Lausanne prend un bon point sans vraiment convaincre

Lausanne prend un bon point sans vraiment convaincre

« Oui, c’est un bon point. Je nous ai sentis moins performants, surtout en fin de match. On avait des circonstances atténuantes, dont le terrain et notre manque de rythme à la suite de notre match renvoyé à Schaffhouse, mais je n’ai pas envie de chercher trop d’excuses. En 2016, on a pris sept points en trois matches à la maison, c’est quasiment autant que sur tout le premier tour! » Fabio Celestini exagère un tout petit peu, mais sur le fond, il n’a pas tort. Son Lausanne-Sport est toujours invaincu depuis la reprise, mais son équipe a mis la barre tellement haut depuis quelques semaines que, désormais, un match nul est vécu comme une contre-performance. Ce point pris face à Xamax (1-1) dimanche après-midi à la Pontaise n’est pourtant pas un mauvais résultat, surtout si l’on songe que les Lausannois avaient perdu deux fois face aux Neuchâtelois cette saison. Alors, quand Charles-André Doudin a trompé Thomas Castella à la demi-heure de jeu sur penalty pour inscrire le 0-1, on a eu un peu peur, on l’avoue.

« Un match comme celui-là, en 2015, on l’aurait perdu »

Lausanne, sur un terrain rendu praticable par l’action formidable de plusieurs bénévoles venus peller la neige dimanche matin, n’a pas développé son jeu habituel, c’est certain, mais a eu le mérite d’essayer et, surtout, de revenir au score. « Un match comme celui-là, en 2015, on l’aurait perdu », soutient Fabio Celestini, histoire de montrer que son équipe a progressé. Surtout, le LS n’a pas été aidé par le terrain, puisque son jeu, tout de passes courtes, n’est forcément pas facile à mettre en place sur une pelouse qui était encore enneigée quelques heures avant.

Laurent Walthert rate sa sortie, Pak en profite

Les Vaudois ont pourtant réussi à égaliser sur une action il est vrai assez chanceuse. Peu après la pause, Nicolas Gétaz a centré depuis la gauche, mais son envoi manquait de force pour être réellement dangereux. Laurent Walthert, le gardien neuchâtelois, a hésité à sortir, puis a choisi d’y aller… en glissant sur son premier appui. Kwang-Ryong Pak en a profité pour effleurer le ballon et le mettre au bon endroit, alors que le malheureux Walthert venait percuter son coéquipier Kiliann Witschi, lequel a dû être soigné sur le coup! « Je ne voulais pas y aller… J’aurais mieux fait de m’écouter. Mais sincèrement, même si je n’avais pas glissé, je pense que j’aurais été un peu court », a d’ailleurs déclaré le gardien xamaxien après le match.

Un match nul au final assez juste

Le LS a donc eu de la réussite sur ce coup-là, mais a obtenu un match nul globalement mérité. Dante Senger a eu deux occasions pour les visiteurs, Chadrac Akolo une grosse à la 44e (bon arrêt de Thomas Castella) et les Neuchâtelois auraient donc pu marquer ce deuxième but qui aurait fait la différence. En fait, ce 1-1 est quand même assez juste, car il faut bien dire que les Lausannois n’ont pas été avantagés par l’arbitrage puisque le penalty accordé à Pietro Di Nardo pour une prétendue faute d’Olivier Custodio était très sévère. Surtout que, quelques secondes avant, complètement de l’autre côté du terrain, M. Schärer avait décidé de fermer les yeux sur une faute neuchâteloise à l’orée des seize mètres. Xamax s’en tirait vraiment bien sur ce coup-là.

Fabio Celestini: « On a partiellement résolu le problème xamaxien »

Neuchâtel n’a donc pas réussi le carton plein face à Lausanne cette saison, ce qui réjouissait Fabio Celestini, un brin ironique. « On progresse! On a partiellement résolu le problème xamaxien, même si on n’a toujours pas gagné face à eux. Ce sera pour le quatrième match, à Neuchâtel, sur une pelouse qui n’aura pas de faux rebond cette fois », soulignait l’entraîneur du Lausanne-Sport. Au final, on retiendra le point du match nul, qui permet aux Vaudois de reprendre neuf points d’avance sur Wil, qui joue ce lundi à Chiasso. Mathématiquement, tout va bien, c’est sûr. Sur le plan du jeu, un thème si cher à Fabio Celestini, ce dimanche ne restera pas comme une référence. Mais, de nouveau, on est assez d’accord pour dire que l’état du terrain n’a vraiment pas favorisé le leader du championnat.

Fc Lausanne Sport vs Fc Neuchâtel Xamax 1-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Six joueurs surnuméraires ce dimanche

Un point positif, quand même, outre l’état d’esprit général? Fabio Celestini, c’est assez réjouissant pour le dire, peut faire jouer la concurrence à plein durant ce deuxième tour. La liste des joueurs non-convoqués pour ce match est ainsi d’un niveau jamais atteint cette saison, puisque le contingent est au complet, le quatrième gardien Mathieu Descloux excepté, lui qui a été victime d’un accident de la route durant le premier tour. Ce dimanche, le LS avait laissé en tribunes Quentin Rushenguziminega, Santiago Feuillassier, David Marazzi, Andi Zeqiri, Ali Kabacalman et Adrian Alvarez!

