La Vallée de Joux a trouvé son entraineur

La Vallée de Joux a trouvé son entraineur

La Vallée de Joux est à l’heure actuelle en train d’établir un vaste chantier (lire ici). L’idée? Construire, petit à petit, durant les prochaines saisons afin de redorer le blason du club. Le travail avait donc commencé avec l’arrivée de Bill Muirhead à la tête du club. Ce dernier avait pris les choses en mains, ordonnant qu’il était grand temps d’entreprendre des réformes drastiques pour assurer la pérénnité du club. L’homme s’est décarcassé et se décarcasse toujours pour mener à bien son projet. Ne pouvant se clôner onze fois, il assure surtout les tâches hors du terrain: trouver un nouveau sponsor principal, mettre en valeur l’esprit du club, rassembler toutes les générations de footballeurs de la région. Bref, en coulisses, ça bosse.

Et sur le terrain, alors? Disons que les choses semblent enfin tourner positivement. Et l’arrivée de Ricardo Pessoa sur le banc de la première équipe est un nouveau signe positif.

Le Sporting Lisbonne comme référence

En la personne du Portugais, La Vallée s’est trouvé un homme d’expérience. Aperçu sur le banc du Sport Lausanne Benfica II (4e ligue) cette saison, l’homme a surtout à son actif plusieurs années passées au sein du secteur de formation du prestigieux Sporting Lisbonne, en tant qu’entraîneur assistant, ainsi que préparateur physique. On comprend mieux pourquoi son CV a tapé dans l’oeil de Bill Muirhead et de Basile Bianchi, joueur du club ayant assuré l’intérim comme entraîneur à la fin du premier tour.

«Step by step»

À l’heure de demander au jeune président le pourquoi du comment concernant l’arrivée de Ricardo Pessoa, Bill Muirhead s’est montré optimiste, sans pour autant s’emballer: «Je suis prudent. Avec tout ce qu’il se passe, je veux vraiment y aller step by step. Mais je pense qu’on a trouvé quelqu’un de très bien. Humainement parlant, il est au top, et il faut dire que le feeling est tout de suite passé entre Basile, lui et moi. J’avais un peu peur qu’il ne soit pas assez ferme avec les joueurs, mais après avoir assisté à quelques entraînements, je suis plus tranquille. J’espère qu’il saura apporter le calme, la sérénité et l’organisation dont nous avons besoin à l’heure actuelle. Même si je suis assez confiant, il est trop tôt pour observer ce dont il est véritablement capable. De toute façon, on fera le point à la fin du second tour».

Des attentes? La promotion!

Si Bill Muirhead se positionne sur la retenue, appréhendant un futur des plus incertains, ce n’est ni le casde Basile Bianchi, porteur de plusieurs casquettes au sein du club, ni celui du nouvel arrivé à la tête de l’équipe combière: «J’ai pu beaucoup parler, en particulier avec Basile, commence Ricardo Pessoa. Il m’a parlé d’un défi ambitieux, celui de monter en 2e ligue le plus rapidement possible. Si possible pour les 100 ans du club, en 2018. J’ai compris qu’on parlait la même langue. Cette envie de voir vers le haut, c’est tout à fait ce que je recherchais».

«Je suis prêt, prêt, prêt!»

«Je sais que le challenge est de taille, mais ça ne me fait pas peur, enchaîne le Portugais, le ton réjoui. Je suis prêt, prêt, prêt! Pour avoir passé beaucoup de temps au Sporting Lisbonne, où, il faut le dire, le niveau est quand même supérieur à la 3e et 4e ligue, j’espère pouvoir apporter toute mon expérience au club. J’ai déjà pu côtoyer l’équipe, il semble que celle-ci possède beaucoup de qualités et de potentiel. Et la victoire en amical face à Benfica, 2-1, me conforte dans cette idée. Maintenant, place au travail, il reste un mois avant la reprise et on a beaucoup à faire. On va devoir travailler dur, il faut vraiment que le groupe le comprenne. Mais, encore une fois, je suis confiant, ça semble être le cas.

Grandson, l’US Portugaise et Baulmes pour commencer

Un mois, donc, pour être prêt et prouver que Ricardo Pessoa est bien l’homme de la situation, dans un projet bien plus important qu’un simple second tour. Le début de l’aventure les ménera à Gransdon, le dimanche 20 mars, puis à Lausanne, affronter l’US Portugaise, avant de recevoir, si les conditions le permettent, le FC Baulmes. On en saura bien plus sur l’avenir du club une fois disputées ces trois rencontres entre équipes de la même partie de tableau.

Un article rédigé par Florian Vaney

Auteur

Ecrire un commentaire

Only registered users can comment.