La «une» de Villars-le-Terroir est ambitieuse

La «une» de Villars-le-Terroir est ambitieuse

Président du FC Villars-le-Terroir, Stéphane Pittet a accepté de parler de ses deux équipes et des objectifs à venir lors des finales du Trophée du Talent à Saint-Barthélemy.

Bonjour, Stéphane, comment vont les nouveaux vestiaires (Le Pont du Flon s’orne de nouveaux vestiaires) ?

Très bien merci. Tout est installé et la buvette est presque sur pied. Elle sera prête pour la rentrée scolaire.

Footvaud vous avait placé comme favori du Trophée du Talent que vous terminez à la dernière place! Que s’est-il passé ?

Nous voulions jouer le jeu pour aider à l’organisation du nouvel événement mis sur pied par David Favre, président du FC Talent. Nous avions inscrit la « une », mais finalement, nous avons évolué avec notre deuxième équipe (NDLR: 5e ligue). Aujourd’hui (NDLR : samedi jour de la finale perdue contre Vaulion), notre gardien essayait pour la première fois d’être dans un but, mais il s’en est très bien sorti. Finalement, nous avons apprécié le cadre et le tournoi, un peu moins notre rang (rires).

Il paraît que la «une» de Villars-le-Terroir a des ambitions, est-ce vrai ?

C’est possible (sourire). Nous aimerions être dans les trois premiers de notre groupe. Le but est de jouer le sommet du classement et éventuellement participer aux finales.

Pourtant votre effectif est resté plutôt stable durant le mercato.

Oui c’est juste, nous avons 2-3 renforts et avons intégré deux juniors A Inter du FC Echallens-Région, mais nous avons misé sur la continuité.

Quelles sont les qualités du collectif entraîné par Franck Berset ?

Nous avons glané de l’expérience pour notre première saison en 4e ligue (NDLR : l’équipe est montée lors de la saison 16-17) et nous avons fait bonne figure avec une sixième place. Nous avons fait en tout huit matchs nuls (NDLR : deuxième plus haut total de 4e ligue derrière les 10 nuls de LUC II). Grâce à cette année, nous allons mieux gérer ces rencontres qui basculeront peut-être en notre faveur. Si tout le monde est présent, nous avons vraiment une belle équipe avec des gars d’expérience qui ont joué plus haut et 2-3 jeunes qui amènent leur dynamisme.

Et qu’en est-il de la « deux » qui évolue en 5e ligue et que vous entraînez ?

Elle a un effectif important avec plus de 25 gars. Le but est de faire jouer tout le monde, un style de football-plaisir. Il y a des jeunes de 16 ans, mais d’autres aussi qui ont autour des 40 ans et de vrais joueurs de 5e ligue (rires).

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*