Le FC Baulmes est allé la chercher

Le FC Baulmes est allé la chercher

Faut-il le rappeler? Le FC Baulmes a été relégué lors des trois dernières saisons en date, chutant de 1re en 3e ligue sans aucun répit. Mais cette fois, le maintien semble bel et bien possible, dans un groupe de 3e ligue coupé en deux, entre les équipes de tête et les cinq équipes qui se battront pour éviter les deux places de relégable. Car cela semble acquis: les deux relégués seront à choisir entre Grandson II, Baulmes, Ependes, La Sarraz-Eclépens II et Champvent II. Ce choc entre Baulmes et Ependes, vendredi soir à Sous-Ville, était donc d’importance, surtout que le FCE, qui avait perdu ses sept premiers matches, était en net regain de forme.

Le FC Ependes restait pourtant sur sept points acquis en trois gros matches

Les joueurs de Daniel Roulet venaient en effet d’obtenir sept points contre des équipes de haut de classement en trois matches. Dans le détail? Une victoire face à Porto, un nul à Bosna et un succès face à Valmont. Ou comment passer de 0 point à 7 en deux semaines! Du coup, un certain optimisme habitait les Grenouilles avant les deux derniers matches du premier tour, sur les terrains de Baulmes et de Champvent II. Six points? Cela semblait largement possible, mais ce ne sera pas le cas, la faute à cette défaite face à un FC Baulmes qui a obtenu trois points ultra-importants.

Baulmes a gagné le premier match et le dernier, c’est tout

Les Baulmérans ont eux vécu un premier tour assez étonnant, remportant leur premier match face à Venoge (1-0) avant de n’engranger que deux matches nuls au cours des neuf rencontres suivantes! Le FCB, en battant Ependes, a donc remporté son premier et son dernier match du tour, c’est tout. « Au printemps, on fera l’inverse, on gagnera tous les matches du milieu », sourit Julien Cuérel, président heureux de ces trois points et du beau visage montré par son équipe. Car oui, ce FC Baulmes, courageux, est allé chercher sa victoire à l’énergie.

Le coup-franc gigantesque de Bryan Porcello pour le 0-1

Le match en lui-même? Une ouverture du score pour Ependes, grâce à un coup-franc gigantesque de Bryan Porcello. De 22 mètres, le milieu de terrain du FCE a nettoyé la lucarne d’Alexandre Girard au quart d’heure de jeu, avec l’aide du poteau. Le numéro 10 des Grenouilles a tout simplement marqué son… troisième coup-franc en trois matches! Bravo monsieur. Nullement perturbé, Baulmes a égalisé cinq minutes plus tard grâce à l’opportunisme de Filipe Gonçalves, lequel était le mieux placé pour reprendre une frappe détournée par Romain Noirjean. 1-1 à la pause, après 45 minutes de très bonne tenue sur le billard de Sous-Ville. Une pelouse de cette qualité en 3e ligue? Clairement du luxe et de quoi rendre jaloux tous les clubs de ce niveau.

Le tournant du match? Le 2-1 de Loïc Vanetta à la 75e

Le match s’est équilibré jusqu’à un quart d’heure de la fin, même si Ependes, sous l’impulsion d’un très bon Carlos Da Silva, faisait mieux tourner le ballon. Tout s’est joué à la 75e, lorsque Loïc Vanetta prenait sa chance de 25 mètres pour un tir a priori anodin, mais très mal maîtrisé par Romain Noirjean, le pourtant très bon gardien du FCE. D’habitude, il fait gagner son équipe, donc il n’est même pas besoin d’écrire qu’il a raté un ballon facile, puisqu’il est le premier à le savoir et à s’en vouloir. Et personne à Ependes n’aura le culot de lui adresser un seul mot de reproche.

Cette intervention ratée a pourtant été le tournant de la rencontre, puisque Gabriel Da Costa inscrivait le 3-1 quelques secondes plus tard, avant que Tobias Dreher ne réduise la marque à 3-2 dans la foulée. Score final, victoire du FC Baulmes, Ependes se montrant très peu dangereux dans les dernières minutes.

Le FC Baulmes a un présent, incarné par les gens en place

Le FCB peut donc se réjouir, puisqu’il a désormais toutes les chances de passer l’hiver au chaud. Il faudrait en effet désormais un sacré concours de circonstances pour que deux équipes le dépassent d’ici au week-end prochain et ce constat-là suffira au bonheur des Baulmérans. Depuis quand n’ont-ils pas été relégables à la trêve? En tout cas cinq ans. Les trois dernières saisons ont été ponctuées par des relégations, et les deux précédentes, en 1re ligue, s’étaient bien terminées grâce à des deuxièmes tours de feu, mais les premiers avaient été catastrophiques. Le FCB est en train de se reconstruire, tout le monde le sait, et l’important, désormais, se trouve dans la bière d’après-match, l’identité locale, les copains. On ne parle plus d’ambition, d’avenir, de passé, juste de présent. Et c’est déjà énorme.

On a trop parlé du passé, justement, dans cet article? Oui, c’est notre rôle de journaliste de remettre l’histoire de ce club en perspective. Mais les joueurs actuels, leur entraîneur, son staff et le comité s’en fichent pas mal, et ils ont raison. Le FC Baulmes vit aujourd’hui grâce à ces gens-là, et il faut leur dire bravo, c’est tout. C’est à eux, désormais, d’écrire leur histoire.