Samuele Campo a eu la balle du 2-1 pour sa première sous le maillot du LS

Samuele Campo a lui pu faire ses débuts, l’ancien capitaine du FC Bâle M21 entrant peu après l’heure de jeu en lieu et place de Ming Yang Yang. Fabio Celestini avait décidé de procéder à un changement offensif en faisant entrer le très technique milieu de terrain, mais celui-ci n’a pas eu trop d’occasions de s’illustrer. Il a eu une belle chance de but, quand même, mais sa frappe est passée largement au dessus à dix minutes de la fin. Dommage, il était bien placé, à vingt mètres face au but, mais au moins a-t-on pu entendre grâce à lui un fameux « Penche-toi en avant, fiston », venu d’un aimable octogénaire à béret. C’est toujours ça de pris.

5120 spectateurs un jour de froid

A noter, pour finir, que le Lausanne-Sport a battu son record de fréquentation cette saison à la Pontaise. 5120 spectateurs sont en effet venus garnir les travées du Stade Olympique, dont quelques centaines de visiteurs neuchâtelois. Il neigeait et il faisait froid, mais les gens sont venus quand même: la vraie victoire de ce dimanche, elle est là, et on ne serait vraiment pas étonné de constater que 7500 à 8000 personnes viennent dans les prochaines semaines accompagner ce LS vers la Super League.

Fc Lausanne Sport vs Fc Neuchâtel Xamax 1-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Les hommes du match

Kwang-Ryong Pak a de nouveau été très bon. Le Nord-Coréen a marqué son quatrième but en quatre matches depuis son arrivée au LS et a encore une fois montré ses qualités dans le jeu. Il est rapide, technique et il est fort devant le but. Que demander de plus? A Bienne, au premier tour, il a marqué 4 fois en 17 matches, preuve qu’il s’adapte parfaitement au jeu lausannois. Vraiment impressionnant. Olivier Custodio a été fidèle à lui-même: tout en précision dans le jeu long et bon sur balle arrêtée. Il a perdu un ou deux ballons chauds en première période, ce qui a étonné tout le monde à la Pontaise, mais ses erreurs n’ont pas porté à conséquence. Il a encore progressé dans son placement et est une véritable rampe de lancement pour ses coéquipiers. Enfin, on n’oubliera pas de mentionner Arnaud Bühler, très solide en défense centrale. Il s’est même permis un passage dans le dos et un débordement côté gauche en fin de match!

Du côté de Xamax, on va rendre hommage à deux des trois joueurs vaudois titulaires. On n’est pas objectif? Bien sûr que si. Freddy Mveng a été très bon à mi-terrain et on est assez à l’aise pour l’écrire, vu que Gérard Castella lui l’a dit dans les couloirs de la Pontaise après le match. S’il y a une chose dont on est sûr, c’est qu’on connaît (beaucoup) moins bien le football que le sélectionneur de l’équipe nationale M18, donc on a tendance à le croire quand il dit quelque chose. Freddy Mveng a donc été très bon dimanche, récupérant énormément de ballons et n’en perdant que très peu. Il n’est pas qu’un milieu défensif: il joue vite vers l’avant, perfore et trouve ses attaquants dans la profondeur. Très fort. Ensuite? Mustafa Sejmenovic a été très solide, dans un contexte pas facile. Déjà, il s’est coltiné Pak pendant 90 minutes et ce n’est jamais une bonne nouvelle pour un défenseur. Il a très bien tenu le choc, et a agi en véritable patron de la défense, même lorsqu’il a du changer de partenaire en charnière après la blessure de Kiliann Witschi à l’heure de jeu. Il a même dû changer de position, passant d’axe gauche à axe droit, sans que ses performances s’en ressentent. Comme d’habitude, il a été très fiable, lui qui est un titulaire indiscutable en Challenge League depuis la saison 2003/2004. La seule chose qui lui manque cette saison? Des buts! Il est toujours fixé à 0, alors qu’il en inscrit toujours deux ou trois par championnat d’habitude. Enfin, on mentionnera Charles-André Doudin, très bon à mi-terrain, mais qui a eu la mauvaise idée de se faire expulser à un quart d’heure de la fin, ce qui ternit son bilan global. Et évidemment, le numéro 10 de Xamax a également le tort de ne pas être vaudois.

Les prochains rendez-vous

Lausanne se déplace à Winterthour le lundi 14 mars. Coup d’envoi à 19h45 à la Schützenwiese.

Lausanne-Sport – Neuchâtel Xamax FCS 1-1 (0-1)

Buts: 32e Doudin, pen. 0-1; 48e Pak 1-1.

Arbitres: M. Sandro Schärer, assisté de M. Bekim Zogaj et de M. Bastien Lengacher.

LS: Margairaz; Lavanchy, Manière, Bühler, Gétaz; Ming (66e Campo), Custodio, Pasche; Mendez (71e Dessarzin), Margairaz (57e Sessolo); Pak.

Entraîneur: Fabio Celestini.

Xamax FCS: Walthert; Gomes, Witschi (58e Facchinetti), Sejmenovic, Zesiger; Di Nardo, Mveng; Veloso (13e De Coulon), Doudin, Akolo (70e Delley); Senger.

Entraîneur: Michel Decastel.

Stade Olympique de la Pontaise, 5120 spectateurs. 75e, expulsion de Charles-André Doudin (deuxième avertissement).

Fc Lausanne Sport vs Fc Neuchâtel Xamax 1-1

Toutes les images du match en cliquant sur ce lien

Categories: Football d'élite

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.