La II de Stade Payerne est reléguée

La II de Stade Payerne est reléguée

L’AS Haute-Broye est passée sous la barre pour la première fois de la saison. Voilà le principal enseignement du haut de tableau dans le groupe 4 de 3e ligue. En perdant à la maison face à Turc Lausanne (0-1, but d’Askin Savci), les hommes de Daniel De Nardis ont vu Ecublens leur passer devant et confirment leur mauvaise passe de 2015. Cette équipe-là n’a plus rien à voir comptablement avec le monstre du premier tour et Ecublens fait de plus en plus figure de favori dans ce sprint final. Le dernier match de l’année, un superbe ASHB-Ecublens risque de valoir cher.

Un alléchant derby dimanche à Mézières

Les conséquences de cette victoire de Turc à Oron? Déjà que Jorat-Mézières fait un pas supplémentaire, sans jouer, en direction des finales avec désormais six points d’avance sur l’ASHB avant le derby de dimanche à Mézières (14h). Une bonne nouvelle pour Pierre-Alain Brülhart, puisqu’un nul face à Haute-Broye serait synonyme à 99% de qualification pour les play-off. Et comme la dynamique des deux clubs est clairement en faveur du FCJM, les visiteurs auront une certaine pression avant de se déplacer.

Payerne II, douze mois en 3e ligue et retour

L’autre conséquence de jeudi soir? Elle tient également à la défaite du Stade Payerne II face à Granges-Marnand et là, il n’y a malheureusement plus de calcul à faire: les Payernois sont officiellement relégués. Ils ont dix points de retard sur Turc, avec trois matches encore au programme. Ils peuvent retourner le problème dans tous les sens, ils seront en 4e ligue la saison prochaine, douze mois après être monté au terme de finales bien maîtrisées. Dommage, mais la marche était trop haute. Avec deux victoires en 19 matches, il a manqué de percussion pour espérer s’en sortir.

Chavannes a 1% de chances de se sauver

Ce double résultat ne fait pas non plus les affaires du FC Chavannes-le-Chêne, qui voit désormais ses chances de maintien se réduire à un vilain 1%. Pourquoi si peu? Car les Tsavannais ont désormais 11 points de retard sur Turc, alors qu’il leur reste quatre matches à jouer. Impossible? En fait, pas forcément et le scénario du sauvetage est crédible, à défaut d’être assuré. On s’explique.

Un « quatre à la suite » indispensable

Turc a 11 points d’avance, et trois matches à jouer. Dans l’ordre? Chavannes-le-Chêne à domicile, Thierrens II à l’extérieur et Savigny à la maison. Pour couler, Turc (10e) doit perdre face à Chavannes (12e), perdre à Thierrens II (6e) et faire match nul contre Savigny (8e). Disons que ce n’est pas un scénario de science-fiction.

Dans le même temps, Chavannes-le-Chêne doit gagner ses quatre matches. Turc à l’extérieur, Payerne II (11e) à la maison, Savigny (8e) à l’extérieur et le voisin Donneloye (4e) à la maison. Avec douze points, ils repasseraient devant Turc au fair-play et réaliseraient le sauvetage le plus miraculeux du football vaudois depuis son invention. En tout cas.

Une victoire sur les 18 premiers matches

Plausible le scénario? Disons qu’il n’est pas complètement impossible, même s’il serait complètement insensé de voir Chavannes gagner ses quatre derniers matches à la suite alors qu’il n’a remporté qu’une victoire lors des 18 premiers. Mais comme dirait un grand philosophe que l’on connaît: « Si on a une chance sur un million, c’est qu’on a une chance. »

Categories: 3 questions à, 3e ligue

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*