Le FC Lutry de Valter Pedro est au rendez-vous et a de sérieux arguments

Le FC Lutry de Valter Pedro est au rendez-vous et a de sérieux arguments

Les interrogations ont été nombreuses cet été concernant le FC Lutry, après la relégation de 2e ligue inter en 2e ligue et le départ forcé de son président Patrick Marguerat (lire ici). Daniel Puce, l’entraîneur des Singes, est lui aussi parti, mais il l’avait déjà annoncé avant la fin de la saison. Son adjoint Alain Flückiger est cependant resté fidèle aux Singes, ce qui est une excellente nouvelle, tant ses compétences sportives et humaines sont reconnues de tous. Le nouvel entraîneur? Valter Pedro, on l’a déjà dit ici, a été promu de la II à la I, ce qui avait déjà été officialisé avant le départ de Patrick Marguerat, d’ailleurs.

Mais de nombreux joueurs ont logiquement préféré aller voir ailleurs. Parmi les cadres de la saison dernière, Marvin Aïssi et Mourad Boutafenouchet sont désormais à Forward Morges, Daniel Passera est à Bavois, Lorenzo Bonnano a arrêté, Geoffrey Cadet a rejoint Dardania, et on ne parle là que des départs les plus marquants. Il a donc fallu reconstruire.

Comment? En allant chercher des joueurs à la II, que Valter Pedro connaît évidemment bien et n’a eu aucun mal à convaincre, mais aussi en intégrant des juniors A. Et, évidemment, des recrues sont arrivées. Des noms? Yamah Feroghi (Concordia), Ibrahim Kazimoglu (Renens) et Osman Suljic (Bosna Yverdon), mais aussi une vraie « Azzurri 90-Connection », avec Valmir Aziri, Francesco Scarfo et Umut Alev. Lutry a donc bel et bien un effectif qui tient la route, d’autant que des joueurs importants comme Baptiste Jaccard, Yannick Moizeau, Kushtrim Shaqiri, Lirim Hasani et le gardien Christophe Isely, sans oublier le buteur Benoît Tabin (absent tout le premier tour), ont décidé de rester.

Un bon état d’esprit, un très bon gardien: trois points pour Lutry

Restait à savoir comment ces joueurs allaient pouvoir former un vrai collectif, si possible rapidement. Le résultat après trois journées est plutôt encourageant, puisque Lutry compte deux victoires, toutes acquises à l’extérieur (Epalinges et Echichens dimanche) contre une seule défaite, subie face à un FC Gland qui se profile de plus en plus comme un favori de ce groupe 1. Alors, Lutry prêt pour la remontée immédiate? On n’ira pas jusque-là, car cette équipe est encore largement perfectible. Dimanche à Echichens, face à une équipe restée très stable cet été et toujours entraînée par ce grand monsieur qu’est Alain Gendron, elle a souffert, mais elle a tenu bon pour aller chercher une victoire pas forcément méritée au décompte des occasions, mais logique au vu de sa prestation d’ensemble. Disons que sans un grand Christophe Isely, Lutry aurait été battu. Mais le gardien fait partie du jeu et Echichens ne peut pas invoquer une quelconque malchance pour ne pas avoir mis ses occasions au fond.

Le ballon joliment piqué par Kushtrim Shaqiri pour l’ouverture du score

Lutry a donc déjà trouvé une certaine cohésion, on l’a vu lorsqu’Echichens pressait. Les visiteurs ont défendu ensemble, se sont battus sur chaque ballon et ont montré de belles valeurs de solidarité. Pour le jeu, ce n’est pas encore ça, bien sûr, mais il est bon de commencer par les bases lorsque l’on reconstruit. Valter Pedro peut être rassuré: elles sont là. Lutry a d’ailleurs marqué le 0-1 d’entrée grâce à un « ancien », Kushtrim Shaqiri. Le numéro 22 a parfaitement piqué son ballon devant Olivier D’Andrea pour offrir l’avantage à son équipe (8e). Ensuite? Julien Rey, arrivé d’Ecublens cet été, s’est créé plusieurs occasions, sans arriver à concrétiser.