Nicolas Malherbe, l’arme fatale du FC Ependes au deuxième tour?

Si la soirée baulmérane a été positive, le camp d’en face a vécu une grosse désillusion. Les points positifs de la soirée pour le FC Ependes? Il n’y en a pas beaucoup, malheureusement, sinon les retours au jeu de Tobias Dreher, revenu de vacances, et de Nicolas Malherbe. Blessé durant de longs mois, l’ancien attaquant du FC Chavornay a dû sortir à l’heure de jeu, victime de crampes… aux deux jambes. Il n’a plus le physique de ses vingt ans, mais s’il arrive à retrouver la forme et à enchaîner les entraînements, il pourrait être l’atout gagnant du FCE ce printemps. Marquer des buts et déchirer des défenses? Il a toujours su le faire, et le FC Ependes se prend à espérer qu’il puisse effectuer une préparation optimale pour, qui sait, mener ses coéquipiers au maintien dans quelques mois.

Sinon? Rien, en fait. Ependes, qui avait de nombreux absents importants (José Varela, Fabrice Duc, Edgar Varela, Kenny Oppliger) a été pauvre, vendredi, et une réaction est attendue jeudi prochain, à Champvent, pour finir ce premier tour au dessus de la barre. Après avoir engrangé 0 point lors des sept premiers matches, ce serait déjà ça, la bonne nouvelle.

M. Vitor Rodrigues, un homme à son affaire

A noter pour finir, c’est important, le très bon match de M. Vitor Rodrigues, l’excellent arbitre de cette rencontre. Tout seul sur le grand terrain baulméran, il a réussi à se trouver toujours près des actions, prenant des décisions très cohérentes et distribuant un minimum de cartons. La classe, tout simplement.

Il a dit à Footvaud.ch

Serge Vanetta, entraîneur du FC Baulmes

On a eu la réussite qu’on n’a pas forcément eu lors des derniers matches, il faut le reconnaître. Ependes a mieux joué que nous au milieu, mais on a su forcer la décision et je suis fier des gars. Ils ont montré un bel état d’esprit ce soir. On en avait parlé, on savait qu’on devait être un vrai groupe, faire bloc, et c’est ce qui s’est passé. C’est pour ça qu’on a pu aller chercher cette victoire qui nous fait beaucoup de bien. Il y a une bonne ambiance dans l’équipe et il ne faut pas oublier que tous les gars, mis à part un, étaient en 4e ligue l’an dernier. On savait très bien que ce serait difficile, ce n’est pas une surprise, mais on prouve qu’on n’est pas si loin. On peut se maintenir, mais c’est sûr que si on avait deux ou trois joueurs en plus, notamment offensivement, ce serait mieux.

Les hommes du match

Loïc Vanetta a inscrit le but qui a tout changé, avec un peu de réussite c’est vrai. Techniquement, il est très fin, et il fait du mal par la qualité de ses prises de balle. Il a un certain caractère et a quelque chose qui ne s’achète pas: il joue avec le coeur, pour ses couleurs. Il a tout pour incarner à long terme ce « nouveau » FC Baulmes. Gros match de Julien Regamey en défense centrale. Arrivé en cours de saison, il a fait énormément de bien au FCB et apporte son expérience de la 2e ligue inter, où il a joué avec Valmont.

Du côté du FC Ependes, très bon match de Carlos Da Silva Borges. Il n’est plus aussi percutant qu’il y a quelques années? Peut-être, oui. Il va un peu moins vite, mais il est parfait dans son rôle de milieu de terrain, où sa lecture du jeu fait merveille. Il a livré un match conforme au standard qu’on attend d’un joueur de sa classe. Bryan Porcello mérite une mention pour son coup-franc, mais aussi pour sa première mi-temps, même si celle-ci a été plombée par quelques pertes de balle inutiles. Il a tout pour devenir un joueur dominant en 3e ligue, mais doit absolument avoir plus d’influence dans le jeu et se montrer plus constant. Il lui reste encore un palier ou deux à franchir, mais il a les qualités de base, c’est sûr.

Les prochains rendez-vous

Vacances pour le FC Baulmes, tandis que le FCE reviendra dans le coin, le jeudi 13 novembre à 19h45. Les Grenouilles joueront en effet à Champvent, face à la II, un autre adversaire direct.

FC Baulmes – FC Ependes 3-2 (1-1)

Buts: 11e Br. Porcello 0-1; 17e Filipe Gonçalves 1-1; 75e L. Vanetta 2-1; 77e Gabriel Da Costa 3-1; 78e T. Dreher 3-2.

Arbitre: M. Rodrigues.

Baulmes: Girard; Roche (72e Studer), Freitas (65e M. Chabod), Regamey, Porchet; Mozzillo,  Sergio Pinto, Gabriel Da Costa; L. Vanetta, D. Vanetta, Filipe Gonçalves.

Entraîneur: Serge Vanetta.

Ependes: Noirjean; Homberger (78e Fuhrer), J. Deppierraz, S. Roulet, G. Chevalley; Crausaz, Carlos Da Silva, Br. Porcello, G. Roulet (71e Dylan Bastos); Malherbe (65e T. Dreher), Di Bennardo.

Entraîneur: Daniel Roulet.

Stade Sous-Ville.

Categories: 3e ligue, FC Baulmes

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.