L’expansion du foot féminin vaudois passe par la Tuilière

L’expansion du foot féminin vaudois passe par la Tuilière

L’internationale helvétique, Sandrine Mauron et la joueuse d’Yverdon, Mathilde Staffoni seront les invitées du stage consacré au football féminin organisé par l’ACVF lors des vacances de Pâques.

« Nous avons comme objectif de passer le cap des 2’000 joueuses licenciées à l’horizon 2020 », explique Pierre-André Maerchy, président de la commission féminine de l’ACVF. En septembre 2018, elles étaient environ 1’700 qualifiées à travers le canton. L’ambition est élevée, mais le responsable a la foi, « car en trois ans, il y a eu plus de 400 nouvelles qui ont débuté le foot ».

Camps « découvertes »

Afin d’atteindre ce chiffre, plusieurs plans ont été élaborés. L’un d’eux consiste à mettre en place des camps « découvertes ». Ces derniers ont comme objectif d’initier des jeunes filles au foot par des ateliers, des exercices et des jeux comme les professionnelles. Le tout est encadré par un staff de qualité. Le prochain stage aura lieu entre le lundi (de Pâques) 15 et le mercredi 17 avril 2019 au centre sportif de la Tuilière à Lausanne.

Joueuse du FC Zurich, Sandrine Mauron se réjouit de participer à l'expansion du foot féminin dans le canton de Vaud

Joueuse du FC Zurich, Sandrine Mauron se réjouit de participer à l’expansion du foot féminin dans le canton de Vaud (DR)

Pendant trois jours, les débutantes entre 7 et 15 ans pourront découvrir les joies du ballon rond. De surcroît, elles auront la chance et l’honneur de passer une journée en compagnie de deux stars du foot suisse. L’internationale helvétique, Sandrine Mauron viendra en effet distiller ses contacts. Autre invitée de marque, Mathilde Staffoni, membre du cadre d’Yverdon Féminin, qui évolue en LNA, sera également présente.

« Les clubs doivent jouer le jeu »

Outre la volonté de partager la passion de ce sport à de jeunes filles, le président de la commission féminine depuis huit ans espère faire naître des vocations. « Nous avons un souci de contingent avec les générations 2008, 2009 et 2010. J’aimerais qu’un maximum de joueuses, qui évoluent avec les écoles de foot ou avec les garçons en F et G, nous rejoigne et participent à ce camp. Les clubs doivent jouer le jeu pour faire de la promotion. »

Le football féminin est en pleine expansion avec de plus en plus de licenciées à travers tout le pays. Le canton de Vaud avec ses 1’700 qualifiées fait office de locomotive. « Il faut profiter de cette mode pour poursuivre notre travail et contribuer à l’épanouissement des équipes via des infrastructures solides et une bonne gestion des jeunes. Toutes les régions se sentent concernées et les formations fleurissent aux quatre coins du canton. C’est réjouissant, mais il ne faut pas relâcher ses efforts », termine Pierre-André Maerchy.

Plus d’information: Site internet des stages proposés par l’ACVF


(La photo de couverture est une illustration)

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*