La 2e inter ne fait pas peur à Amical Saint-Prex

La 2e inter ne fait pas peur à Amical Saint-Prex

Auréolée d’une promotion en 2e inter, la troupe de Mario Chedly s’avance dans cette division avec envie et ambition. Portrait d’une équipe et surtout d’un club qui grandit petit à petit avec conscience et intelligence.

Stade de Marcy, mercredi aux alentours de 18h, le complexe du FC Amical Saint-Prex est encore calme. Mario Chedly boit son café avant de diriger son entraînement de 19h, Stéphane Porzi, président, jusqu’à la prochaine assemblée, est actif autour des terrains et le futur nouvel homme fort, Bernard Brodard. est également par-là, mais personne ne le trouve. Finalement, après cinq minutes, il descend de son échelle… Il était sur le toit en train de rechercher des ballons sous une chaleur accablante. Le décor est planté. A Saint-Prex, tout le monde met la main à la pâte.

Mercato intelligent

Tout a l’air d’aller bien au sein du club de Saint-Prex. La «une», après une épique finale contre le FC Renens, est montée en 2e inter. Mario Chedly, entraîneur, se veut ambitieux: « Les résultats seront là, vous verrez. Je connais mieux que personne ce groupe pour avoir entraîné le FC Perly-Certoux pendant quatre ans (NDLR : le club genevois faisait partie du championnat). De plus, nous avons réalisé un mercato intelligent avec des renforts de qualité. »

Au niveau des arrivées, il y a Gaëtan Girardet (milieu offensif du FC Echichens), Micael Barroqueiro Vieira (gardien de Genolier-Begnins), Julien Golay (milieu défensif de Terre-Sainte), Joaquin Estefan Alvarez  (milieu gauche de La Sarraz-Eclépens), François Meuris (défenseur d’Azzurri 90 Lausanne) et Lounis Lanseur (ES Vallières et ancien de Perly). « J’avais besoin d’un patron dans l’arrière-garde. Je connais Lounis, il va amener ses qualités sur le terrain et son leadership », précise le dirigeant de la « une » depuis 2016. Avec ces arrivées, Saint-Prex a sensiblement amélioré sa technique devant et son niveau athlétique.

Départs de Della Vecchia et Amougou

Les départs, il y en a plusieurs avec celui de Telesphore Louis Amougou à Chêne-Aubonne et celui de Jordan Dalla Vecchia au FC Forward Morges. « Je suis assez triste de la voir partir, commente Stéphane Porzi. Cependant, nous ne retenons personne. Chacun est libre de son choix, mais c’est dommage. » Alors que le club de Sébastien Boillat (Interview du président de Forward Morges) avait promis de ne pas débaucher de joueurs de son voisin, il l’a fait. « Cela ne me pose aucun problème, poursuit le futur démissionnaire. Ce qui me pose problème, c’est le fait de contacter nos footballeurs alors que la saison n’est pas encore finie. Bref, parlons plutôt du futur… »

Et celui-ci est marqué du sceau de l’ambition. « J’ai un groupe de qualité avec 23 joueurs dont trois gardiens et tous les postes sont doublés, intervient Mario Chedly. Les résultats passeront par l’écoute et le travail. Il faudra savoir être intelligent et avoir faim sur le terrain, car les rencontres seront serrées. Quoiqu’il arrive, nous pratiquerons notre football. Nous ne nous occuperons de personne et accomplirons la tactique mise en place, donc la nôtre ».

Habitué à la victoire depuis plusieurs saisons, Amical devra peut-être faire face à une spirale négative en 2e inter. « Je ne suis jamais négatif, rétorque l’ancien entraîneur de Perly. On ne la connaîtra pas et si cela arrive, on saura la gérer. J’ai été chercher des joueurs qui doivent contrer ce genre de situations, je n’ai aucun souci avec ça et ce n’est pas un excès de confiance ».

Huit joueurs formés au club dans la «une»

Au niveau de la gestion du club, le comité n’est pas peu fier d’annoncer la présence de huit joueurs formés à Amical dans l’équipe fanion. « Depuis que le club profite de ces magnifiques installations, tout devient un peu plus facile, dit Bernard Brodard. Amical a pu bénéficier de celles-ci pour se développer depuis la base de la pyramide. Nous avons environ 250 juniors et 150 actifs sous le maillot et il y a encore des demandes afin d’intégrer Saint-Prex ».

En place depuis huit ans, le comité, composé de 13 (!) passionnés de football fait du bon travail. Preuve en est avec la promotion de la «deux» en 3e ligue. « Il est important d’avoir une sorte de cascade avec des équipes à chaque échelon, explique Stéphane Porzi. La «deux» a comme mission de terminer dans la première moitié du classement, mais il est primordial qu’elle se maintienne en premier lieu. » Quant à la «trois», elle devra monter sur le court terme en 4e ligue afin de consolider cette pyramide.

Le fer de lance du club du district de Morges reste la première équipe qui espère voir autant de spectateurs que durant la saison écoulée. Les finales de promotion de ces deux dernières années ont déplacé les foules avec un pic d’affluence durant les finales: 1000 personnes contre Renens et 1500 l’année précédente contre Montreux.« Cela va être difficile de retrouver ce nombre, surtout que nous n’aurons qu’un derby contre Forward, philosophe Bernard Brodard. Il faudrait de plus que l’on joue les premières places pour rameuter plus de monde. »

« Forward devrait être en 1re ligue »

De la 4e ligue à la 2e inter en six saisons, la progression d’Amical est impressionnante, jusqu’ou ira-t-il? « Je pense jusqu’en 2 inter, sourit Stéphane Porzi. Il faut être conscient que nous sommes un club de village. Après, s’il y a une promotion, on ne la refusera pas. Par contre, je suis d’accord qu’il faut un représentant du district de Morges en 1re ligue, mais cela devrait être plutôt Forward Morges. »

A Saint-Prex tout va bien, la saison 2018-2019 est attendue avec impatience et sans inquiétude aucune, car le comité et les entraîneurs sont confiants et croient en l’institution et ils ont raison!

Auteur

Ecrire un commentaire

Your e-mail address will not be published.
Required fields are marked*