La première? A la 11e, lorsqu’il dribblait le gardien avant que Lirim Hasani ne sauve son envoi sur la ligne. La deuxième? Lorsque lui et Fabrice De Benedictis se gênaient en bonne position (33e). Avant cela, Osman Suljic aurait pu inscrire le 0-2, mais croisait trop sa frappe du pied gauche (14e). Echichens (sans Armel Kazangba, blessé, qui devrait être indisponible tout le premier tour) ne parvenait pas à déployer son jeu habituel, mais se créait tout de même quelques actions dangereuses devant son « Kop-Chasselas », comme d’habitude massé derrière le but, côté buvette. Bref, 0-1 à la mi-temps.

Ibrahim Kazimoglu, tranquille sur corner pour le 0-2

Ce match était en fat une vraie opposition entre une équipe ayant largement misé sur la stabilité après son deuxième tour formidable l’an dernier et une autre en totale reconstruction. Il était donc finalement assez logique de voir Echichens dominer son adversaire dans la construction, mais, on l’a dit, on n’a pas vu des « Bleu-Blanc » aussi tranchants que d’habitude. Ils ont d’ailleurs encaissé le 0-2 à l’heure de jeu, un corner de Lirim Hasani trouvant le défenseur central Ibrahim Kazimoglu. Simple et efficace. A noter que ce corner avait été amené par une superbe frappe d’Alessandro Rossetti, bien détournée en corner par Olivier D’Andrea.

Le poteau pour Julien Rey

Dès lors, Echichens allait enfin s’énerver un peu, manquant de peu de réduire le score. Une tête de Julien Rey trouvait le poteau (77e), et une frappe d’Ali Ramdane passait de peu à côté (78e). Lucien Gfeller avait une dernière chance (89e), mais il était dit qu’Echichens n’allait pas y arriver dimanche. Le dernier mot était même pour Baptiste Jaccard, très bon capitaine du FC Lutry, qui envoyait une demi-volée merveilleuse déviée en corner par D’Andrea (90e). 0-2, score final, au terme d’un match étonnant. Echichens a légèrement dominé, a eu les meilleures occasions, mais Lutry a tout de même mérité sa victoire. Dit comme ça, ça peut sembler étrange, mais c’est bien le sentiment qui résume le mieux cette partie.

Le FC Echichens, quand il n’y met pas de conviction, est une équipe moyenne

Difficile à dire où ces deux équipes se situeront à la fin, elles qui comptent le même nombre de points (6) après trois journées. Echichens sera-t-il devant Lutry? Ou l’inverse? Là, sincèrement, on ne sait pas quoi répondre. Mais alors vraiment pas. Les certitudes acquises dimanche? Il y en a quand même. La première, c’est qu’Echichens, quand il ne met pas de conviction dans son jeu, est une équipe comme une autre. On a vu cette équipe mettre de la fureur et de l’envie et en balayer d’autres, au printemps dernier, lorsque la rage de se sauver l’habitait. Là, le FC Echichens peut jouer les premiers rôles, mais ne semble pas y croire vraiment… en tout cas ce dimanche. L’autre enseignement? Lutry est au rendez-vous de ce championnat de 2e ligue et semble bien mieux armé que Malley et Renens, ses autres compagnons de relégation, pour espérer jouer les premiers rôles. Est-ce que ce sera pour cette année? Cela nous semble trop tôt pour le dire.

 

Ils ont dit à footvaud.ch

Alain Gendron, entraîneur du FC Echichens

On n’a pas été bons, c’est tout. Pour le dire clairement, je pense que c’est le bon moins match que j’ai vu depuis que je suis arrivé. On a manqué d’agressivité, de conviction, d’envie de jouer. Est-ce qu’on s’est vus trop beaux après deux journées? Sans doute, oui. Aujourd’hui, c’est un peu inquiétant. On se crée quelques occasions, oui, mais rien de vraiment net. C’est un match décevant, à bien des niveaux, surtout que je ne l’ai pas vu venir. On a bien travaillé à l’entraînement, l’état d’esprit était bon. On doit se reprendre dès mardi en Coupe vaudoise et réagir tout de suite après en championnat.

