Lausanne doit apprendre de cette défaite

Lausanne doit apprendre de cette défaite

On va commencer par cette statistique: le LS, à la maison, a marqué 11 points en 8 matches. A l’extérieur? 16 en 7 parties. Le constat est clair: le Lausanne-Sport ne sait plus gagner à la Pontaise, où il n’a pas remporté les trois points depuis le 29 août et la venue du FC Wohlen dans un match que Fabio Celestini a défini dernièrement comme un des plus mauvais de son équipe depuis le début du championnat. Alors, pourquoi le Lausanne-Sport y arrive-t-il à l’extérieur et pas à la maison, alors que son jeu, tout en possession de balle, devrait plutôt produire le résultat inverse? Ce LS n’est pas une équipe de contre, surtout pas, mais peine à trouver la solution à domicile face à des équipes regroupées et frappant en contre-attaque justement, comme Winterthour ou Le Mont. Et quand une équipe comme Xamax hier vient les presser haut, les Lausannois peinent à répondre. Alors oui, il y a encore du boulot pour Fabio Celestini et son staff, qui doivent apprendre de ces revers.

Xamax est venu presser haut

Toutes ces défaites ne se ressemblent pas, on l’a dit, et il faut donner du mérite à Xamax pour ce qui s’est passé lundi soir à la Pontaise, devant 4999 spectateurs. Michel Decastel avait demandé à ses milieux de terrain d’aller presser le porteur du ballon lausannois et cela s’est vu. Que ce soit Freddy Mveng, Thibaut De Coulon ou Pietro Di Nardo, tous ont harcelé les Vaudois, qui n’ont pas pu développer leur jeu de passes habituel ou, disons, pas aussi bien que d’habitude. Ce mérite-là revient aux Neuchâtelois, qui ont tout donné pendant 90 minutes dans le pressing, sans trop reculer. On avait l’habitude de voir Xamax plonger dès le début de la deuxième période, mais ce temps-là semble révolu. Michel Decastel a apporté une autre intensité et un autre sérieux au jeu xamaxien. Lausanne, en tout cas, n’a pas su trouver la solution à ce harcèlement constant.

Deux arrêts décisifs de Laurent Walthert

On y a cru, pourtant, au succès vaudois, après le 1-1 d’Hélios Sessolo à la 51e. On aurait assez bien vu Xamax craquer à ce moment-là, mais Freddy Mveng, devant le public de sa ville, a pu inscrire le 1-2 sur une remise magnifique de la tête de Dante Senger. Xamax avait pris l’avantage à la 65e et allait profiter d’une pause bienvenue, suite à la blessure de M. Lionel Tschudi, touché au mollet. Le match a été interrompu pendant cinq minutes, le temps pour Alain Bieri, le quatrième arbitre, de se mettre en tenue et de s’échauffer la moindre pour finir le match. Ces cinq minutes-là ont fait du bien aux Neuchâtelois, et coupé les jambes aux Vaudois. Pourtant, ils auraient pu égaliser deux fois, les Lausannois, par Jocelyn Roux, mais Laurent Walthert a réussi deux parades miraculeuses. Et si c’était lui, le meilleur portier de Challenge League depuis le début de la saison? Pas impossible du tout, tant il a rapporté de points à son équipe depuis le mois de juillet.

L’engouement des spectateurs est réel

Alors oui, Xamax a fait tout juste lundi, mais le LS aurait largement pu gagner avec un peu plus de réussite et le discours de tout le monde serait différent aujourd’hui. Fabio Celestini insiste cependant énormément sur le contenu des matches, plutôt que sur le résultat en lui-même. L’entraîneur du LS le dit et le répète: son équipe ne vise pas la montée, mais bien une progression constante de ses joueurs. Celle-ci est plus importante que tout le reste dans son esprit. Soit. Mais alors, il faut bien dire une chose: son équipe doit progresser dans sa maîtrise des matches à domicile. Dimanche dernier, il y avait 4680 spectateurs face au Mont. Lundi face à Xamax, ils étaient 4999. L’engouement est là, il est réel, et c’est bien grâce au nouveau projet dont Fabio Celestini est l’instigateur. On a assez dit ici qu’on en était partisan et qu’on y croyait à fond. Il n’en reste pas moins une vérité: ces deux derbys disputés à domicile devant des affluences aussi réjouissantes n’ont rapporté qu’un point au LS. Et ce n’est pas uniquement la faute de Maxime Brenet et de Laurent Walthert.

Pas assez de tranchant au LS

En fait, ce Lausanne-Sport manque un peu de rapidité et de tranchant peut-être. Quand l’équipe joue avec un seul attaquant comme hier, le manque d’ailiers se fait cruellement ressentir. Alexandre Pasche est l’un des meilleurs joueurs de Challenge League, et Hélios Sessolo le sera bientôt, mais aucun des deux n’est un joueur de profondeur, pas plus que Xavier Margairaz dans l’axe. Au contraire, ce sont trois formidables manieurs de ballons, mais le LS manque un peu de diversité offensive, sans doute, pour faire la différence autrement que dans la conservation du ballon. Alors, quand David Marazzi (remplaçant) et Numa Lavanchy (blessé) ne sont pas là, les couloirs offensifs sont désespérément vides. C’est un style, et celui du LS nous plaît, mais, on le répète, il n’y a pas forcément de plan B quand cela coince offensivement. Et cela, c’est peut-être une piste de réflexion pour le mercato.

Fc Lausanne Sport vs Fc Neuchâtel Xamax 2-3

Toutes les images du match en cliquant ici

Les hommes du match

Jocelyn Roux s’est battu durant 90 minutes, comme d’habitude, et aurait mérité de marquer plus qu’une fois. Cet homme-là ne triche jamais et se retrouve toujours en première ligne. Bonne entrée de Romain Dessarzin, qui a réveillé tout le monde et mis un peu de folie dans le jeu offensif du LS.

Du côté de Xamax, match énorme de Freddy Mveng, auteur d’un doublé et d’une performance XXL pour son retour à la Pontaise, lui qui en était parti en février alors que Marco Simone ne voulait plus de lui. Il a répondu à sa manière, sans aucune animosité mais avec une certaine satisfaction. Laurent Walthert mérite également une mention pour ses deux arrêts déterminants devant Jocelyn Roux en deuxième période.

Les prochains rendez-vous

Place à la trêve internationale. Ensuite, Schaffhouse accueillera le LS le samedi 21 novembre à 17h45. Le même jour, à 19h, Xamax reçoit Aarau. Le dimanche 22, à 15h, Le Mont reçoit Bienne.

Lausanne-Sport – Neuchâtel Xamax FCS 2-3 (0-1)

Buts: 44e Doudin, pen. 0-1; 51e Sessolo 1-1; 65e et 90e Mveng 1-3; 90e Roux 2-3.

Arbitres: M. Lionel Tschudi, assisté de M. Christopher Chaillet et de M. Matthias Sbrissa.

LS: Castella; Krasniqi (65e Pandiani), Monteiro, Bühler, Gétaz; Custodio; Pasche, Ming (46e Dessarzin), Margairaz, Sessolo (65e Feuillassier); Roux.

Entraîneur: Fabio Celestini

Xamax: Walthert; Gomes, Witschi, Sejmenovic, Zesiger; Di Nardo, Mveng, De Coulon (80e Boillat); Delley (90e Berisha), Doudin; Senger.

Entraîneur: Michel Decastel

Stade Olympique de la Pontaise, 4999 spectateurs.

Fc Lausanne Sport vs Fc Neuchâtel Xamax 2-3

Toutes les images du match en cliquant ici

Categories: Football d'élite

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*