La II du SLO n’a eu besoin que d’une année pour remonter

La II du SLO n’a eu besoin que d’une année pour remonter

Une année après l’avoir quittée, Stade-Lausanne-Ouchy II retrouve l’élite du football vaudois! Grâce à sa deuxième victoire consécutive dans ces finales, l’équipe de Jean-Pierre Tcheutchoua est parvenue à réaliser un formidable petit exploit avec une équipe dont la moyenne d’âge ne dépasse guère les 20 ans! De surcroît, une saison qui suit une relégation n’est jamais facile, il faut retrouver la motivation et reconstruire une identité d’équipe. Le travail fourni par tout le staff stadiste durant cette saison aura donc été parfait. L’équipe s’est petit à petit restructurée, solidifiée et les jeunes ont su s’acclimater au mieux dans le monde des actifs. Des juniors du club toujours bien encadrés qui ont démontré match après match à quel point le FC Stade-Lausanne-Ouchy œuvre juste et bien tout en formant des joueurs aux qualités indéniables: c’est ainsi tout un club qui se voit récompenser de son travail de fonds avec cette magnifique promotion.

Saint-Légier était partout en première mi-temps

Pourtant, cela a été compliqué en cette venteuse soirée pour les joueurs locaux, malgré la présence de deux joueurs habitués à la 1re ligue, Nicolas Tebib et Luca Micheli. Le match a été, en effet, assez nettement dominé par un FC Saint-Légier déchaîné durant les 45 premières minutes. Sans la bravoure et la classe du dernier rempart lausannois, Eren Sahingöz, le score à la mi-temps aurait pu être déficitaire pour les locaux. Hélas pour les hommes de Philippe Chaperon, il leur a manqué un geste de lucidité en plus lors du dernier tir et un gardien non béni des dieux pour aller prendre le thé avec un ou deux but(s) d’avance. On n’oubliera cependant pas non plus l’incroyable 42e minute de jeu qui aurait pu voir, contre le cours du jeu, SLO II ouvrir les score suite à deux sauvetages consécutifs quasiment sur la ligne. Le très sûr gardien des Verts, certes bien aidé par ses défenseurs, a alors empêché les Lausannois d’inscrire ce premier but libérateur.

Stade-Lausanne-Ouchy finalise en toute fin de match

La seconde mi-temps a commencé par un coup du sort. Un des deux défenseurs centraux du SLO, Romain Equey, a été victime d’un choc à la cheville avec un attaquant adverse. Sérieusement touché, il restera de longues minutes couché sur le côté du terrain et est parti se doucher aidé par deux compères. Ce coup dur n’a cependant pas du tout démobilisé l’organisation défensive stadiste.

La deuxième période a été bien moins intense que la première, avec beaucoup moins d’actions de buts et une fatigue qui s’est progressivement s’installée. Le spectacle a donc baissé d’intensité mais personne ne restait à l’abri d’un but qui aurait pu réalimenter les énergies qui commençaient à se consumer.

Rami Arfa, tout juste entré en jeu, délivre les siens

Tout s’est accéléré à cinq minutes du terme lorsque Nicolas Tebib s’est joué d’un défenseur de la Riviera, puis s’est fait faucher juste après la ligne des seize mètres. Le pénalty était indiscutable, et tout Vidy prêt à exulter au goal de la délivrance. Hélas, les buts ont deux poteaux et un de ceux-ci aura le dernier mot sur le penalty de Robin Morax. Heureusement pour Stade, trois minutes plus tard, un ballon dégagé par la défense saint-légerine est arrivé sur le pied de Rami Arfa, entré en jeu quelques minutes plus tôt.  Le joker de luxe a pu inscrire le 1-0 d’une monumentale reprise de volée depuis l’orée des seize mètres. Rien à dire, c’est un but de Champions League qu’a réalisé le joueur porteur du numéro dix.

Ces événements ont moralement marqué les joueurs de Saint-Légier, lesquels ont subi un second but dans les arrêts de jeu par Alejandro Cuba. 2-0, le tableau d’affichage s’illumine, les spectateurs applaudissent des deux mains, le speaker annonce la nouvelle haut et fort: Stade-Lausanne-Ouchy II est promu en 2e ligue!

