L’aventure du Stade Payerne s’arrête là

L’aventure du Stade Payerne s’arrête là

En attendant les résultats de Bavois et du Stade Nyonnais, qui jouent dimanche leur 32e de Coupe de Suisse, le bilan des clubs vaudois est plutôt décevant. Seuls Lausanne et Le Mont sont passés, aucun des trois autres clubs ne parvenant à créer la surprise. Payerne, Terre Sainte et Stade-Lausanne ne verront pas les 16e, malheureusement.

 

Stade Payerne (2e ligue inter) – FC Schötz (1re ligue) 1-4

22e Saliu 0-1; 70e Gemperle 0-2; 75e Saliu 0-3; 90e Ouattara 1-3; 90e+4 Gemperle 1-4.

Se faire éliminer par une équipe supérieure n’a rien de scandaleux, bien sûr, mais le Stade Payerne peut avoir des regrets. Néo-promus en 2e ligue inter, les vainqueurs de la dernière Coupe vaudoise ont fait trembler le FC Schötz (1re ligue), mais se sont finalement inclinés 1-4. Avec trois recrues titulaires (Boris Essomba, Baptiste Bersier et Hugo Da Costa), Cédric Mora avait décidé de s’appuyer sur l’ossature de l’équipe victorieuse la saison dernière, mais les Lucernois ont été plus réalistes. Payerne n’a pas démérité, pourtant, encaissant l’ouverture du score à la 22e, avant de se mettre largement au niveau de son adversaire du jour. Celui-ci s’est pourtant échappé à la 70e, puis à la 75e, faisant passer le score à 0-3. La réduction du score de Tanfoltchan Ouattara et le 1-4 final des Lucernois n’y changeront rien: les Broyards sortent de cette Coupe de Suisse avec une frustration bien réelle.

 

FC Rothrist (2e ligue) – FC Le Mont-sur-Lausanne (Challenge League) 0-1

47e Araz 0-1

Les Montains n’ont pas eu la partie facile en Argovie. Face à un club qui disputait le premier match de Coupe de Suisse de son existence, Signori Antonio a dû s’employer quelques fois pour préserver la victoire des siens. Ceux-ci ont assuré l’essentiel grâce à une frappe de Musa Araz, dès le début de la deuxième période. Le Mont a joué avec sa défense à quatre habituelle (Reis-Ndiaye-Tall-Gétaz), avec un milieu de terrain composé d’Araz, Chappuis et Berisha, soutenant un trio d’attaque Alvarez-Madou-Nsiala. Ce match ne restera pas dans l’histoire du club montain, qui a su éviter le piège et c’est tout.

 

US Terre Sainte (1re ligue) – FC Bienne (Challenge League)

49e Safari 0-1

500 personnes se sont rendues aux Rojalets, où le FC Bienne s’est montré l’équipe la plus entreprenante d’entrée. Les Seelandais menaient au « corner-score » 8-1 à la mi-temps… Mais l’USTS tenait bon, autour d’Alexandre Duvoisin, que Patrick Duval avait choisi de titulariser dans les buts. Terre Sainte aurait même pu marquer le 1-0 par Paul-Henri Pilloud et, plus tard, par Alessandro Albii. Les joueurs de La Côte ont fini par craquer à la 49e, Kaua Safari inscrivant le seul but de la rencontre. Dommage, car il y avait la place pour faire mieux face à un adversaire en pleine crise de confiance. Dernier de Challenge League, Bienne a remporté aux Rojalets la première victoire de sa saison, tout simplement.

 

YF Juventus (Promotion League) – Lausanne Sport (Challenge League) 1-3

26e Dessarzin 0-1; 33e Barreiro, pen. 1-1; 46e Ianu 1-2; 80e Gauthier 1-3

Comme on s’y attendait un peu, le LS a souffert à Zurich, mais a fini par se qualifier. Avec Kevin Fickentscher dans les buts, une défense Lavanchy-Katz-Rippert-Marazzi, un milieu à cinq Dessarzin-Meite-Ming-Mveng-Krasniqi et et l’inévitable Ianu en pointe, le LS avait quasiment aligné son équipe-type. Fickentscher a donc retrouvé une place de titulaire, et n’a été battu que sur un penalty, en arrêtant même un deuxième alors que le score était déjà de 1-3. A noter le premier but avec le LS d’Alex Gauthier, l’avant-centre de Team Vaud M21… qui est entré en jeu avant Andelko Savic dans ce match! L’ancien joueur de la Sampdoria a remplacé Ianu à la 83e et ses perspectives de temps de jeu ne sont, pour l’instant, pas à la hauteur de ses espérances.

 

Stade-Lausanne-Ouchy (1re ligue) – FC Münsingen (1re ligue) 0-1

Affreux. Le SLO a encaissé un but d’entrée, à la 2e minute de jeu, et a couru durant 90 minutes après le score, sans arriver à égaliser. Les occasions franches n’ont pas manqué et Nicolas Tebib a même manqué un penalty à la 80e… Dommage, car Stade avait largement les moyens de passer face à une formation qui comptait, comme lui, 6 points en deux matches de championnat. Sortir ainsi est très frustrant, surtout que la meilleur équipe sur le terrain était vaudoise. Il va falloir se reconcentrer bien vite sur le championnat et évacuer cette déception. Promis, on n’en parlera pas longtemps, pour autant que Stade-Lausanne réagisse vite et qu’on ne puisse pas parler de tournant d’une saison jusque-là parfaite.

Categories: Coupe suisse