L’AS Haute-Broye 2014-2015, ça c’est du football !

L’AS Haute-Broye 2014-2015, ça c’est du football !

Bien sûr, il y a un joueur exceptionnel. Son nom? Cyril Dufey, auteur désormais de 11 buts lors des 7 premiers matches de championnat. L’attaquant de l’ASHB a fait très mal à Iliria Payerne vendredi soir, inscrivant un splendide doublé en première mi-temps et compte désormais près de la moitié des buts inscrits par son équipe depuis le début de saison (23). Un homme comme lui en attaque, cela aide, forcément. Mais il serait faux de résumer l’AS Haute-Broye à ce seul joueur-là. Car on le dit: vendredi soir, on a été conquis par la qualité de jeu, l’enthousiasme et la cohésion de cette équipe. Après sept matches, l’équipe de Daniel De Nardis est leader du groupe 4 de 3e ligue avec 19 points. Le bilan? 6 victoires, un match nul.

Un match déjà important dans la saison

Et l’on se prend à rêver, bien sûr, du côté d’Oron et de Palézieux. Les finales sont évidemment dans un coin de la tête et ce match de vendredi face à Iliria était un premier tournant. En cas de succès des visiteurs, ceux-ci seraient revenus virtuellement à hauteur de l’ASHB (à trois points avec un match en moins). Là, les Payernois sont désormais relégués à neuf points de leur adversaire du jour. Forcément, cela change beaucoup de choses, surtout que la démonstration a été parfaite, particulièrement en première période.

Le pyromane Cyril Dufey met le feu dans la défense d’Iliria

Iliria n’a pas grand-chose à se reprocher, si ce n’est, peut-être, un léger manque de réalisme. Mais en première mi-temps, les hommes de Vulnet Junuzi ont été dépassés par la vitesse des « Jaune et Noir », qui ont mis un rythme fou dans la partie. Les ballons étaient récupérés haut, l’ASHB trouvait ses attaquants et Cyril Dufey réalisait un véritable festival à chaque prise de balle. La défense Iliria prenait feu toutes les cinq minutes et c’est tout à fait logiquement que le pyromane en chef a pu inscrire un doublé parfait, sur deux actions quasiment similaires. Bon ballon en profondeur d’un coéquipier, bon appel du numéro 12 et finition limpide, une fois au deuxième poteau (26e) et une fois au premier (37e). Du très bon travail. L’ASHB arrivait donc à la mi-temps avec deux buts d’avance, un minimum. Sur les 45 premières minutes, on a vu ce que cette équipe pouvait présenter de bon sur le plan du football.

Iliria marque le 3-1 à la 60e et a eu les occasions pour revenir plus près

Mais sans la tête, les pieds ne sont rien. Et, après la pause, l’ASHB a montré son caractère et sa cohésion. Le 3-0 sur une frappe splendide de Grégory Dufey (51e) semblait propulser Haute-Broye vers une victoire tranquille, mais un penalty impeccablement transformé par Kushtrim Sefaj ramenait Iliria dans la partie. Depuis ce 3-1 inscrit à la 60e, les visiteurs ont eu plusieurs occasions de revenir complètement, mais Raffaele Alfieri a réalisé quelques parades de grande classe, se faisant même une immense frayeur en relâchant derrière lui un ballon anodin. Avait-il franchi la ligne de but, ce qui aurait été un des rouleaux de l’année? L’impressionnante délégation de supporters d’Iliria pensait que oui et a réclamé bruyamment le but, mais M. Emiliano Gomes, excellent vendredi, n’en était pas certain et a donc décidé de ne pas accorder le but et sa décision se défend parfaitement.

Daniel De Nardis peut déjà être qualifié d’excellent choix

L’ASHB a donc tenu bon face à la furia payernoise et cela en dit long sur ses qualités morales et de cohésion. Sur cette deuxième mi-temps, ces valeurs-là ont été flagrantes et sont le témoin d’un groupe en pleine confiance, qui adhère au discours de son entraîneur. Arrivé cet été à Oron, Daniel De Nardis peut déjà être qualifié d’excellent choix. Longtemps actif du côté du Montreux-Sports, il réalise un début de saison parfait avec sa nouvelle équipe, qui se bat, qui court et qui l’écoute. En 3e ligue, avec quelques bons joueurs et un très bon, cela suffit pour être tout en haut. « Ce que j’aime dans cette équipe, c’est qu’il s’agit de copains qui sont là pour se faire plaisir, mais aussi pour progresser », souligne Daniel De Nardis lui-même. Il est arrivé avec ses idées, et a eu l’intelligence de ne pas tout chambouler. Pas de gros transfert, pas de révolution. L’ASHB, un club sain, n’a de toute façon aucun moyen financier pour attirer des joueurs, mais a une richesse beaucoup plus forte: son esprit de club. Il est rare de voir un banc aussi soudé, les remplaçants encourageant les titulaires de la première à la dernière seconde. Pas d’état d’âme, pas de « pourquoi je ne joue pas? », pas d’égoïsme: l’ASHB est un groupe, un vrai.