Saint-Légier peut encore viser la place de meilleur troisième

Le dernier match de ces finales contre Vallorbe-Ballaigues sera donc anecdotique pour les Lausannois. Il pourrait s’avérer, en revanche, décisif pour le FC Saint-Légier, qui malgré ses deux défaites, garde encore un petit espoir de décrocher la place de meilleur troisième. Pour ceci, il faudra battre impérativement Ecublens et espérer en même temps que dans l’autre groupe de ces finales les résultats lui soient favorables. Il faudra donc sans doute attendre le dimanche après-midi pour savoir si oui ou non, « Saint-Lé » sera promu. Moins pratique pour fêter, le cas échéant…

Ils ont dit à Footvaud.ch

Guillaume Emaresi, entraîneur-assistant de SLO II

Je crois qu’on peut parler d’une année remarquable pour notre équipe. Etre relégué, remonter l’année d’après, ce n’est pas évident et ce succès est vraiment incroyable! Le travail réalisé par Jean-Pierre Tcheutchoua, notre entraîneur principal, est à souligner car notre équipe est très jeune. Il a réussi à faire ancrer dans l’esprit des anciens juniors qu’ils étaient maintenant en actifs et qu’ils devaient jouer comme des actifs! Les progrès sont encourageants, nous sommes d’autant plus fiers que la plupart de ces joueurs sortent de notre mouvement junior. Ce retour en 2e ligue, on le savoure. C’est un honneur que de retrouver l’élite du football vaudois. On tentera dès lors d’honorer ces retrouvailles au mieux.

Philippe Chaperon, entraîneur du FC Saint-Légier

On aurait parfaitement pu mener 2 ou 3-0 à la mi-temps, leur gardien a été exceptionnel! Après, en seconde période, on a un peu baissé, on est trop descendu et Stade-Lausanne a pris le match à sa mesure. Après leur pénalty manqué, on subit leur ouverture du score et là c’est dur! On n’est pas loin, sur les deux matches disputés, il nous manque ce petit truc en plus pour passer l’épaule. Il me manquait des joueurs clés lors du premier match, certains sont revenus ce soir mais ils ne pouvaient pas être à 100% physiquement, ce qui constitue un handicap pour des matches de finales. L’ambition du début de saison était de redorer le blason du club, suite à une saison précédente décevante et je crois que sur ce plan, notre saison est réussie! On ne visait pas forcément ces finales mais ce n’est pas encore terminé, il nous reste un match, on verra bien ce qu’il adviendra.

Les hommes du match

Le gardien de SLO, Eren Sahingöz, a été absolument éblouissant en première période avec des arrêts en un contre un de toute beauté. Attentif, vite au sol, bon aux pieds et solide sur sa ligne, il a étendu toute la palette du gardien complet! Gros match également de Nicolas Tebib, omniprésent, au four et au moulin, adroit et lucide, c’était ce soir le véritable ciment de l’équipe. C’est lui qui provoque le pénalty en fin de match et même si ce dernier n’a pas été transformé, c’est assurément l’homme par qui le danger arrivait souvent.

Du côté de Saint-Légier, on notera le très bon match de Cristiano Lopes, excellent dans les duels, persévérant, intelligent dans ses passes et ses mouvements, il a été l’un des artisans de la très bonne première période des visiteurs. On mentionnera également les matches solides et sûrs de Roberto Liberasciotoli en défense centrale ainsi que d’Alexandre Pombo, le latéral droit saint-légerin, qui avant sa sortie sur blessure était aussi efficace défensivement que littéralement volant offensivement.

Un compte-rendu de Julien Marchionno

 

 Stade-Lausanne-Ouchy II – FC Saint-Légier 2-0 (0-0)

Buts: 88e Arfa 1-0; 90e Cuba 2-0.

Arbitres: M. Benjamin Maillard, assisté de M. Xavier Morandi et de Mme Déborah Anex.

SLO: Sahingöz; Micheli, Markwalder, Equey (54e Mizero), Bourloud; Humbert, Morax, Tebib, Gomez (80e Dätwyler), Cuba; Nelson Teixeira.

Entraîneur: Jean-Pierre Tcheutchoua

Saint-Légier: Simic; Pombo (55e Martin), Liberatoscioli, Uldry, Thibaut; Malnati; Ramosaj (68e Raimondo), Cristiano Lopes, Carlos Alberto Lopes (74e Paganessi); Micello; Iseni.

Entraîneur: Philippe Chaperon

Stade Juan-Antonio Samaranch, Vidy. 86e, expulsion de Cédric Uldry (deuxième avertissement).

 

Le programme du groupe 1

Samedi

FC Vallorbe-Ballaigues – FC Saint-Légier 2-1 (1-1)

Buts: Mathieu Pelletey (4e) et Kamel Tahri (73e); Enis Iseni, pen. (13e).

Stade-Lausanne-Ouchy II – FC Ecublens 1-0 (1-0)

But: Nelson Teixeira (37e).

Mardi

FC Ecublens – FC Vallorbe-Ballaigues 1-1 (1-1)

Buts: Farinato (17e); Azedag (7e).

FC Stade-Lausanne-Ouchy II – FC Saint-Légier 2-0 (0-0)

Buts: Arfa (88e), Cuba (90e).

Samedi

FC Vallorbe-Ballaigues – Stade-Lausanne-Ouchy II

FC Saint-Légier – FC Ecublens

Categories: 3e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*