Lausanne rate sa première dans son nouvel écrin

Lausanne rate sa première dans son nouvel écrin

La formation de Giorgio Contini n’a pas trouvé les solutions face à Young-Boys. Très bien organisés sur le terrain, les Bernois se sont imposés 3-0.

Après plusieurs reports de la fin des travaux, le « LS », enfin, pouvait évoluer dans son stade flambant neuf. Malheureusement, la situation actuelle fait que l’inauguration et le premier match de l’histoire de la Tuilière devaient se jouer à huis clos. Sûr qu’avec les supporters, tout aurait pu être différent, à commencer par un thermomètre qui aurait pu afficher 2 ou 3 degrés de plus à l’intérieur de l’enceinte grâce aux 12’544 spectateurs qui auraient pu être présents.

À la lecture de la feuille de match, les Lausannois gardaient espoir de bousculer le triple champion suisse, car l’entraîneur bernois Gerardo Seoane laissait au repos certains de ses titulaires habituels : Nsame, Lustenberger, Fassnacht ou encore Ngamaleu. La rencontre de dimanche contre le « LS » était, en effet, placé entre 2 parties d’Europa League pour Young-Boys, dont un choc au sommet jeudi contre l’AS Rome.

Excellent départ du « LS »

Sûrement boosté par le fait d’évoluer dans son nouvel écrin, Lausanne prenait le jeu à son compte. Très remuant, Evann Guessand donnait les premiers frissons aux nombreux (télé)spectateurs du magnifique stade la Tuilière. Le jeune attaquant débordait par deux fois sur le côté gauche, il pouvait s’infiltrer dans la surface de réparation, mais il tergiversait trop ou faisait le mauvais choix au dernier moment.

« YB » réagissait à la 15e minute par l’intermédiaire de Miralem Sulejmani. Sa frappe était cadrée, mais Mory Diaw était attentif. À la 23e, Evann Guessand se faisait, à nouveau, l’auteur d’un long rush sur la gauche. Cette fois-ci, il tentait le tir, mais cela passait juste à côté du poteau de David von Ballmoos. 7 minutes plus tard, Lausanne était trop attentiste ce qui permettait à Young-Boys de combiner trop facilement. Bien sur ses appuis, Jordan Lefort ouvrait le score d’un joli tir et a ainsi pu devenir le premier buteur de l’histoire du stade de la Tuilière.

La 2e mi-temps largement en faveur des Bernois

Rentrés au vestiaire avec seulement 1 but de retard, les Lausannois gardaient l’espoir de prendre au moins 1 unité aux Bernois. À la 49e, Stjepan Kukuruzovic bottait un bon coup franc qu’Aldin Turkes reprenait au 1er poteau, mais ça passait juste à côté. Quelques secondes plus tard, Felix Mambibi tuait une partie du suspense. Sur un corner, l’attaquant était plus prompt à reprendre un ballon repoussé une première fois par Diaw. La défense vaudoise faisait preuve de trop de laxisme.

Dès lors, les hommes de Giorgio Contini n’arrivaient plus à inquiéter son adversaire qui pouvait se contenter de gérer. Le « LS » encaissait une troisième fois par l’inévitable Jean-Pierre Nsame. Le meilleur buteur du championnat, avec 4 réussites, à égalité avec Cabral, n’a eu besoin que de 5 minutes pour inscrire le 3-0.

Lausanne n’a, malheureusement, pas réussi l’exploit de battre le leader pour son premier match dans sa nouvelle enceinte. Et même si le club de la capitale n’a pas évolué avec ses meilleurs éléments lors du coup d’envoi, il reste supérieur à son adversaire du jour. Il y a encore plusieurs classes d’écart avec un « LS » joueur, mais trop tendre face à une équipe bien en place et expérimentée.


FC Lausanne-Sport – BSC Young Boys 0-3 (0-1)

Buts: 30e Lefort 0-1, 53e Mambimbi 0-2, 88e Nsame 0-3.

Lausanne: Diaw; Jenz, E. Monteiro (58e Zohouri), Loosli; Boranijasevic, Kukuruzovic (74e Barès), Puertas, Flo (58e Zekhnini); Brazão (58e Geissmann); Guessand, Turkes (74e Da Cunha).

Entraîneur: Giorgio Contini.

Young Boys: Von Ballmoos; Maceiras, Camara (56e Bürgy), Zesiger, Lefort; Sulejmani (68e Fassnacht), Sierro (83e Rieder), Aebischer, Gaudino (83e Nsame); Mambimbi (68e Ngamaleu), Siebatcheu.

Entraîneur: Gerardo Seoane.


(Photo de couverture: Facebook du Lausanne-Sport)

Categories: Accueil, Football d'élite