Le Lausanne-Sport retrouve gentiment l’accent vaudois

Le Lausanne-Sport retrouve gentiment l’accent vaudois

« C’est sûr que quand il y avait 1-4 pour Bienne, on avait une goutte de sueur qui coulait du front… Qu’on le veuille ou non, on est dépendants des résultats sportifs. » A vingt minutes de la fin du premier match de championnat du « nouveau » FC Lausanne-Sport, Gianluca Sorrentino ne faisait pas le fier. Le directeur exécutif du LS avait pourtant l’impression d’avoir bien travaillé en coulisses pour faire de ce rendez-vous une fête, mais le score gâchait tout. Et puis, le LS s’est réveillé, a marqué quatre fois et s’est imposé 5-4. « Et là, sincèrement, j’y ai vu comme un signe », explique « GS ». Celui que le LS, effectivement, avait fait quelque chose de juste cet été en « régionalisant son effectif » et en mettant en place des manifestations censées rapprocher le club de la Pontaise de son public.

Les joueurs du LS étaient partout cet été

Jamais autant que cet été, on n’a vu Fabio Celestini et ses joueurs répondre positivement aux demandes des clubs et des camps sportifs de la région. Ce n’est pas que le LS ne le faisait jamais, c’est vrai, mais ces derniers mois, impossible de rater Xavier Margairaz, Hélios Sessolo ou l’entraîneur du Lausanne-Sport. Une volonté délibérée? « Non », avoue cependant Gianluca Sorrentino. Alors, quoi? « Simplement, les gens nous demandent beaucoup plus de venir. Et nous, on sent ce soutien populaire. On ne veut pas faire les choses à l’envers en proposant notre présence à des gens qui n’en veulent pas, mais ceux qui ont envie de nous voir reçoivent en général une réponse positive. » Il y a évidemment des déçus et il y aura toujours des contre-exemples, mais le LS a joué son rôle de club-phare ces dernières semaines.

Alain Joseph: « Il y a un engouement, c’est indéniable »

« Il y a un engouement, c’est indéniable », relève Alain Joseph, pas mécontent de la tournure des événements. Le LS est leader, les gens viennent au stade et des Vaudois sont sur le terrain. L’état de grâce. « Il y a un seul point noir », soupire le président du Lausanne-Sport, sans qu’on ait besoin de trop de temps pour devenir où il veut en venir. La Pontaise, encore et toujours, constitue un frein à la chaleur populaire et au développement du club. La Tuilière se fait attendre, mais cela n’empêche pas les efforts pour remplir le plus possible le stade olympique. Cela, c’est la tâche de Gianluca Sorrentino et de son équipe: « C’est à nous de faire en sorte que les gens aient envie de venir. Mais pour cela, il n’y a pas d’autre recette que d’aller chercher le public là où il est. »

Le partenariat avec la FVJC est effectif

De cette volonté est d’ailleurs née une collaboration entre le LS et la puissante Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes. « L’idée, c’est que leurs finales se jouent à la Pontaise. De notre côté, on se voit bien aller jouer un match de préparation dans un giron », explique Gianluca Sorrentino. Le public lausannois, ce n’est pas un secret, est vieillissant. Il y a bien le fameux « Club des 30 », qui regroupe de dynamiques trentenaires, mais il est vrai que le LS doit absolument chercher à rajeunir son public. « En allant montrer à ses jeunes que le LS est vaudois, qu’il a des valeurs du terroir, on a envie de leur donner la petite étincelle, celle qui fera qu’un dimanche après-midi, ils se disent: on va au stade », continue le directeur exécutif du club des Plaines-du-Loup. Un vaste chantier, tant le LS s’est éloigné de son public depuis une vingtaine d’années.

Bientôt 5000 de moyenne?

La volonté est là, les compétences aussi. Il faut maintenant que les résultats suivent, sur le terrain et en dehors, mais tous les signaux sont au vert. Face à Wohlen, samedi 29 août, ils était 3500 à la Pontaise. Un chiffre encourageant, mais qui va aller en progressant dans les semaines à venir. Ce LS-là mérite qu’on le suive. Bientôt une moyenne de 5000 spectateurs au Stade Olympique? On a envie de prendre ce pari-là.

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*