Le fair-play magnifique de l’USTS II

Le fair-play magnifique de l’USTS II

« Il faut souligner ce geste, vraiment. Je tiens à ce que vous le sachiez. » Marcos Carballo nous a appelé, quelques minutes après la défaite de son équipe sur le terrain de l’US Terre Sainte II, en quarts de finale de la Coupe vaudoise. L’entraîneur de Concordia était déçu, c’est sûr, mais aussi admiratif du fair-play de son adversaire. La raison de ses louanges? Une action survenue en première mi-temps. « Ils menaient 1-0, le match était normal, rien à dire, lorsqu’on égalise. Mais le ballon frappe le poteau intérieur. Pas le poteau du but, celui qui est dedans, au fond. Ce sont des buts mobiles, vous voyez le genre? Et là, l’arbitre pense qu’il n’y a pas but! » Le central et ses deux assistants n’ont en effet pas remarqué que le ballon était entré et ressorti aussitôt. « Et c’est là que l’USTS a montré beaucoup de classe, puisqu’ils nous ont laissé marquer tout de suite à la reprise du jeu », explique Marcos Carballo.

Un but « offert » en compensation

« C’est normal, franchement. Les trois arbitres n’ont pas remarqué, mais on ne pouvait pas faire semblant de rien. Il y a eu un peu de confusion après cette action, ce qui est normal. Le jeu a repris par une balle d’arbitre et là, on a décidé de les laisser marquer le but qui leur revenait », explique Adriano Zacchei, l’entraîneur de l’USTS II. Un très beau geste, tout à l’honneur du club des Rojalets. 1-1 à la mi-temps, donc.

Aux Rojalets, c’est extinction des feux à 22h

Mais les émotions n’étaient de loin pas terminées à Coppet! Le match, complètement fou, allait se terminer sur le score de 3-3. Les buteurs pour l’USTS? Stefan Jonoski et un doublé de Douglas Klein, dont un penalty. Survenait donc la terrible séance des tirs aux buts pour décider qui allait passer en demi-finales. Le problème? A 22h pile, les lumières du Centre sportif des Rojalets s’éteignent. « On le savait, bien sûr, mais on n’a plus vraiment fait attention à l’heure. Quand on a vu que la séance des tirs aux buts démarrait à 21h55, on s’est bien doutés qu’il y allait avoir un souci », explique Adriano Zacchei. Effectivement, les lumières se sont éteintes en pleine séance! Noir complet!

Le concierge a dû se déplacer pour rallumer

Il a donc fallu appeler le concierge et rallumer manuellement en lui expliquant qu’une place en demi-finales de la Coupe vaudoise était en jeu. Quelques dizaines de minutes plus tard, la lumière était revenue et l’USTS pouvait battre Concordia au terme d’un match complètement fou. « Il y a tout eu! », souriait Marcos Carballo, évidemment déçu du résultat final.

La Coupe, une compétition importante pour l’USTS II

L’USTS passe donc dans le dernier carré et cela réjouit son entraîneur: « La Coupe, c’est toujours un objectif pour nous. Comme on ne peut pas monter en 2e ligue inter, étant une deuxième équipe, on ne peut proposer que cela aux joueurs pour les motiver un peu. C’est vraiment important chez nous, d’avoir cette compétition en point de mire. Là, on va jouer les demis, c’est super. »

« On va débuter la demi-finale à 19h45! »

« La rencontre se jouera de nouveau aux Rojalets, face à un cador qui sera soit Genolier-Begnins, soit Aigle. Dans les deux cas, ce sera compliqué, mais il faudra surtout penser à autre chose. « Je vois ce que vous voulez dire! Oui, on va commencer à 19h45 cette fois, pour avoir terminé avant 22h même s’il y a des tirs aux buts! », rigole Adriano Zacchei en guise de conclusion.

Les demi-finales le 5 mai

Pully (2e)  – FC Pied du Jura (2e)

USTS II (2e) – FC Genolier-Begnins (2e) ou FC Aigle (2e)

US Terre Sainte II – Concordia Lausanne 6-5 tab (3-3; 1-1)

Categories: Coupe vaudoise

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.