Une illusion? Non, mais il faut continuer à tout donner

C’est plus facile quand on gagne et les dissensions apparaîtront avec les premières défaites? Encore faut-il qu’elles arrivent… Peut-être que tout cela n’est qu’un feu de paille, qu’une belle illusion, mais sincèrement, on ne le pense pas. Il y a trop de force collective dans cette équipe pour que tout s’écroule demain. Par contre, on est sûr d’une chose: en baissant l’implication de chacun, ne serait-ce qu’un tout petit peu, les victoires ne s’enchaîneront plus. Ce groupe a du talent, c’est sûr, mais s’il est premier, c’est parce que sa cohésion est bonne. Si chacun donne un peu moins et se repose sur l’autre, les gifles risquent de venir assez vite car, personne, même Cyril Dufey, ne peut gagner de match à lui tout seul. Il a marqué 11 buts sur les 23 de son équipe? Mais pour réussir cet exploit, il a bien dû recevoir 11 assists. On va le dire autrement: l’ASHB est première et invaincue parce que chacun donne tout.

19 matches pour les trois équipes de l’ASHB, 18 victoires et un nul!

La dynamique est d’ailleurs bonne dans l’entier du club, la deuxième équipe étant en tête de son groupe de 5e ligue avec 18 points en 6 matches, soit exactement le même total que l’équipe de seniors! En 2014-2015, l’AS Haute-Broye compte donc pour sa I, sa II et ses seniors 18 victoires et un match nul en 19 matches de championnat! Il faudrait inventer un autre mot que « phénoménal » car celui-ci est un peu faible.

Jorat-Mézières en visite le dimanche 26 octobre à 10h

Reste la question que tout le monde se pose: l’ASHB peut-elle atteindre les finales? La réponse est évidemment oui, même si Jorat-Mézières (vainqueur 0-6 à Donneloye) est un candidat très sérieux et que Savigny-Forel et Iliria ne sont pas trop loin quand même. Le choc du dimanche 26 octobre (à 10h) à Oron entre Haute-Broye et le FCJM s’annonce d’ores et déjà gigantesque.

Les hommes du match

Cyril Dufey en premier, bien sûr. On a déjà tout dit, mais on va rajouter quand même une chose en particulier: la qualité de ses appels. Il fait « la virgule » exactement quand il faut la faire, partant toujours à la limite du hors-jeu, et prenant constamment un temps d’avance sur les défenseurs. Et comme il est extrêmement rapide et adroit, il fait la différence à chaque voyage. Il est énorme, tout simplement. Le jour où une équipe atteindra la 1re ligue dans la région, elle devra l’appeler en priorité. Gros match également de David Grosvernier en défense. Physiquement, il est là, et en plus il anticipe bien. On ne dira pas que ses relances sont les meilleures de tout le district Lavaux-Oron, mais il assure dans son rôle et a complètement éteint les attaquants payernois vendredi.

Du côté d’Iliria, justement, on a bien aimé Sadik Rexhaj à mi-terrain. Il travaille beaucoup, perd peu de ballons et voit bien le jeu. Enfin, Gjelal Ademaj, le capitaine, est un excellent défenseur central, ce n’est pas une nouveauté. Il relance parfaitement, toujours au sol et toujours dans les intervalles. Il n’est pas grand, mais s’impose quand même physiquement. Un patron.

Les prochains rendez-vous

L’AS Haute-Broye se déplace à Thierrens y affronter la II (4e), vendredi 17 octobre à 20h30. Iliria ira affronter Turc Lausanne (11e), à Chavannes-près-Renens, le dimanche 19 octobre, à 13h.

AS Haute-Broye – Iliria Payerne 3-1 (2-0)

Arbitre: M. Emiliano Gomes.

Buts: 26e et 37e C. Dufey 2-0; 51e G. Dufey 3-0; 60e . K. Sefaj, pen. 3-1.

ASHB: Alfieri; Vuagniaux, Grandchamp, Grosvernier, Chenevard; Shala, G. Dufey, Besnier, Fedrigo (72e Vaudroz); Gindroz (78e Parrone), C. Dufey.

Entraîneur: Daniel De Nardis.

Iliria: Ganaj; Hajzeraj (55e Gas), G. Ademaj, Azemi, Ramadani; Arbnor Ademaj, Rexhaj, Morina (55e Kadrija), V. Sefaj (72e Zenunaj), K. Sefaj, Arton Ademaj.

Entraîneur: Vulnet Junuzi,

Place des Sports, Oron

Categories: 3e ligue, AS Haute-Broye