Le Lausanne-Sport a retrouvé un peu de joie

Le Lausanne-Sport a retrouvé un peu de joie

« Notre début de match poussif? Il ne fallait pas s’attendre à voir un LS en pleine confiance, marchant sur Le Mont! Ils avaient fait plus de points que Lausanne lors des derniers matches, leur dynamique était meilleure. C’est vrai que nos vingt premières minutes n’ont pas été très bonnes, mais j’ai constaté une montée en puissance. Je le répète, c’est normal de ne pas voir un LS complètement conquérant d’entrée, il y a beaucoup de confiance à regagner. Après, le début de deuxième période n’était pas bon non plus, on a joué trop long, trop vite, mais, comme en première période, on a bien fini et je crois qu’on a mérité cette victoire. » Telles ont été les premières paroles de Fabio Celestini en tant qu’entraîneur victorieux du Lausanne-Sport, quelques minutes après le succès 1-0 de son équipe face au Mont.

Le LS vainqueur logique, mais…

Devant 1650 spectateurs très positifs, qui n’ont pas hésité à applaudir et à donner de la voix pour encourager le LS (on a entendu une partie de la tribune latérale chanter, et on n’exagère pas), la nouvelle équipe de Fabio Celestini a fait la différence en fin de match grâce à un bon centre de Jordi Delclos repris de la tête par Kevin Dupuis, auteur de son 4e but de la saison. Avant cela, le même Delclos avait trouvé la barre peu avant la mi-temps et le LS est donc le vainqueur « aux points » de ce choc, même si une scène laissera énormément de regrets aux Montains.

… un penalty oublié pour Le Mont à la 86e

En clair? A la 86e minute, Sehar Fejzulahi hérite d’un ballon côté droit et centre, mais son ballon est intercepté par la main d’Adriano De Pierro. Penalty à 100%? Apparemment pas, puisque ni l’arbitre ni son assistant n’ont esquissé le moindre geste… Nous nous permettrons cependant de qualifier d’étonnante cette absence de réaction sans que l’on ose nous qualifier de parti pris. Le Mont peut donc se sentir frustré sur cette action, mais les trois points partent bien du côté « du grand frère » lausannois, lequel a retrouvé un certain enthousiasme et, osons l’expression, un brin de joie de vivre.

Kevin Dupuis: « Il faut confirmer maintenant »

Kevin Dupuis, le buteur du jour, était en tous les cas d’accord avec nous: « Oui, on a vu un LS qui a montré un beau visage aujourd’hui. Mais ce n’est que le début, il faut confirmer maintenant. On a énormément de choses à se faire pardonner, que ce soit au président, aux supporters… On est loin des objectifs. » Comment expliquer ce regain de vitalité? Le LS, alors, jouait-il contre Marco Simone? Pas selon l’attaquant marseillais: « Sincèrement, je n’ai pas le sentiment que l’on jouait contre notre entraîneur. J’ai lu ça dans la presse, mais en ce qui me concerne, je n’ai rien ressenti de tel. Pourquoi on a montré un visage complètement différent aujourd’hui? C’est toujours comme ça après un changement d’entraîneur, dans tous les clubs du monde… Mais maintenant, je le redis, il faut confirmer. »

Le LS sera en Challenge League la saison prochaine, c’est sûr

L’atmosphère sera un peu moins pesante à la Pontaise dans les semaines à venir, puisque le LS, c’est désormais sûr, jouera en Challenge League la saison prochaine. Avec désormais 13 points d’avance sur son adversaire du jour, Guillaume Katz (expulsé en fin de partie et sorti sous les applaudissements du public) et ses coéquipiers ne craignent plus rien et peuvent désormais sereinement préparer la saison prochaine.

La défaite de Chiasso, la bonne nouvelle du soir pour Le Mont

Le Mont, lui, est toujours dans l’incertitude, mais a enregistré une très bonne nouvelle en provenance du Tessin.  Bienne s’est en effet imposé 0-2 à Chiasso grâce notamment à un but de la tête de Mustafa Sejmenovic pour le 0-1. Depuis le début, on dit que ce sont les Tessinois les adversaires du Mont et ce revers indique qu’ils ne comptent toujours que cinq points d’avance sur les Montains alors que les deux équipes doivent se rencontrer deux fois. Ce qui veut dire que les hommes de Claude Gross ont toujours leur destin entre leurs mains. La bonne nouvelle de la soirée pour les visiteurs, elle est là.

Quand Jordi Delclos allume Claude Gross…

L’anecdote du soir? Elle a eu lieu devant les vestiaires quelques minutes après le match, là où joueurs et staffs des deux équipes se séparent. Claude Gross connaît évidemment très bien les lieux, lui qui a entraîné les M21 et été l’adjoint de John Dragani à la tête de la première équipe. Alors, quand Jordi Delclos le nargue après la victoire en montrant l’écusson du LS fièrement affiché sur son coeur, comme pour bien signifier à l’entraîneur du Mont qu’il ne fait plus partie de la famille bleue et blanche, Claude Gross explose. « Tu ne sais pas ce que ce blason signifie, ni son histoire. Tu n’en as aucune idée! », lui a-t-il crié avant de rajouter un petit substantif moyennement amical et de préciser que l’Avignonnais l’avait allumé en fin de match sur le banc. L’ambiance d’un derby et ses coulisses! Ce n’est pas encore Galatasaray-Fenerbahce, mais la rivalité entre le LS et Le Mont est bien une réalité.

 

FC Lausanne-Sport – FC Le Mont 1-0 (0-0)

But: 78e Dupuis 1-0.

Arbitre: M. Gut

Lausanne: Fickentscher; Chakhsi, Katz, De Pierro, Marazzi; Custodio, Yang Yang (61e Maouche); Malonga, Delclos (80e Veloso), Romano (62e Dessarzin); Dupuis.

Entraîneur: Fabio Celestini

Le Mont: Brenet; Lavanchy, Tall, Gétaz, Martin; N. Ndiaye, Zambrella (81e Si Salem); Kololli, Sessolo (31e Fejzulahi), Berisha (69e Mustafi); Dubajic.

Entraîneur: Claude Gross

La Pontaise, 1650 spectateurs.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*