Coupe du monde de footgolf: la Suisse a des ambitions!

Coupe du monde de footgolf: la Suisse a des ambitions!

Une forte délégation suisse est arrivée ce week-end à Marrakech afin de participer à la troisième édition de la Coupe du monde de footgolf. Plusieurs représentants du foot des talus vaudois y participent, dont Vincent Huber, joueurs de Savigny-Forel. Rencontre.

Dimanche s’est ouvert la troisième Coupe du monde de footgolf à Marrakech au Maroc. Cette édition, qui a lieu jusqu’au 16 décembre, regroupe le gratin mondial de ce sport en plein essor. Il y a deux ans, en Argentine, Christian Otero était sacré dans son pays, alors que les Etats-Unis gagnaient par équipe. Cette année, 36 nations sont présentes, avec plus de 500 joueurs. En 2018, deux nouvelles récompenses sont décernées : senior (plus de 45 ans) et féminine.

La Suisse sera représentée par une forte délégation et aura de réelles chances de médailles. Deuxième de la hiérarchie suisse, Vincent Huber, joueur du FC Savigny-Forel, fait partie des outsiders. Il a accepté de répondre à nos questions avant de s’envoler pour Marrakech.

Vincent, comment vous sentez-vous avant de participer à votre première Coupe du monde?

Je me sens prêt, serein, mais impatient.

Comment va se passer votre séjour?

Nous allons arriver demain à Marrakech (ndlr : samedi). Le dimanche, on aura le droit de reconnaître les deux parcours. Le lundi, c’est le lancement pour nous.

>> A VOIR: Le teaser officiel de la Coupe du monde 2018 à Marrakech

D’ailleurs, pouvez-vous nous éclairer sur le fonctionnement?

Bien évidemment. Tout d’abord, dans la compétition masculine, nous sommes 363 à concourir. A la fin du premier parcours, les 220 meilleurs resteront dans la course. Ensuite, nous ferons le second et additionnerons les coups. Dès lors, les 100 premiers feront la grande finale du dimanche. Ce jour-là, les 18 derniers trous seront effectués. Le vainqueur sera celui qui, sur les 72 trous, aura le moins de coups.

Merci pour cet éclairage, il y a également une compétition par nation, pouvez-vous nous expliquer le format?

C’est différent. 16 pays pourront se qualifier (ndlr : sur 36) qui seront sélectionnés en additionnant le résultat des quatre meilleurs participants après le premier round. Ensuite, les pays s’affronteront comme dans une compétition à élimination directe.

Les membres du Lausanne Footgolf à la Coupe du monde

Les cinq membres du Lausanne Footgolf sont prêts à en découdre. (Crédit photo: La page Facebook de l’association)

Vincent, vous êtes deuxième de la hiérarchie suisse et 13e au classement mondial, vous venez certainement avec des ambitions à Marrakech, non?

(Réflexion) Le premier but est évidemment d’aller jusqu’en finale et ainsi être parmi les 100 premiers, après tout est possible. Au niveau de la Coupe du monde par équipe, nous aimerions atteindre les demi-finales.

Comment se passe l’ambiance au niveau de l’équipe nationale ? Est-ce que la concurrence prime?

Non, pas du tout, il y a un excellent état d’esprit. Il n’y pas de mauvaises pensées ni avec la Suisse ni dans le footgolf en général. Le but n’est pas de souhaiter de faire un raté à nos adversaires, c’est plutôt de réussir à faire mieux. On se pousse à la performance, à se surpasser.

Grâce à un crowdfunding, nous avons pu réunir assez pour payer 50% de notre séjour

Au niveau financier, comment ça se passe?

Grâce à un crowdfunding, nous avons pu réunir assez pour payer 50% du montant de notre séjour. Pour le reste, c’est nous qui déboursons. Franchement, en Suisse, avec notre pouvoir d’achat, on ne peut vraiment pas se plaindre.

Pouvez-vous nous parler des parcours de Marrakech ? Les connaissez-vous?

Oui j’ai déjà pu les tester. Il sont super roulants. Comme sur le terrain du Chalet-à-Gobet et son numéro 1 (On a testé le parcours du Chalet-à-Gobet), il y a un trou qui peut être très problématique. Il y pas mal d’obstacles, avec des bunkers ou des pentes qui peuvent être éliminatoires. Si vous tirez trop fort, le ballon peut s’échapper…

Que peut-on vous souhaiter pour votre première Coupe du monde?

(Rires). Le meilleur! Et aussi que mes attentes soient à la hauteur de mes espérances.

Merci, bon vol et surtout bonne chance à l’équipe nationale et à vous.


De grands noms à Marrakech

Youri Djorkaeff, l’ancien champion du monde français, et Nourredine Naybet, ex-international marocain, ont été nommés ambassadeurs de la compétition. En outre, les spectateurs pourront applaudir d’anciens joueurs professionnels comme Benjamin Gavanon ou Camel Meriem pour la France. Roberto Ayala, pour l’Argentine, Adel Chedli, pour la Tunisie, Pierre Van Hooijdonk, pour les Pays-Bas ou encore Ludovic Obraniak pour la Pologne. Ces derniers viseront certainement le Graal. Du côté suisse, le plus connu des « vrais » footballeurs présents au Maroc est Matias Vitkieviez.

 

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*