Le Grand Conseil s’impose contre les « Boucanières »

Le Grand Conseil s’impose contre les « Boucanières »

Mardi soir, sur le synthétique, situé aux abords du Stade Olympique de la Pontaise, le FC Grand Conseil vaudois affrontait l’équipe féminine des Boucaniers.

La tournée, pas celle qui se vit au bar, mais celle de la formation du Grand Conseil passait par une rencontre face aux « Boucanières », triple championne de la Ligue Romande de Football. Tenus en échec à la mi-temps, les « politiciens » ont dû s’employer pour battre 2-1 une excellente équipe, composée de talentueuses filles.

« Avec le ballon, elles étaient meilleures que nous »

Philippe Martinet, ancien président du Grand Conseil et entraîneur, était surpris du niveau de ses adversaires. « Elles n’ont pas eu peur de nous rentrer dans le lard. Mais ce n’est pas tout, elles jouent très bien au ballon. Leur sens tactique est très développé et leur technique est supérieure à la nôtre. » A la pause, l’inquiétude pointait chez les « hommes ». « J’ai dû pousser une gueulée à la pause. J’ai expliqué qu’il fallait être présent et presser plus haut pour pas qu’elles aient le temps de poser leur foot. Avec le ballon, elles étaient meilleures que nous. »

La rencontre a été engagée, mais très correcte, avec très peu de fautes sifflées par un arbitre expérimenté.

La nouvelle tactique a fonctionné : Manuel Donzé et Julien Girardet pouvaient donner deux longueurs d’avance. Mais, les championnes en titre revenaient dans la partie grâce à Laurent Decrevel. Oui, l’objectif du match était la mixité. Cependant, le Grand Conseil n’a pas réussi à recruter de femmes, alors que les « Boucanières » ont joué avec deux hommes. Mais le but de l’un d’eux n’aura pas suffi. Malgré une légère pression en fin de rencontre (de 70 minutes), elles ne sont pas parvenues à égaliser.

Soupçon d’arrangement avec l’arbitre? Aucun protêt

Outre le manque de chance et la maladresse devant les cages : quatre actions flagrantes en première mi-temps – les participantes à la Ligue Romande peuvent peut-être pointer du doigt l’arbitre. En effet, Yvan Cornu, après enquête de notre part, travaille au secrétariat de commissions du canton! Philippe Martinet répond à ses accusations : « Non, je pense qu’il a été réglo. Il n’a en tout cas rien perdu de son sens du jugement ». Il est vrai que l’homme a eu une longue carrière en tant qu’arbitre international et auprès de l’UEFA. « Il n’a même pas eu besoin du VAR pour prendre les bonnes décisions », se marre l’ex-président du Grand Conseil. Finalement aucun protêt ne sera déposé.

« On s’attendait à voir des vieux »

Du côté des joueuses, il y a tout de même des regrets. « Nous avons eu des occasions, précise Caroline Mallaun. Lors de la première mi-temps, nous aurions dû mettre au moins un, voire deux buts. C’est dommage. Mais, il y a également beaucoup de positif. Nous avons tenu tête à notre adversaire. Toutes les filles se sont complètement engagées et ont osé aller au contact. Aucune n’a eu d’appréhension. » Quant au niveau de ces messieurs, il a peut-être été sous-estimé. « Franchement, on s’attendait à affronter des vieux, rigole l’ex-joueuse d’Yverdon en LNA. Du coup, au niveau de l’endurance, ce n’était pas vraiment ce qu’on avait imaginé. » Il est vrai que l’équipe n’avait rien à voir avec l’image que l’on peut se faire des politiciens. Elle était composée de plusieurs sportifs, qui excellent dans d’autres disciplines, plus ou moins éloignées du ballon rond.

Le but de cette rencontre était de montrer le soutien du Grand Conseil vaudois au football féminin

Le FC Grand Conseil n’en a pas encore fini avec sa tournée. Après une rencontre contre les prisonniers et le personnel de Bochuz et celui de Eben-Hézer qui étaient accompagnés de résidents, le club s’en ira vendredi du côté de Saint-Gall. « Nous allons défiler avec le comité de la Fête des Vignerons pour l’ouverture de l’OLMA, raconte Philippe Martinet. Mais avant ça, nous allons affronter le Grand Conseil saint-gallois ! Aujourd’hui (ndlr : mardi), c’était un excellent match de préparation. » Contre leurs homologues, les Vaudois ne veulent pas être ridicules. « J’espère que ça ira et que l’on fera une rencontre honnête. Le but le plus important est de pouvoir défiler le lendemain… »

Match retour déjà prévu!

Quant à l’objectif de cette rencontre, il était de communiquer le soutien des politiques du canton au football féminin. Ironie du sort, la partie s’est passée en même temps que celle de la Suisse contre la Belgique. « Nous avons envie de transmettre un message et de montrer un autre visage que celui de politiciens coincés », ajoute l’actuel joueur des seniors au FC Genolier-Begnins. Le mot est parvenu aux oreilles des « Boucanières », mais celles-ci ont déjà eu une idée derrière la tête. « Un match retour se prépare et cette fois, nous allons le gagner », termine Caroline Mallaun, avant de retourner à l’apéro qui s’est déroulé dans la bonne humeur entre les membres des deux équipes. Et celui-ci a eu lieu au bar….des Boucaniers.

FC Grand Conseil – Les Boucanières 2-1 (0-0)

Buteurs: Manuel Donzé 1-0, Julien Girardet 2-0, Laurent Decrevel 2-1

Grand Conseil: Grégory Devaud, Nicolas Suter, Aurélien Clerc, Philippe Martinet, Manuel Donzé et Lucas Girardet, Igor Santucci, Florian Ducommun, Julien Girardet, Aleksandar Gavric, Matthias Saffore et Luca Serena

Boucanières: Carolyn Mallaun, Valérie Roulin, Stephanie Genoud, Elodie Herren, Aline Pinferetti, Angela Saya, Céline Savary, Pauline Berger, Nadia Verilli, Sandhya Dennis, David Perrette – Coach, Laurent Decrevel – Coach

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*