Lausanne n’a rien montré, Zurich en a profité

Lausanne n’a rien montré, Zurich en a profité

Après une éclaircie et une victoire face à Lucerne le week-end dernier, Lausanne s’est incliné dans les bourrasques du Letzigrund 2-0.

Zurich, n’est pas la meilleure défense – à égalité avec les Young-Boys – du pays pour rien. Lausanne l’a appris à ses dépens en n’arrivant pas à se montrer dangereux. Les pensionnaires du Letzigrund, beaucoup plus entreprenants, ont mis du temps à confirmer leur domination. Lausanne avait, en effet, décidé de se positionner bas sur le terrain afin d’éviter de laisser la profondeur aux attaquants zurichois. Cependant, Michael Frey, d’une frappe imparable, et Alain Nef, de la tête imparable, ont condamné Lausanne à la défaite.

Frey porte-bonheur

La formation d’Uli Forte n’a de loin pas volé les trois points. Sevrée de victoire depuis quatre rencontres, elle peut remercier son buteur Michael Frey. L’ancien attaquant du LOSC a crucifié Castella d’une frappe chirurgicale à la 63e. Sa dernière réussite remontait à mi-octobre lors de la rencontre face au FC Thoune. Il s’agissait de la dernière victoire des pensionnaires du Letzigrund.

Un porte-bonheur bienvenu pour le club zurichois, car la réussite semblait fuir les Zurichois. A la 52e, Raphael Dwamena ajustait le poteau de Thomas Castella à bout portant. La chance avait, semble-t-il, choisi le camp lausannois, surtout que huit minutes plus tard, les hommes de Fabio Celestini avaient l’occasion de tuer le match. Grâce à un excellent travail de Campo à la sortie d’un corner défensif, Lausanne se retrouvait à 4 contre 1. Las, Benjamin Kololli, pour la deuxième fois de la rencontre, se montrait trop personnel et échouait sur l’excellent Vanins. Il s’agissait – on le saura plus tard – du tournant du match.

Un tir cadré…

Uli Forte, entraîneur du FCZ, aura également réussi son match avec un coaching gagnant. Entré en jeu à la 63e, Adrian Winter s’est fendu d’un centre parfait pour Alain Nef, rentré sur le terrain à la 72e, à dix minutes de la fin du temps réglementaire. Lausanne était mené 2-0. Malgré plusieurs tentatives d’aller de l’avant, les Vaudois n’ont pas réussi à amener la danger devant la cage de Vanins.

Les statistiques ne mentent que très rarement. Zurich a cadré neuf tirs ; Lausanne qu’une seule fois. Il ne faut pas chercher plus loin les raisons de cette défaite, la troisième en quatre rencontres pour Lausanne. La formation du Président David Thompson se retrouve 6e avec cinq points d’avance sur Lucerne, bon dernier. Une réaction sera attendue samedi à La Pontaise face au FC Bâle.

FC Zurich – FC Lausanne-Sport 2-0 (0-0)

Buteurs : 63e Frey 1-0, 81e Alain Nef 2-0

Stade du Letzigrund, Zurich, 9225 spectateurs

Arbitre: Sascha Amhof

Zurich: Vanins (C); Thelander, Bangura, Brunner (72e Nef); Rodriguez, Pälsson, Sarr, Modou ; Rüegg (63e Winter), Dwamena (72e Koné) , Frey ; Entraîneur : Uli Forte

Lausanne : Castella ; Monteiro, Manière, Rochat (C) (67e Marin); Kololli, Maccoppi, Tejeda (72e Dominguez), Gétaz ; Campo, Zarate (83e Zeqiri) ; Margiotta ; Entraîneur : Fabio Celestini

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*