« On a besoin de tout le monde pour réussir »

« On a besoin de tout le monde pour réussir »

A quelques encablures du début de la saison, Giorgio Continis’est livré à notre site internet.

Comme d’habitude, le « LS » a aligné les bons résultats durant la préparation. On peut en déduire que votre équipe est prête pour la reprise.

Contre les équipes d’un calibre supérieur, nous connaissons moins de problèmes que contre celles qui cadenassent derrière. En championnat, c’est toute autre chose. J’espère vraiment voir des formations qui jouent au football. Schaffhouse et Winterthur avec leurs jeunes devraient le faire.

Quelles corrections avez-vous amenées à votre contingent ?

J’aimerais voir mes joueurs défendre de manière plus courageuse et s’ouvrir plus. Offensivement, on a de meilleurs choix dorénavant. C’était un point faible la saison dernière. On a réglé ce problème et on a beaucoup travaillé devant le but et on sera prêt à se découvrir au besoin. En plus, avec Aldin Turkes, on a trouvé le footballeur qui nous manquait. Il est techniquement bon, il est grand, il a un bon jeu de tête et garde très bien le ballon. De plus, j’ai plusieurs options en attaque avec Zeqiri, Koura et Oliveira

J’ai de la chance d’avoir un contingent où quasiment tous les gars peuvent être titulaires avec de bons jeunes. Cependant, pour une promotion, on ne peut pas uniquement donner les clefs à des jeunes, il est nécessaire d’avoir des joueurs d’expérience pour les entourer. Pas seulement au niveau du football, il y a également les à-côtés, comme l’hygiène de vie.

Que doit-on attendre du Contini version 19/20 ?

Je ne vais pas changer mon caractère ni ma façon d’entraîner. Nous avons procédé à des changements et cela devrait nous amener à notre objectif.

Beaucoup de suiveurs du « LS » sont déçus de la saison dernière, pouvez-vous les rassurer ?

J’espère qu’ils seront présents. Pour moi les fans doivent toujours être fidèles au club, mais je veux qu’ils sachent que je m’identifie à 100% à ce projet, je suis totalement impliqué et ouvert à répondre à toutes les questions que l’on me pose, dans la mesure du possible. On a besoin de tout le monde pour réussir.

Quelles corrections avez-vous amenées ?

C’est plus facile de démarrer pour moi et le staff. L’année passée, les nouveaux devaient s’acclimater. Dorénavant, on se connait et je sais comment les joueurs réagissent dans quelle situation. On va continuer le travail que l’on a commencé.

Votre discours respire l’optimisme. Vous semblez très confiant.

Absolument, nos objectifs sont clairs. En revanche, je ne me ferais pas de soucis, si durant quelques matchs, on est un peu dedans, ça fait partie d’une saison. Grâce à notre expérience de l’année passée, je pourrai analyser plus vite et corriger.

Comment sentez-vous ce début de championnat ?

Nous sommes physiquement et mentalement prêts pour cette reprise. Notre contingent a connu peu de mouvements. Ce n’est pas le cas de Schaffhouse ou encore de Chiasso. C’est un avantage de les affronter maintenant.

Quels favoris joueront les premiers rôles ?

Il y a d’intéressantes équipes. Vaduz a subi beaucoup de changements, mais il y a des arrivées intéressantes. Winterthur a engagé Buess et a fait un excellent championnat. Mais les favoris sont clairement GC, Aarau et Lausanne.

Que pensez-vous de Stade-Lausanne ?

Le club va devoir s’adapter au rythme plus élevé de la Challenge League. J’ai vu jouer Stade, il y a de très bons footballeurs. Ils doivent profiter de l’euphorie de la promotion. Le temps nous donnera toutes les informations sur ce championnat qui s’annonce passionnant.

Categories: Accueil, Football d'élite

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*