu profiter d’une reprise ratée de Quentin Rushenguziminega pour marquer de près, après un bon centre de David Marazzi. Rien à dire, Lausanne était meilleur, mais Le Mont a alors connu une bonne période. De la 60e à la 80e, les Montains ont réalisé vingt minutes intéressantes, revenant au score grâce à un penalty obtenu et transformé par le très bon Bojan Dubajic. Passés en 3-5-2, avec les nouveaux entrants Adrian Alvarez et Drilon Pacarizi sur les côtés, les hommes de Claude Gross auraient à ce moment-là largement pu égaliser. Cela aurait été un peu rude pour Lausanne, mais il y a eu quelques situations chaudes qui auraient pu se révéler dangereuses pour le très bon Dany Da Silva.

Santiago Feuillassier clôt la marque

Alors, fin de match compliquée pour Lausanne? Santiago Feuillassier, tout juste entré en jeu, a pu piquer son ballon, sur une belle action collective, pour tromper Jonas Omlin. Aurélien Chappuis a bien tenté de sauver sur la ligne en catastrophe, mais n’y est pas parvenu. 1-3, score final, et trois points pour le LS.

Deux rencontres ratées de suite pour Le Mont

Alors, Le Mont doit-il s’inquiéter? Pour être franc, quand même un peu, mais la bonne nouvelle est que les Montains rejouent dès ce mercredi, sur le terrain du FC Bienne. Il va falloir réagir, car avec deux points en quatre matches, le bilan comptable n’est pas bon. Surtout, les Montains ont réalisé deux bonnes parties pour débuter (face à Chiasso et à Wohlen) avant de livrer une prestation que Claude Gross a jugée médiocre à Schaffhouse. Avec celle d’aujourd’hui, cela fait donc deux performances ratées de suite. Aux joueurs de montrer leur force de caractère mercredi, car, pour ce qui est des qualités, ce FC Le Mont-là est meilleur que celui de la saison dernière. Sur le plan du jeu et sur celui des points, pas encore.

Une victoire de bon augure avant de recevoir Schaffhouse jeudi

Le Lausanne-Sport, lui, va devoir enchaîner, dès ce jeudi face à Schaffhouse. « Ces trois points-là font du bien aussi dans cette optique », glissait Alain Joseph à la fin de la partie. Le président du LS sait qu’avant un match à la maison, une victoire est toujours bonne à prendre. Ne serait-ce que pour attirer quelques dizaines (centaines?) de spectateurs en plus. Ce LS-là, on le dit depuis le premier match amical face à Echallens, mérite l’attention. On en est toujours aussi convaincu après quatre matches de championnat.

Il a dit à Footvaud.ch

Alexandre Pasche, milieu de terrain du LS

Si on a vu un bon Lausanne-Sport? Disons qu’on peut et qu’on doit encore faire mieux. Il y a eu des phases de jeu intéressantes et on a bien maîtrisé le contexte, avec le derby et le terrain… Mais on a encore une grande marge de progression, j’insiste. Ce qui est bien, c’est qu’on a pu marquer dans le jeu, c’est vrai, mais on souffre encore d’un manque d’efficacité. On doit marquer plus, on doit absolument concrétiser notre bonne circulation de ballon.

Le résultat? C’est bien d’avoir gagné après les deux dernières défaites, c’est sûr. On sait que le championnat ne va pas se jouer après quatre journées et on ne doit pas tirer de conclusions trop hâtives, mais c’est bien d’avoir pris ces trois points, c’était important surtout pour valider notre travail, pour montrer que notre progression se traduit aussi au tableau d’affichage. Mais on doit encore progresser, on a trop de déchet et on doit être encore plus forts dans les duels.

Ma position de milieu de couloir? Je m’y sens bien, et c’est vrai que mon positionnement exact et mon rôle dépendent de la physionomie du match. Fabio Celestini me demande d’aller chercher les espaces là où ils sont. Dans un match comme aujourd’hui, c’est beaucoup sur le côté, par exemple, le long de la ligne. Si j’ai fait un bon match? J’ai fait mon match, on va dire, mais je dois être encore plus décisif. Oui, je suis sur les actions des deux derniers buts, mais ça ne compte pas comme passe décisive (sourire). Comme l’équipe, j’ai encore une marge de progression, mais je crois qu’on peut être tout de même satisfaits de ce qu’on a montré.

Les hommes du match

Bojan Dubajic a été très bon du côté du Mont. Il devient à chaque match un peu plus la principale arme offensive des Montains, grâce à sa technique individuelle et à son sens du jeu. Le Serbe est vraiment un bon attaquant de Challenge League et a eu le mérite de provoquer le penalty et de le marquer. Sinon? Ferid Matri a été plutôt bon en défense centrale. Il a éteint Walter Pandiani et a été très solide dans les duels. Avec Ibrahim Tall et Aleksandar Tasic, Le Mont a trois défenseurs centraux au niveau.

A Lausanne? On a tout dit sur Alexandre Pasche, qui a survolé cette rencontre de sa classe. Etant classé hors-catégorie pour cette rubrique, il laisse la place à Arnaud Bühler, qui a été très bon pour son premier match en défense centrale. Le Baulméran jouâit à domicile et cela lui a plutôt bien convenu. Serein, tranquille, il a bien relancé et été propre dans les duels. Disons-le clairement: il est apparu bien plus à l’aise que lors de ses deux premiers matches, tous deux disputés sur le côté. Un autre très bon Lausannois? Romain Dessarzin, encore. On est désolé, mais il occupe cette rubrique pour la troisième fois en trois articles, et on peut jurer qu’il n’a pas notre numéro de compte en banque. Simplement, il est très bon en ce début de saison et mérite amplement nos éloges et, ce qui est évidemment cent mille fois plus important, la confiance de son entraîneur Fabio Celestini, lequel le titularise constamment, soit en numéro 10 soit en attaquant.

Les prochains rendez-vous

Tout le monde rejoue mercredi et jeudi! Bienne reçoit le FC Le Mont dans sa toute nouvelle Tissot-Arena, mercredi à 19h45. Le lendemain, même heure, le LS reçoit Schaffhouse à la Pontaise.

FC Le Mont-sur-Lausanne – Lausanne-Sport 1-3 (0-1)

Buts: 28e Monteiro 0-1; 58e Dessarzin 0-2; 64e Dubajic, pen. 1-2; 80e Feuillassier 1-3.

Arbitres: M. Fedayi San, assisté de M. Markus Räber et de M. Felix Barner.

Le Mont: Omlin; Chappuis, Tall, Matri, Ciss (61e Pacarizi); Zambrella (44e Fermino), Hochstrasser; Pimenta, Gygax (61e Alvarez), Dubajic; Mustafi.

Entraîneur: Claude Gross

LS: Da Silva; Lavanchy, Monteiro, Bühler, Marazzi; Ming, Custodio, Sessolo (74e Feuillassier), Pasche; Pandiani (55e Rushenguziminega), Dessarzin (89e Roux).

Entraîneur: Fabio Celestini.

Stade Sous-Ville. 2000 spectateurs.

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*