Valter Pedro, entraîneur du FC Lutry

C’était un match difficile, on a souffert, mais on s’est montrés solidaires. Je suis satisfait du début de saison, on répond présent. Tout n’est pas facile et on a encore beaucoup de boulot devant nous, mais on est sur la bonne voie. Beaucoup de joueurs nous ont quitté, il y a un nouveau comité, des nouveaux joueurs, donc tout ça va prendre du temps à se mettre en place, c’est normal.

Baptiste Jaccard, milieu de terrain et capitaine du FC Lutry

Nous sommes peu à être restés, mais c’était important qu’on le fasse. Bien sûr que l’été a été compliqué et que, personnellement, j’ai pensé un moment à partir. C’est normal, vous recevez des téléphones, la situation est peu claire au début… C’est logique de se poser la question. Mais j’ai décidé de rester. Pourquoi? Parce qu’il faut une base pour reconstruire et que je suis né à Lutry, j’y ai joué toute ma vie, excepté une parenthèse à Epalinges. Ceux qui sont restés sont les gars qui incarnent le mieux la mentalité de ce club, comme le gardien Christophe Isely, par exemple. On doit reconstruire, avec des jeunes, des gars qui viennent de la II, donc nous, les anciens, on aura un rôle d’encadrement cette saison. Les ambitions? Elles ont été dites clairement: on vise le haut de tableau et on veut remonter le plus vite possible. Pour moi, Valter Pedro est le bon entraîneur pour y arriver. On sait le boulot qu’il a fait avec la II, et il était le choix de l’ancien président, mais a été confirmé par le nouveau comité. Il a la confiance de tout le monde, moi le premier. En tout cas, on a une belle ambiance, tout le monde est positif, on travaille bien.

Les hommes du match

A Echichens, bon match de Davy Cardoso, toujours aussi fort techniquement, et qui a énormément progressé au cours des derniers mois dans l’intelligence de jeu. Il joue de plus en plus juste, de manière beaucoup plus collective. Il avait le défaut de la jeunesse, surtout celle qui est douée, c’est-à-dire qu’il portait un peu trop le ballon. Désormais, il lâche quand il le faut, mais continue à provoquer. Il devient un joueur de plus en plus complet. Ali Ramdan a, lui aussi, fait un bon match. On l’a beaucoup vu et il ne lui a manqué qu’un but pour avoir réussi sa journée d’un point de vue individuel. Il pèse vraiment sur une défense.

Christophe Isely a permis à Lutry de repartir avec les trois points. Des arrêts de grande classe et une belle présence ont rassuré sa défense, qui avait de toute façon déjà confiance en lui. Très fort. Bon match également de Lirim Hasani, auteur d’une belle prestation dans son couloir gauche et d’un corner parfait pour le 0-2.

Les prochains rendez-vous

Les deux équipes rejouent mardi 2 septembre en Coupe vaudoise. Echichens rendra visite au FC Gimel-Bière (4e ligue) à 20h. Lutry recevra l’AS Haute-Broye (3e ligue) à 20h30. Pour ce qui est du championnat, Echichens accueillera Pully le dimanche 7 septembre à 15h. Le même jour, à 15h30, Lutry jouera chez lui, au Grand-Pont, face à Prilly.

FC Echichens – FC Lutry 0-2 (0-1)

Buts: 8e Shaqiri 0-1; 61e Kazimoglu 0-2

Arbitres: M. Bloesch, assisté de M. Abadzic et de M. Münger.

Echichens: D’Andrea; Bamert (82e Enderli), Gfeller, Cornut, Sakiri; Maillard (46e Da Conceicao) De Benedictis, Deprez (60e Girardet), Cardoso; Rey, Ramdan.

Entraîneur: Alain Gendron

Lutry: Isely; Scarfo, Kazimoglu, Aziri, Hasani (87e Ramos); Jaccard, Moizeau, Alev, Suljic; Shaqiri (40e Rossetti), Feroghi (65e Salihi).

Entraîneur: Valter Pedro

Terrain du Grand-Record.

Categories: 2e ligue, FC Lutry